Corail à croissants

Fimbriaphyllia ancora | Veron & Pichon, 1980

N° 2294

Indo-Pacifique tropical Ouest

Clé d'identification

Colonies flabello-méandroïdes
Tentacules tubulaires dont l'extrémité est en forme de T, ancre ou marteau

Noms

Autres noms communs français

Euphyllia

Noms communs internationaux

Anchor coral, sausage coral, hammer coral, ridge coral, bubble honeycomb coral (GB), Madrepora ancora (I), Carece en castellano (E), Sicheltentakel-Koralle (D), Sikkeltentakel-koraal (NL)

Distribution géographique

Indo-Pacifique tropical Ouest

Zones DORIS : ● Indo-Pacifique

Le corail à croissants a une aire de distribution dans l'Indo-Pacifique Ouest comprise entre les Maldives, l'Australie et le Japon. Il est très abondant en Indonésie et est présent en Nouvelle-Calédonie.

Biotope

Cette espèce se rencontre de 6 à 50 m de profondeur dans les lagons récifaux et au sommet des platiers. Dans les eaux calmes, elle peut devenir une espèce dominante et couvrir des surfaces de plusieurs m².

Description

Le corail à croissants a des tentacules* tubulaires gonflés dont l'extrémité est en forme de T, de marteau ou d'ancre. Leur couleur est variable, bleu-gris, verte ou orange avec des bordures blanches ou crème. Leur longueur peut atteindre 20 cm. Ces tentacules sont épanouis pendant la journée.

Le squelette calcaire est rarement visible sous les tentacules. Les colonies sont flabello-méandroïdes* (polypiérites* reliés par des vallées mais sans murs communs) avec des septes* proéminents qui plongent près du centre de la vallée. Les vallées sont étroites et profondes, il n'y a pas de columelle* (colonne calcaire au centre du polypiérite).

Espèces ressemblantes

Le squelette calcaire de Fimbriaphyllia divisa (Veron & Pichon, 1980) a la même structure mais les tentacules ont une forme différente : ils se divisent en branches tubulaires qui ont des bouts arrondis. Son aire de répartition est plus restreinte au nord et à l'ouest (à partir de la mer d'Andaman).

Fimbriaphyllia paraancora (Veron, 1990) a des tentacules similaires mais le squelette calcaire est de structure phacéloïde*. Son aire de répartition ne descend pas jusqu'en Australie.

Alimentation

Fimbriaphyllia ancora vit en symbiose avec des algues unicellulaires qui lui fournissent une partie de sa nourriture, via la photosynthèse* que ces algues font in situ dans les tissus du corail.
Elle est aussi carnivore et capture de petites proies qui passent à portée de ses tentacules armés de cellules urticantes, les cnidocytes*.

Reproduction - Multiplication

Le corail à croissants se reproduit de manière sexuée et asexuée.
Lors de la reproduction sexuée, les gamètes* mâles et femelles sont lâchés dans l'eau et donnent naissance à des larves* qui se posent sur le substrat*.
La reproduction asexuée se fait à partir d'un fragment qui donnera une nouvelle colonie.

Vie associée

On peut rencontrer dans les tentacules de petits crustacés tels que le crabe orang-outan Achaeus japonicus ou des crevettes du genre Periclimenes (et nouveaux genres dérivés depuis la révision du genre).

Informations complémentaires

Ce corail est réputé agressif sur les sites d'aquariophilie. Il doit être implanté à une quinzaine de centimètres de ses voisins qui doivent rester hors de portée des tentacules susceptibles de les brûler.

Réglementation

Fimbriaphyllia ancora est inscrite sous son ancien nom Euphyllia ancora sur la liste rouge UICN* depuis 2008 sous le statut VU (Vulnérable).

La cueillette de ce corail est interdite à Mayotte par arrêté préfectoral.

Comme tous les autres scléractiniaires, cette espèce est aussi soumise à réglementation par son inscription à l'Annexe 3 du Protocole relatif aux zones et à la vie sauvage spécialement protégées à la Convention pour la protection et la mise en valeur du milieu marin de la région des Caraïbes (dit Protocole SPAW ou de Kingston).

Origine des noms

Origine du nom français

Corail à croissants, en référence à la forme caractéristique de l'extrémité des tentacules tubulaires.

Origine du nom scientifique

Fimbriaphyllia : du latin [fimbrĭa] = bout, extrémité, frange et du grec [phullon] = feuille.

du latin [ancora] = ancre, en référence à la forme des tentacules.

Classification

Numéro d'entrée WoRMS : 1048073

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Cnidaria Cnidaires

Organismes aquatiques (marins pour la plupart) libres ou fixés, carnivores, principalement à symétrie radiaire, caractérisés par des cellules urticantes : les cnidocytes. Deux morphologies principales : le polype et la méduse. La larve est une planula.

Classe Anthozoa Anthozoaires Cnidaires exclusivement marins, solitaires ou coloniaux, uniquement sous la forme polype (jamais de phase méduse dans le cycle de vie).
Sous-classe Hexacorallia / Zoantharia Hexacoralliaires / Zoanthaires Anthozoaires coloniaux ou solitaires, tentacules lisses, polypes à symétrie d’ordre 6.
Ordre Scleractinia Scléractiniaires / Madréporaires Hexacoralliaires coloniaux (quelques espèces solitaires) produisant un exosquelette calcaire abritant de petits polypes.
Famille Euphylliidae Euphylliidés Colonies phacéloïdes, méandroïdes ou flabello-méandroïdes avec de grands septes espacés et généralement dépourvus d’ornementation. Toutes les espèces possèdent des zooxanthelles symbiotiques dans leur endoderme.
Genre Fimbriaphyllia
Espèce ancora

Nos partenaires