Gobie d'Hector

Koumansetta hectori | (Smith, 1957)

N° 2904

Indo-Pacifique tropical, mer Rouge

Clé d'identification

Corps de 8,5 cm maximum de couleur marron foncé
3 lignes longitudinales jaunes sur les côtés et une sur la tête
1 ocelle noir sur la première dorsale
1 gros ocelle noir cerclé de jaune à l'arrière de la 2ème dorsale 
1 ocelle noir sur le haut du pédoncule caudal

Noms

Noms communs internationaux
Hector's goby (GB), Ghiozzo (I), Hector's Grundel (D), Gobi Hector (P)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides
Amblygobius hectori (Smith, 1957)
Seychellea hectori Smith, 1957

Distribution géographique

Indo-Pacifique tropical, mer Rouge

Zones DORIS : Indo-Pacifique

Il est présent de la mer Rouge aux îles Fidji. La limite nord est au Japon. 
Pour les zones DORIS, on le rencontre à Mayotte et en Nouvelle-Calédonie.

Biotope

Le gobie d'Hector se rencontre entre 3 et 30 m de profondeur sur des fonds sableux à proximité de formations coralliennes, en eaux calmes.

Description

Le gobie d'Hector a un corps marron foncé de 8,5 cm de longueur maximale (il ne dépasse généralement pas 5 cm), portant 3 lignes longitudinales jaunes sur le côté et une ligne sur le sommet de la tête
Le ventre est gris, avec des nuances de bleu. Trois ocelles* noirs sont visibles sur la partie haute du corps : le premier est présent sur la première dorsale, le second est bordé de jaune et se trouve sur la deuxième dorsale, le troisième est situé sur le haut du pédoncule* caudal.

Espèces ressemblantes

Le gobie de Rainford, Koumansetta rainfordi, est la deuxième espèce du genre. Il se distingue par son patron de coloration : jaune à bleuté à l’avant, gris foncé à l’arrière, avec 5 lignes longitudinales jaune orangé et une rangée de points blancs sur le dos. Un point noir est visible sur la deuxième dorsale et un autre en haut du pédoncule caudal. Cette espèce est limitée au Pacifique Ouest et, pour les zones DORIS, se rencontre en Nouvelle-Calédonie.

Le gobie à lignes orange, Amblygobius decussatus, de couleur gris bleuté, porte 5 lignes orange longitudinales croisées avec environ 9 barres verticales orange. Deux des lignes orange partent du museau où elles sont bordées de noir, un point orange est présent au milieu du pédoncule caudal. Il est présent du Viet-Nam à la Nouvelle-Calédonie.

Alimentation

Le gobie d'Hector mange des algues filamenteuses, des vers nématodes et des crustacés du plancton*.

Reproduction - Multiplication

La reproduction a été observée en aquarium : le couple pond de 600 à 800 œufs blancs d'1 mm de diamètre qui sont collés sur une roche dans un endroit abrité. Un des parents surveille le nid en permanence.

Divers biologie

Cette espèce est solitaire.

Informations complémentaires

Ce gobie est un habitué des aquariums. Le changement de nom de genre d’Amblygobius vers Koumansetta est récent et ce gobie se trouve sous son ancien nom dans de nombreux guides et sites web.

Origine des noms

Origine du nom français

Gobie d'Hector est la reprise du nom d'espèce hectori.

Origine du nom scientifique

Koumansetta : en hommage au Dr. Frederik Petrus Koumans (1905-1977), ichtyologiste hollandais,

hectori: le rédacteur ne sait pas avec certitude à quel personnage au nom d'Hector a été dédiée cette espèce. Il est possible qu’il s’agisse de Sir James Hector (1834-1907), naturaliste écossais, à qui ont été dédiées d’autres espèces marines.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Acanthopterygii Acanthoptérygiens Rayons épineux aux nageoires, écailles cycloïdes ou cténoïdes, présence d'une vessie gazeuse et pelviennes thoraciques ou jugulaires, sans être systématiquement présents, sont des caractères que l'on ne rencontre que chez les Acanthoptérygiens.
Ordre Perciformes Perciformes Nageoires pelviennes très rapprochées des nageoires pectorales.
Sous-ordre Gobioidei Gobioïdes
Famille Gobiidae Gobiidés
Genre Koumansetta
Espèce hectori

Nos partenaires