Larves d'éphémères

Ephemeroptera (ordre, larves) | Hyatt & Arms, 1891

N° 2947

Monde

Clé d'identification

Deux à trois longs cerques multiarticulés filiformes aux formes et couleurs variées
Forme des trachéobranchies latérales
Yeux composés et présence de fourreaux alaires
Griffe unique au niveau du tarse
Longues antennes

Noms

Autres noms communs français

Larves de mouches de mai, larves de mannes

Noms communs internationaux

Mayflies (GB), Efemerotteri (I), Efemeoptero (E), Eintagsfliegen (D), Haften, eendagsvliegen (NL)

Distribution géographique

Monde

Zones DORIS : Eau douce d'Europe, Indo-Pacifique, Caraïbes, Atlantique Nord-Ouest

La distribution est mondiale.

Biotope

On rencontre les larves d'éphémères dans toutes sortes de plans d'eau douce : rivière, lac, étang. Le milieu peut être des eaux stagnantes à rapides, un environnement de cailloux ou de vase/sable.

Description

Dans l'ordre des Ephéméroptères, seules les larves sont aquatiques. Les adultes sont aériens. Si les adultes ne vivent que deux à trois jours (d'où leur nom), les larves peuvent vivre de quelques semaines à plus de 2 ans. Pour aider le plongeur ou le naturaliste curieux de la faune subaquatique, cette fiche ne traite que de ce qui se rencontre sous l'eau : les larves.

La couleur dominante des larves d'éphémères tire vers le jaune-brun. Certaines ont des motifs sombres sur une robe claire. Selon les espèces, la taille se situe sur une moyenne de 10 mm pour le corps et souvent un peu moins pour les cerques*. La forme des larves varie selon leur mode de vie : large et plate pour les espèces des eaux rapides ou vivant sous les cailloux, plus effilée et plus cylindrique pour les espèces des eaux stagnantes ou lentes.

Les larves d'éphémères possèdent un corps divisé en trois parties :

- la tête : les espèces des eaux courantes à rapides ont souvent la tête large avec de gros yeux situés sur le dessus alors que les espèces plutôt fouisseuses ou des eaux stagnantes ont une tête à peine moins large que le thorax et de petits yeux situés sur le côté. Les antennes sont généralement longues.

- le thorax : composé de 3 segments visibles (excepté chez Prosopistoma), il porte les fourreaux alaires qui sont absents chez les jeunes larves et qui apparaissent au fur et à mesure des mues. Au dernier stade, ils sont de couleur brun noir. Le thorax porte trois paires de pattes à un article et une seule griffe au niveau du tarse.

- l'abdomen : composé de 10 segments. Il se termine par trois longs cerques*, parfois striés de noir, et pourvus de soies. Ces soies sont disposées soit de part et d'autre du cerque, soit uniquement du côté interne. Quelques espèces n'ont que deux cerques, comme Epeorus sp.. Des branchies*, bien visibles, mobiles et de taille variable, se situent sur les bords latéraux des 7 premiers segments de l'abdomen. Les derniers segments du bout de l'abdomen en sont dépourvus. Leur forme variable mais spécifique permet souvent d'identifier l'espèce : filaments garnis de soies courtes ou longues, plus ou moins nombreuses ; feuille parcourue de nervure, plus ou moins large et velue. Le nombre de branchies est en moyenne de 7, mais cela peut être moins, comme par exemple 6 pour Potamanthus luteus, 5 pour Ephemerella sp.. La respiration se fait grâce à ces organes mais aussi par la peau. Toutefois, chez les larves neonates (très jeunes), les branchies ne sont pas encore développées, on ne peut donc reconnaître la larve d'éphémère que par la présence de cerques et la griffe unique.

Espèces ressemblantes

L'ordre des Ephémères comprend environ 900 à 2500 espèces selon les auteurs, dont 200 espèces en Europe et environ 70 en France. Ces chiffres varient selon les ouvrages et ne sont donnés ici qu'à titre indicatif.

Les larves d'éphémères peuvent être confondues avec :
- les larves de Zygoptères (demoiselles) : elles possèdent un masque préhenseur sous une tête plus large que longue, les antennes sont plus courtes. Elles n'ont pas de branchies latérales. Les pattes sont souvent plus robustes et moins longues. Elles ont trois lamelles caudales de forme foliacée ou filiforme.
- les larves de Plécoptères (perles) : les perles vivent principalement dans les eaux courantes. Leurs pattes ont 3 articles avec deux griffes chacune. Elles n'ont que deux cerques filiformes au bout de l'abdomen.

Alimentation

Les larves d'éphémères sont principalement phytophages*, elles mangent le film algal recouvrant les pierres). Elles peuvent aussi être détritivores (débris organiques) et carnivores. Certaines se nourrissent également par filtration (Ephéméridés, Polymitarcidés). Les pièces buccales des larves sont broyeuses et fonctionnelles contrairement à celles des adultes qui s'atrophient lors de l'émergence et ne leur permettent plus de se nourrir.

