Gobie de Sarato

Gobius fallax | Sarato, 1889

N° 3378

Atlantique Est central, nord de la Méditerranée et mer Noire

Clé d'identification

Forme de cône
Couleur globale beige jaunâtre à vert-olive
Entièrement couvert de tirets et mouchetures sombres
Alignement de points et tirets bruns sur les flancs
Tache noire sous la base des pectorales
Disque échancré en arrière

Noms

Autres noms communs français

Gobie blanc, gobie trompeur

Noms communs internationaux

Sarato's goby (GB), Ghiozzo fallace (I), Gobio de Sarato (E), Sarato-Grundel (D), Sarato grondel (NL)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Gobius auratus ruginosa Kolombatovic, 1891

Distribution géographique

Atlantique Est central, nord de la Méditerranée et mer Noire

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

On retrouve ce petit poisson au nord de la Méditerranée, en mer Noire mais aussi dans la zone centrale de l'Atlantique Est, en particulier aux Canaries.

Biotope

C'est une espèce littorale assez commune, vivant par petits fonds, de la surface à 20 m de profondeur, sur le sable, dans des poches de sédiment entre la roche couverte d'algues et dans des grottes. Elle est toujours proche de crevasses rocheuses qu'elle utilise comme abri.

Description

Le gobie de Sarato est un petit gobie fusiforme, de 7 à 9 cm de longueur. Le museau est obtus, la bouche fendue en biais. La mandibule est légèrement en avant de la mâchoire supérieure. Des dents pointues y sont alignées sur plusieurs rangs.
Sa couleur générale, tête comprise, est jaunâtre à vert-olive, avec le ventre blanc. Le corps est entièrement couvert de tirets et de mouchetures, nageoires comprises, brun plus sombre. Un alignement de points et tirets noirs et jaunes sur les flancs est visible. Il porte aussi 3 paires de points noirs situées sous l'abdomen et parfois une tache noire sous la base des nageoires pectorales.
Les nageoires pelviennes sont partiellement séparées ce qui forme un disque échancré en arrière. Elles sont brun clair, jaunâtres ou verdâtres, avec des points orange au centre noir. La nageoire caudale est arrondie.
La ligne latérale est très peu visible. Les écailles sont minces, à bord libre.

Espèces ressemblantes

Gobius incognitus, le gobie moucheté, est vraiment très ressemblant. Il présente un dessin en "V" de taches alignées entre les deux yeux, caractéristique fréquente également chez Gobius fallax, et un alignement de taches sombres sur les flancs. G. fallax est aussi plus trapu ; il a des yeux plus gros et rapprochés.
Gobius xanthocephalus, le gobie à tête jaune, est de forme et de robe similaires mais avec du jaune sur la tête et quelques tirets rougeâtres en ligne.
Ces trois espèces restent difficiles à distinguer.

Alimentation

Il est carnivore et se nourrit de zoobenthos, comme de petits crustacés benthiques*, et de zooplancton*.

Reproduction - Multiplication

Les sexes sont séparés.

Divers biologie

La première nageoire dorsale porte 6 rayons épineux ; la seconde est composée d'un rayon épineux et de 12 à 16 rayons mous. La nageoire anale présente 1 rayon épineux et 11 à 15 rayons mous. Les nageoires pelviennes comportent 18 rayons mous.
La durée de vie de l'espèce est courte.

Informations complémentaires

Il s'agit d'un poisson plutôt timide.
Sa courte durée de vie lui permet de tolérer des menaces modérées comme des pollutions temporaires de son milieu de vie.

Réglementation

Cette espèce est classée dans la liste rouge 2010 de l'UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) sous le statut LC (Least Concern), soit "préoccupation mineure".

Origine des noms

Origine du nom français

Le nom français de ce gobie fait référence à César Honoré Sarato (1829-1893), conservateur du Muséum d'Histoire Naturelle de Nice de 1892 à sa mort, qui l'a décrit en 1889.

Origine du nom scientifique

Gobius : du latin [gobius] = nom d'un petit poisson, le goujon ;
fallax : du latin [fallax] = trompeur, imposteur, perfide.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Ordre Perciformes Perciformes Nageoires pelviennes très rapprochées des nageoires pectorales.
Famille Gobiidae Gobiidés
Genre Gobius
Espèce fallax

Nos partenaires