Coureur arc-en-ciel

Elagatis bipinnulata | (Quoy & Gaimard, 1825)

N° 3191

Circumtropical

Clé d'identification

Corps fusiforme et allongé
Dorsale et anale courtes et très basses
Caudale jaune, en ciseaux très ouverts
Dos bleu métallique à verdâtre
Flancs barrés au milieu de 2 bandes longitudinales bleu électrique, séparées par une épaisse bande jaune

Noms

Autres noms communs français

Carangue arc-en-ciel, carangue saumon, comète saumon, comère saumon, dauphin (Réunion), saumon (Martinique), bâtard colas (Guadeloupe), galate (Seychelles), podigalson (Réunion et Maurice)

Noms communs internationaux

Rainbow runner, yellow tail, spanish-jack (GB), Seriolina (I), Macarela salmón, salmón cubana (E), Arabaiana (P), Regenbogen-Stachelmakrele (D)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Seriola bipinnulata Quoy & Gaimard, 1825
Elagatis bipinnulatus
(Quoy & Gaimard, 1825)
Micropteryx bipinnulatus (Quoy & Gaimard, 1825)
Seriolichthys bipinnulatus (Quoy & Gaimard, 1825)
Irex indicus Valenciennes, 1862

Distribution géographique

Circumtropical

Zones DORIS : Indo-Pacifique, Caraïbes

L'aire de répartition du coureur arc-en-ciel s'étend :
- dans l'Atlantique Ouest : du Massachusetts (Etats-Unis) jusqu'au Venezuela, ce qui inclut le golfe du Mexique et la mer des Caraïbes ;
- dans l'Atlantique Est : le long des côtes africaines, depuis la Côte d'Ivoire jusqu'à l'Angola ;
- dans l'Indo-Pacifique tropical : partout, à l'exception du golfe Persique ;
- dans le Pacifique Est : depuis le golfe de Californie jusqu'à l'Equateur, y compris les îles Galápagos.

Biotope

Les coureurs arc-en-ciel sont de grands nageurs pélagiques* qui vivent en banc sur les pentes externes des récifs, dans des eaux claires au large et s'aventurent parfois dans des lagons profonds. On les observe généralement là où la température est supérieure à 21° C, entre 2 et 10 m, mais ils peuvent atteindre 150 m de profondeur.
On les rencontre aussi parfois autour d'objets flottants ou isolés comme les DCP (Dispositif de Concentration de Poissons).

Description

D'une longueur moyenne de 90 à 125 cm (avec un maximum de 180 cm), le coureur arc-en-ciel est une carangue à l'allure fine et allongée. Son corps est fusiforme. Le museau est pointu et la bouche est petite, terminale, symétrique et très en avant des yeux. La ligne latérale* est légèrement arquée au-dessus des nageoires pectorales et se termine horizontalement, visible jusqu'au pédoncule* caudal. Contrairement à la plupart des carangues, ce poisson n'a pas de scutelles*.
Ses nageoires dorsale et anale sont courtes et très basses, avec 2 pinnules derrière chacune d'elles. La nageoire est en deux parties distinctes : épineuse, elle a la forme d'un petit triangle ; souple, elle est très courte et presque invisible. La nageoire anale est précédée d'épines libres. La nageoire caudale est jaune, en ciseaux très ouverts, dont l'écartement est plus haut que le corps. Les autres nageoires sont plutôt jaunes à vert olive. Les nageoires pectorales sont courtes et arrondies.
Le dos du coureur arc-en-ciel est bleu métallique à verdâtre et ses flancs sont barrés en leur milieu de deux bandes longitudinales bleu électrique, l'une partant de l'œil et l'autre de la lèvre supérieure. Elles sont séparées par une bande jaune plus épaisse. Le ventre, comme de nombreux poissons de pleine eau, est blanc bleuté (homochromie*).

Espèces ressemblantes

La carangue coubali, Caranx crysos, est plus trapue, au profil arrondi et aux couleurs similaires, sans les lignes horizontales. La nageoire caudale est noirâtre. C'est un poisson grégaire, vivant près des côtes, dans la zone caraïbe.

La sériole chicard, Seriola lalandi, de répartition circumtropicale, a, elle aussi, un corps allongé, une caudale jaune et échancrée, ainsi qu'une bande jaune centrale et horizontale. En revanche, les deux lignes bleues sont absentes sur les flancs.

Le vivaneau queue jaune, Ocyurus chrysurus, a une livrée ressemblante (nageoires et bande horizontale jaunes, corps gris, bouche terminale). Cependant, son profil général est beaucoup plus trapu.

Alimentation

Le coureur arc-en-ciel se nourrit des gros crustacés du zooplancton*, de calmars et de petits poissons.

Reproduction - Multiplication

La période de reproduction est l'été.
Les œufs sont pélagiques* et les larves* sont planctoniques*.

Vie associée

Les coureurs arc-en-ciel se frottent parfois contre la peau rugueuse du requin pointes blanches, Carcharhinus albimarginatus, pour déloger les parasites de sa peau. Ce constat concerne d'autres requins, comme le requin soyeux, Carcharhinus falciformis (voir vidéo).

Divers biologie

Le poids moyen du coureur arc-en-ciel est de 15 kg, le maximum relevé étant de 46 kg. Son âge maximum reporté est de 6 ans.
La composition des nageoires est de VII épines et 25 à 30 rayons mous pour la dorsale et de II épines et 18 à 22 rayons mous pour l'anale.

Informations complémentaires

La chair du coureur arc-en-ciel est appréciée. Cependant, dans certaines régions, il est connu comme pouvant transmettre une intoxication alimentaire de type ciguatera*.
C'est aussi une espèce recherchée pour la pêche sportive.

Fishbase relate que le coureur arc-en-ciel a été péché au moins une fois en Italie, en 1846 ... Il y avait 10 individus. Aucun autre constat similaire n'est rapporté.

Elagatis bipinnulata est la seule espèce du genre Elagatis (monotypique*).

Réglementation

Depuis 2015, il est classé LC, soit Least Concern, dans la liste rouge de l'UICN*, c'est-à-dire dont le statut de conservation est jugé de préoccupation mineure.

Origine des noms

Origine du nom français

Coureur : sans doute car il est un bon nageur, rapide ;
arc-en-ciel : en rappel des bandes horizontales colorées sur les flancs.

Origine du nom scientifique

Elagatis : du grec [elakate] = quenouille, canne, rotin, évoquant l'allure fusiforme de ce poisson. On peut aussi préciser qu'en latin, [elegatus] est une sorte de poisson.
bipinnulata : du latin [bi] = deux et [pinnula] = petite plume, petite aile, nageoire, en référence aux pinnules, deux en arrière de la dorsale et deux autres en arrière de l'anale.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Acanthopterygii Acanthoptérygiens Rayons épineux aux nageoires, écailles cycloïdes ou cténoïdes, présence d'une vessie gazeuse et pelviennes thoraciques ou jugulaires, sans être systématiquement présents, sont des caractères que l'on ne rencontre que chez les Acanthoptérygiens.
Ordre Perciformes Perciformes Nageoires pelviennes très rapprochées des nageoires pectorales.
Sous-ordre Percoidei Percoïdes Une ou deux nageoires dorsales dont les éléments antérieurs sont des épines aiguës. Nageoires pelviennes avec une épine, rayons mous.
Famille Carangidae Carangidés
Genre Elagatis
Espèce bipinnulata

Nos partenaires