Reproduction - Multiplication

Les larves passent par environ douze à quarante mues successives avant d'émerger pour se métamorphoser en adulte apte à la reproduction. La vie larvaire dure de quelques semaines à deux ans selon les espèces (mais la règle générale est de 3 à 6 mois) alors que l'adulte ne vivra que quelques jours. La période de reproduction se situe principalement en été mais cela peut être au printemps ou en automne pour certaines espèces. Il peut y avoir deux générations par an pour le genre Baetis et Cloeon.

Lorsque l'émergence* approche, de l'air s'accumule entre la future cuticule* de l'insecte ailé et la dernière cuticule de la larve. A un moment donné, la quantité d'air sera suffisamment importante pour faire remonter en surface la larve. Ce phénomène a souvent lieu au crépuscule ou la nuit. Le lieu de l'émergence diffère selon les espèces : sous l'eau, à la surface de l'eau, ou sur un support (roches, branches). La vieille cuticule se détache pour laisser place à un sub-imago, correspondant à une étape intermédiaire entre la larve et l'adulte. Il n'est pas capable de se reproduire. Les éphémères sont les seuls insectes à devoir passer par ce stade de sub-imago. Les quatre ailes (deux pour le genre Cloeon) du sub-imago se déploient en quelques secondes, voire une minute pour les plus longs. Le sub-imago se distingue de l'imago par ses couleurs plus ternes et ses ailes opaques et ciliées sur le bord.

Ce premier stade de sub-imago varie entre quelques minutes et une trentaine d'heures selon les espèces. A la mue suivante, la maturité sexuelle est atteinte et l'imago ne vivra que de quelques heures à deux à trois jours maximum. Les femelles peuvent vivre deux à trois semaines. Lors du passage de la larve aquatique à l'adulte aérien, la métamorphose est importante : l'éphémère a des ailes et conserve ses cerques, les pattes sont moins robustes rendant le déplacement délicat, l'appareil buccal s'atrophie empêchant l'imago de se nourrir, les antennes sont beaucoup plus petites qu'au stade larvaire.

Les adultes restent posés dans la végétation au calme durant la journée et ne s'éloignent pas des berges. En fin de journée, les éphémères entament un vol nuptial très caractéristique : les mâles se regroupent en essaim important qui monte et descend alternativement et dans lequel les femelles entrent. Les mâles se jettent sur elles et ce sont les plus rapides à les attraper qui peuvent se reproduire. Le mâle met ses pattes antérieures autour du thorax et se "pend" à la femelle, ailes pliées et dos vers le bas. Trop lourd, le couple chute jusqu'au sol. Durant cette chute qui ne dure qu'un temps infime de l'ordre de quelques secondes, l'accouplement a lieu. Le mâle meurt peu de temps après tandis que la femelle ira pondre ses œufs, sauf pour les espèces ovovivipares*.

La ponte est différente d'une espèce à l'autre : la femelle s'immerge complètement pour coller ses œufs sur les pierres ou les plantes. Ensuite, elle remonte en surface grâce à une fine couche d'air qui la recouvre et s'envole. Elle peut aussi voler proche de la surface, tremper son abdomen de temps à autre pour laisser échapper des paquets œufs qui s'éparpilleront au fond. Enfin, toujours en volant au-dessus de la surface, la femelle peut déposer ses œufs en un seul bloc sur l'eau. Le nombre d'œufs varie selon les espèces et peut aller de quelques centaines à quelques milliers.

Vie associée

Il y a des relations de phorésie* entre les larves de certaines espèces de chironomes (Chironomidés Orthocladinés) et les larves d'éphémères de la famille des Ephéméridés et des Heptagenidés. Ces familles sont décrites dans le chapitre Informations complémentaires.

Divers biologie

Les adultes possèdent pour la plupart deux grandes ailes antérieures et deux petites ailes postérieures. Elles ne sont pas repliées en toit comme les Plécoptères : elles se plaquent l'une sur l'autre à la verticale. L'identification des adultes se fait principalement sur la nervation des ailes qui est très complexe et en fait une affaire de spécialiste.
Les adultes ont deux yeux composés et trois ocelles*. Les yeux des mâles adultes sont beaucoup plus gros que ceux des femelles, à tel point qu'ils peuvent être placés sur deux pédoncules, comme chez Baetis sp. ou Centroptilum sp.. On dit aussi qu'ils sont placés en turban. La paire de pattes antérieures est plus grande que les deux paires postérieures, surtout chez les femelles, et est souvent dirigée vers l'avant en surélévation pour jouer un rôle d'organes tactiles.

Les éphémères sont dits :
- hétérométaboles : le cycle ne comprend pas de stade nymphal immobile, inversement aux insectes holométaboles, chez qui il se situe entre le stade larvaire et adulte. On parle aussi de métamorphose incomplète pour les éphémères : la larve ressemble à l'adulte. A l'inverse, chez d'autres ordres comme les Lépidoptères (papillons), la larve, c'est-à-dire la chenille, est vraiment différente du papillon adulte : c'est la métamorphose complète.
- hémimétaboles : ce sont des insectes hétérométaboles dont les larves et les adultes évoluent dans un milieu différent. Les larves sont exclusivement aquatiques alors que les adultes sont aériens.

