Eponge hispide rose

Tethyspira spinosa | (Bowerbank, 1874)

N° 1928

Manche occidentale, Atlantique, Méditerranée

Clé d'identification

Eponge massive hispide
Aspect anguleux
Excroissances dentelées
Couleur rose à rougeâtre

Noms

Autres noms communs français
Eponge épineuse rose
Noms communs internationaux
Pork scratching sponge (GB)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides
Tethea spinosa Bowerbank, 1874
Lissomyxilla spinosa (Bowerbank, 1874)
Raphidostyla incisa Van Soest & Weinberg, 1980

Distribution géographique

Manche occidentale, Atlantique, Méditerranée

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Cette éponge est présente sur les côtes sud-ouest de l’Angleterre, en Irlande, aux îles anglo-normandes ainsi qu’en Bretagne. Elle existe en Méditerranée où elle est rare.

Biotope

Cette espèce, assez photophile*, préfère les zones bien exposées aux vagues et aux courants de l’infralittoral* ; on la trouve toujours sur des roches horizontales ou faiblement inclinées. Elle vit entre 6 et 70 m de profondeur.

Description

Cette éponge massive, en forme de petit coussin, lisse et brillante comme de la cire, présente par endroits des faisceaux de spicules en saillie lui donnant un aspect hispide*. Les plus grands spécimens, qui peuvent atteindre une quinzaine de centimètres, présentent souvent un aspect anguleux avec des excroissances dentelées. Sa consistance est ferme, légèrement compressible et élastique. Les oscules sont peu nombreux ; ils s’ouvrent toujours à l’extrémité d’étroites cheminées translucides.
La couleur peut être grisâtre mais le plus souvent elle est rose à rougeâtre. Cette coloration varie selon l’épaisseur de l’ectosome*, couche externe de l’éponge qui est translucide par rapport au choanosome*, ensemble des cellules endodermiques, brun clair.

Espèces ressemblantes

Dysidea fragilis : si l’aspect de la surface peut évoquer cette éponge, la couleur et surtout l’observation du squelette ne laisseront aucun doute.

Haliclona fistulosa : si cette espèce présente un peu la même transparence et cet aspect un peu cireux, elle est facilement identifiable par son ectosome fragile, la présence d’expansions et la forme des spicules très différente.

Alimentation

Les éponges sont des animaux filtreurs qui se nourrissent de microparticules : bactéries, algues unicellulaires, débris organiques, ne dépassant pas, en général, 3 microns. Le courant d’eau nécessaire est créé par le mouvement de cellules ciliées spécifiques des éponges : les choanocytes*.

Reproduction - Multiplication

La reproduction peut être sexuée ou asexuée.

- Sexuée : par œufs et spermatozoïdes, aboutissant à la naissance d’une larve ciliée nageuse qui se fixe rapidement pour donner une nouvelle éponge. Les éponges sont hermaphrodites, les gamètes mâles et femelles d’une même éponge ne sont pas expulsés au même moment. Cette éponge est vivipare* et donne naissance à une larve de type parenchymella*.

- Asexuée : par bourgeonnement ou bouturage de fragments qui se détachent de l’éponge mère pour se fixer un peu plus loin.
Les éponges ont une forte capacité de régénération.

Divers biologie

La structure principale des spicules mégasclères* est composée de styles*, longues aiguilles droites ou légèrement courbes, ou de subtylostyles, aiguilles dont la tête présente un renflement plus ou moins marqué, de 1 à 2 mm x 3 à 12 µm. On observe également, et cela est très caractéristique, des microtylostyles, genre de petites massues portant de longues épines, de 70 à 120 x 4 à 6 µm, mais ces derniers sont rares et difficiles à trouver.

Origine des noms

Origine du nom français

Eponge hispide rose : comme son aspect hérissé et sa couleur (proposition du site DORIS)

Origine du nom scientifique

Tethyspira : de [Tethys] = mot grec représentant la déesse de la Mer, et [spira] = courbe, tore d’une colonne, comme les spicules mégasclères souvent sinueux. C’est Topsent en 1890, 15 ans après les travaux de Bowerbank, décrivant de nouveau cette éponge qu’il vient de trouver pour la première fois sur les côtes françaises, qui précise qu’elle est proche de Tethya et qu’elle fait partie du groupe des Spiraspinthara. Il est fort probable qu’il ait construit ce nom de genre à partir de la contraction de ces deux mots : tethy et spira.

spinosa : mot latin = couvert d’épines, épineux, en rapport avec les épines de certains spicules (microtylostyles à longues épines).

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Porifera Spongiaires / Eponges Organismes exclusivement aquatiques, filtreurs, fixés au substrat, de formes variables, et percés d'orifices inhalants (ostioles ou pores) et exhalants (oscules).
Classe Demospongiae Démosponges

Eponges dont la charpente est constituée de spicules siliceux (différenciés en méga- et microsclères) et de collagène dispersé ou structuré en fibres de spongine. Ovipares ou vivipares, larve typique = parenchymella.

Ordre Halichondrida Halichondrides Squelette sans organisation visible.
Famille Dictyonellidae Dictyonellidés Eponges d’apparence charnue ; spicules souvent longs et assez peu nombreux, disposés de façon irrégulière ; quantité de spongine importante.
Genre Tethyspira
Espèce spinosa

Nos partenaires