Eubranchipe

Eubranchipus grubii | (Dybowski, 1860)

N° 2886

Europe

Clé d'identification

Taille maximale 33 mm
Nage sur le dos
Couleur généralement du jaune-rouge au rouge foncé

Noms

Autres noms communs français

Branchipe de Grube

Noms communs internationaux

Fairy Shrimp (GB), Frühjahrs-Feenkrebs, Feenkrebs, Kiemenfuß (D)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Branchipus grubii Dybowski, 1860
Siphonophanes grubii (Dybowski, 1860)
Branchipus hungaricus Chyzer, 1861
Chirocephalus grubei Wagler, 1937

Distribution géographique

Europe

Zones DORIS : Eau douce d'Europe

Il est présent dans l'est de la France, en Allemagne (Europe centrale et septentrionale) ainsi qu'en Suisse.

Biotope

Il est présent dans les petites mares temporaires des sous-bois où il n'y a pas de poissons de la fin de l'hiver à la fin du printemps. Le reste de l'année, l'animal est présent sous forme d'œufs dans le sédiment.

Description

Ce petit crustacé ne dépasse habituellement pas une longueur de 25 mm (longueur maximale de 33 mm). Il nage sur le dos. La couleur va du jaune-rouge au rouge foncé mais peut varier du blanc translucide au gris, au bleu ou au vert sous l'influence de l'alimentation.
Il n'a pas de carapace. Sa tête porte des yeux pédonculés* et 2 paires d'antennes. Le thorax porte 11 paires de pattes. L'abdomen (improprement appelé queue) se termine par 2 appendices (furcas*) en forme de fourche.
Chez le mâle, la deuxième paire d'antennes est plus développée que chez la femelle, et porte à sa base un appendice denté. La femelle porte ses œufs dans une poche ovale entre les premiers segments de l'abdomen.
On trouve les eubranchipes de la fin de l'hiver à la fin du printemps.

Espèces ressemblantes

Artemia salina (Linnaeus, 1758), artémie : plus petite (maximum 15 mm), elle fréquente les eaux salées.

Branchipus schaefferi Fischer de Waldheim, 1834, branchipe : très semblable mais plus petit (maximum 25 mm) et généralement moins coloré, la poche des œufs est plus courte, le mâle a des antennes brunes, il est surtout présent en été.

Chirocephalus diaphanus Prevost, 1803 : très semblable mais la poche des œufs est plus longue, plus allongée.

Tanymastix stagnalis (Linnaeus, 1758) : plus petit (maximum 18 mm), la poche des œufs est courte et ronde, il est surtout présent dans les lacs entre août et octobre.

Alimentation

Ses pattes thoraciques filtrent l'eau et amènent les particules nutritives, essentiellement des algues et des particules, à sa bouche. Si la filtration est son mode principal d'alimentation, il est capable de ronger des têtards morts, des mollusques, des œufs d'amphibiens, etc. Il n'est pas macrophage ce qui veut dire qu'il mange ce qui se délite ou plus souvent ce qui mange le cadavre.

Reproduction - Multiplication

Les sexes sont séparés. On reconnaît le mâle à sa deuxième paire d'antennes avec des crochets à la base. Peu avant l'accouplement, ces crochets lui servent à saisir la femelle.
Après l'accouplement, la femelle porte quelques dizaines d'œufs dans une poche incubatrice. A la fin de l'incubation, elle dépose les œufs dans la vase. La femelle peut avoir plusieurs portées dans sa vie.
Les œufs résistent au gel et à la dessiccation*, parfois pendant des années. Ils peuvent être transportés accrochés à des animaux, principalement des oiseaux, et même être dispersés par le vent quand la mare est à sec.
Entre fin janvier et début février (cf. remarque infra), il en sort des larves* nageuses (nauplius*). Leur croissance nécessite 40 mues.

Remarque : si le niveau d'eau est insuffisant, l'éclosion peut se retarder jusqu'en mai.

Vie associée

Dans les mêmes mares, on peut trouver d'autres grands Branchiopodes comme le lépidure Lepidurus apus.

Divers biologie

Ses pattes sont lamelleuses et foliacées*. Elles lui servent à nager, à respirer (comme des branchies* d'où son nom scientifique) et à trouver sa nourriture.
L'adulte meurt quand, à la fin du printemps, sa mare s'assèche ou devient trop chaude.

Informations complémentaires

L'eubranchipe appartient à un groupe d'espèces très ancien qui est présent sur Terre depuis près de 500 millions d'années.

Réglementation

Cette espèce est évaluée et figure sur la liste rouge alsacienne des grands branchiopodes.

Origine des noms

Origine du nom français

Nom proposé par DORIS.

Origine du nom scientifique

Eubranchipus : de [eu] = bien, vrai ; et de [branchipus] = branchie + patte ; en allusion à la fonction respiratoire assurée par les pattes.

grubii : cette espèce a été dédiée par Bemedykt Dybowski à son ami, le zoologiste polonais Adolph Eduard Grube (1812-1880).

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Arthropoda Arthropodes Animaux invertébrés au corps segmenté, articulé, pourvu d’appendices articulés, et couvert d’une cuticule rigide constituant leur exosquelette.
Sous-embranchement Crustacea Crustacés Arthropodes à exosquelette chitineux, souvent imprégné de carbonate de calcium, ayant deux paires d'antennes.
Classe Branchiopoda Branchiopodes Crustacés primitifs parfois protégés par une carapace bivalve et caractérisés par des appendices thoraciques foliacés à rôle respiratoire. Essentiellement saumâtres et dulcicoles. Reproduction souvent parthénogénétique. Les oeufs supportent une dessication prolongée.
Ordre Anostraca Anostracés
Famille Chirocephalidae Chirocéphalidés
Genre Eubranchipus
Espèce grubii

Nos partenaires