Eponge de Zea

Svenzea zeai | (Alvarez, van Soest & Rützler, 1998)

N° 3021

Sud Caraïbes

Clé d'identification

Eponge charnue formant des masses arrondies
Couleur brun rosé
Oscules larges (1 à 2 mm) peu nombreux et dispersés

Noms

Autres noms communs français
Eponge-porcelet
Noms communs internationaux
Dark volcano sponge (GB)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides
Pseudaxinella zeai Alvarez, van Soest & Rützler, 1998.
Bien qu'assez commune, cette éponge n'a été décrite que très récemment. Elle a ensuite été rattachée en 2002 au nouveau genre Svenzea créé par la même équipe, pour y accueillir deux autres espèces ayant des caractéristiques très voisines.

Attention dans certains ouvrages elle est parfois identifiée, de façon erronée, comme Calyx podatypa (de Laubenfels, 1934).

Distribution géographique

Sud Caraïbes

Zones DORIS : ● Caraïbes

Cette éponge est présente dans le golfe du Mexique, les petites Antilles et les côtes de Colombie. Elle n'est pas signalée plus au nord que les Bahamas.

Biotope

L'éponge de Zea se trouve dans les zones récifales, en eau claire, à partir de 8-10 m jusque vers 40 m.

Description

Cette éponge massive, charnue, se présente soit en encroûtement épais sur le substrat, soit en blocs de forme arrondie et peu divisée.
Sa couleur est gris-brun lavé de rose, allant jusqu'au blanc crème en-dessous et dans les zones totalement à l'ombre. La surface est lisse, douce, la consistance est ferme sans être dure.
Les orifices exhalants sont peu nombreux, répartis sur toute l'éponge, arrondis et assez larges (1 à 2 cm de diamètre). Ils sont cernés d'une margelle plus claire, assez fragile, qui forme parfois un petit monticule en forme de volcan.
L'intérieur des canaux visibles est cloisonné, de couleur blanche.

Espèces ressemblantes

Aux Antilles on peut la confondre avec l'éponge corne d'élan, Agelas conifera qui est souvent colonisée par les mêmes zoanthaires marron-rouge (Parazoanthus puertoricense). Mais l'éponge corne d'élan a une consistance molle, une forme beaucoup plus nettement lobée avec les oscules* alignés à la partie supérieure de chaque bosse, et l'intérieur des cheminées exhalantes est cylindrique et régulier.

Alimentation

Comme la majorité des éponges, elle se nourrit des microparticules en suspension dans l'eau de mer, filtrées activement grâce à son système aquifère. Il se peut qu'elle profite aussi, plus ou moins directement, des métabolites* formés par ses très nombreux endosymbiontes* bactériens.

Reproduction - Multiplication

Cette éponge est vivipare* : les gamètes mâles sont émis dans l'eau et récupérés dans une autre éponge par le courant de filtration choanocytaire*. La fécondation est interne, et on trouve toute l'année des embryons exceptionnellement gros, d'ailleurs Svenzea zeai est de loin l'éponge qui produit les plus grosses larves* connues (de 4 à 6 mm de diamètre). 
Les larves expulsées après incubation sont ovoïdes et entièrement ciliées.

Vie associée

Cette éponge est le plus souvent "propre", peu colonisée par des algues ou d'autres épibiontes*. 
Parfois on y trouve (et dans ce cas sur toute l'éponge) des zoanthaires marron-rouge (Parazoanthus puertoricense).

Comme beaucoup d'autres éponges, elle contient une très forte biomasse de bactéries et de cyanobactéries, dispersées dans sa structure interne ou regroupées dans des vésicules spécialisées (appelées bactériocytes).

Divers biologie

Le squelette est formé d'un réseau de spicules* entrecroisés, des styles* d'environ 200 à 300 µm, à extrémité irrégulière.
Les mailles du réseau sont maintenues par des fibres de spongine.

Des cellules granuleuses se trouvent en très grand nombre dans le mésohyle*, leur fonction est inconnue. Des observations récentes suggèrent que ces cellules seraient à l'origine de la formation d'un "voile" muqueux obturant les oscules, et d'un ralentissement de la circulation interne, peut-être en relation avec la formation et l'incubation des embryons.

Origine des noms

Origine du nom français

Eponge de Zea est la traduction du nom scientifique.
Eponge-porcelet (proposition DORIS), à cause de son aspect rebondi et de sa couleur gris-rosé.

Origine du nom scientifique

Ce nom est un double hommage au grand spécialiste colombien des éponges caraïbes : Sven Zea.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Porifera Spongiaires / Eponges Organismes exclusivement aquatiques, filtreurs, fixés au substrat, de formes variables, et percés d'orifices inhalants (ostioles ou pores) et exhalants (oscules).
Classe Demospongiae Démosponges

Eponges dont la charpente est constituée de spicules siliceux (différenciés en méga- et microsclères) et de collagène dispersé ou structuré en fibres de spongine. Ovipares ou vivipares, larve typique = parenchymella.

Ordre Halichondrida Halichondrides Squelette sans organisation visible.
Famille Dictyonellidae Dictyonellidés Eponges d’apparence charnue ; spicules souvent longs et assez peu nombreux, disposés de façon irrégulière ; quantité de spongine importante.
Genre Svenzea
Espèce zeai

Nos partenaires