Informations complémentaires

Les Ephéméroptères sont les plus anciens des insectes aquatiques.

Le mot éphémère est un nom commun du genre masculin et non féminin comme on le voit souvent dans la littérature.

Les éphémères sont des indicateurs de la bonne qualité des eaux. Ils sont d'ailleurs intégrés dans l'application d'indices de qualité des eaux (indice IBGN en Métropole).

Les larves servent de nourriture aux poissons. C'est pourquoi les pêcheurs utilisant une technique de pêche à la mouche (de mai), mettent en guise d'appâts des faux éphémères.

Cet ordre comprend de nombreuses espèces dont les formes varient en fonction de leur mode de vie. Quatre grands groupes peuvent être ainsi définis :
- les larves fouisseuses : famille des Ephéméridés. Elles affectionnent le substrat meuble (sable et vase) du bord des rives des lacs et rivières à courant lent ou fort. Grâce à des grandes mandibules proéminentes, elles y creusent des galeries en U dont les deux extrémités sont en contact avec la surface, galeries qui s'écroulent derrière elles du fait de la mobilité du substrat. Les pattes antérieures sont aplaties et servent de pelle. Les branchies sont plumeuses et repliées sur le haut de l'abdomen. Dans sa galerie, la larve ondule son corps de haut en bas pour créer un courant d'eau apportant l'oxygène nécessaire à la respiration. Exemple : Ephemera danica, Ephemera vulgata.
- les larves nageuses : famille des Baetidés. Elles vivent dans les eaux riches en végétation aquatique dont le courant est très variable. Le genre Baetis privilégie le courant rapide alors que les autres genres préfèrent le courant nul à lent. Cette famille comprend entre autres les larves du genre Cloeon et Procloeon, genres très répandus. Elles se posent en général sur les tiges ou les feuilles sans bouger. Leur corps est élancé pour une meilleure nage. Les trachéobranchies, courtes et larges, servent aussi d'organes natatoires. Elles exercent pour cela un mouvement de haut en bas avec le bout de l'abdomen. Tout comme les larves de libellules, elles peuvent réserver de l'air dans leur intestin qu'elles éjectent brusquement pour avancer.
- les larves marcheuses : famille des Heptagénidés. On les appelle aussi éphémères des ruisseaux. Elles vivent dans les eaux avec du courant plus ou moins rapide, souvent sur ou sous les pierres. Leur corps est plat et adapté à ce milieu. Elles s'accrochent aux pierres grâce à des larges pattes robustes, leurs gros yeux sont placés sur le dessus de la tête. Les trachéobranhies sont souvent composées d'une feuille nervurée et de filaments plumeux. Le genre Ecdyonurus est très répandu et se reconnaît aux protections latérales du pronotum* que n'ont pas les autres genres.
- les larves rampantes : famille des Leptophlebidés. On les trouve dans tous les milieux. Elles se camouflent généralement avec de la vase qui se fixe sur leurs poils qui recouvrent plus ou moins le corps. Le corps est élancé avec des cerques aussi longs, voire plus longs. Les branchies sont filamenteuses. Mauvaises nageuses, elles rampent sur le sable ou la vase, vivent enfouies ou dans des cavités. Le genre Lephtophlebia est le plus répandu. En Nouvelle-Calédonie par exemple, les Leptophlebidés sont les uniques représentants des Ephéméroptères et y sont tous endémiques.

Réglementation

L'espèce Palingenia longicauda est protégée dans la Convention de Berne - Annexe 2 : Faune strictement protégée.
Beaucoup d'espèces d'éphémères sont considérées comme déterminantes dans les ZNIEFF (Zones Naturelles d'Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique).

Origine des noms

Origine du nom français

Ephémère : traduction littérale du latin Ephemeroptera.

Origine du nom scientifique

Ephemeroptera : du grec [ephêmeros] = qui dure un jour et [pter] = aile. Effectivement, les éphémères adultes sont des insectes ailés qui ne vivent que quelques heures à quelques jours.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Arthropoda Arthropodes Animaux invertébrés au corps segmenté, articulé, pourvu d’appendices articulés, et couvert d’une cuticule rigide constituant leur exosquelette.
Sous-embranchement Hexapoda Hexapodes Arthropodes à six pattes. Ce sont les insectes au sens large.
Classe Insecta Insectes Hexapodes terrestres et dulcicoles possédant trois paires de pattes et deux paires d’ailes (sauf chez les Diptères).
Sous-classe Pterygota Palaeoptera Ptérygotes Paléoptères Insectes ailés dont les ailes ne sont pas rabattues au repos. Deux ordres d'insectes primitifs.
Ordre Ephemeroptera Ephéméroptères 1 à 4 cm, existence d’un stade subimago, adulte à durée de vie courte, pièces buccales atrophiées.
Genre Ephemeroptera
Espèce (ordre, larves)

Nos partenaires