Gobie de Couch

Gobius couchi | Miller & El-Tawil, 1974

N° 4982

Atlantique Nord-Est, Méditerranée

Clé d'identification

Gobie atteignant 9 cm de longueur
Coloration grise avec des mouchetures brunes
Taches brunes plus denses formant 7 à 8 tirets alignés sur les flancs
Rayons des deux nageoires dorsales et de la caudale pointillés de brun
Extrémité des rayons de la première dorsale libre

Noms

Noms communs internationaux

Couch's goby (GB), Gobide di Couch (I), Couch-Grundel (D)

Distribution géographique

Atlantique Nord-Est, Méditerranée

Zones DORIS : ● Europe (côtes françaises), ○ [Méditerranée française], ○ [Atlantique Nord-Est, Manche et mer du Nord françaises]

Le gobie de Couch est connu sporadiquement en Atlantique Est (Irlande, sud de l'Angleterre), en Méditerranée (France, Italie, Albanie, Croatie, Malte, Grèce, Crète, Chypre, Turquie) et en mer Noire.

Biotope

Le gobie de Couch se rencontre sur les fonds meubles sablo-vaseux à caillouteux riches en algues et avec de nombreuses cachettes : herbiers, pierres, débris divers. Il est présent depuis les premiers mètres jusqu'à 22 m de profondeur. Il semble plus abondant entre 2 et 10 m.

Description

Le gobie de Couch est un gobie au corps cylindrique et trapu atteignant 9 cm de longueur chez le mâle, 6,5 cm chez les femelles. Il est de couleur grise avec des mouchetures brunes regroupées en zones plus denses et disposées régulièrement sur le dos. D'autres taches brunes plus resserrées forment 7 à 8 tirets alignés sur les flancs. Deux gros points blancs superposés sont généralement visibles sur le pédoncule caudal*. La couleur de fond du ventre est un peu plus claire que celle du dos.
Les yeux sont assez gros, la moitié inférieure est gris uniforme alors que la moitié supérieure est marbrée. Ces 2 zones sont séparées par une barre rouge orangé. La bouche terminale est large. La nuque et la gorge sont recouvertes d'écailles alors que les joues en sont dépourvues.
Les rayons des deux nageoires dorsales et de la caudale sont pointillés de brun. C'est la seule espèce parmi les gobies dont l'extrémité des rayons de la première dorsale est libre et non reliée par une membrane. Cette caractéristique est surtout visible chez les mâles. Il est à noter aussi sur les pectorales une tache noire plus haute que large et bordée de blanc distalement.

Espèces ressemblantes

Gobius incognitus : le gobie moucheté est vraiment très ressemblant. Il présente un dessin en "V" de taches alignées entre les deux yeux et un alignement de taches sombres sur les flancs. Il a également des points plus nets sur le dos, formant des lignes longitudinales interrompues. Il atteint 10 cm de longueur. Jusqu'en 2016, il était connu sous le nom de G. bucchichi mais cette dernière espèce ne se rencontre que dans l'Adriatique.

Gobius falax : le gobie de Sarato est entièrement couvert de tirets et mouchetures sombres et mesure 9 cm.

Gobius geniporus : le gobie à joues poreuses est de coloration beige à brun clair avec une ligne de taches brunes presque rectangulaires le long des flancs. Bien plus grand, il atteint 14 cm de longueur.

Gobius xanthocephanlus : le gobie à tête jaune est de forme et de robe similaires mais avec du jaune sur la tête et quelques tirets rougeâtres en ligne. Sa longueur maximale est de 9 cm.

Gobius niger : le gobie noir peut avoir une robe claire comme G. couchi mais une tache noire à l’avant de la nageoire dorsale est présente chez les deux sexes (adultes). Il peut atteindre 20 cm.

Alimentation

Le gobie de Couch se nourrit de petits invertébrés : vers polychètes, mollusques, crustacés mais aussi d'algues.

Reproduction - Multiplication

La reproduction a lieu au printemps en Atlantique. Elle n'a pas été étudiée chez cette espèce, mais comme les autres gobies, Gobius couchi est gonochorique* et ovulipare*. Il est probable que ce soit le mâle qui garde les œufs jusqu'à l'éclosion. Les larves* sont pélagiques*.

Divers biologie

Sa longévité serait de 6 ans.

Informations complémentaires

La première nageoire dorsale est constituée de 5 ou 6 épines, la deuxième d'une épine et 12 à 14 rayons mous, l'anale d'1 épine et 11 à 13 rayons mous.

Réglementation

Le gobie de Couch est classé LC (préoccupation mineure) dans la liste rouge de l'IUCN*.

Origine des noms

Origine du nom français

Gobie de Couch est la traduction du nom scientifique.

Origine du nom scientifique

Gobius : du latin [gobio], du grec [kobios], pour Aristote = goujon ; ce nom semblerait assez générique pour les petits poissons. Linné, en 1758, crée le genre Gobius pour le distinguer de Gobio, celui du goujon précisément.

couchi : en l'honneur de Jonathan Couch (1789 - 1870), ichthyologue anglais auteur de A History of the Fishes of the British Islands publié entre 1862 et 1867.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Ordre Perciformes Perciformes Nageoires pelviennes très rapprochées des nageoires pectorales.
Sous-ordre Gobioidei Gobioïdes
Famille Gobiidae Gobiidés
Genre Gobius
Espèce couchi

Nos partenaires