Doris à bord roux

Glossodoris rufomarginata | (Bergh, 1890)

N° 2191

Indo-Pacifique tropical, mer Rouge

Clé d'identification

Couleur de fond blanc cassé
Très petits points très denses de couleur marron orangé
Bord du manteau très ondulé avec une large bande blanche souvent liserée de marron ou de roux
Rhinophores et branchies marron-beige avec une (branchies) à deux (rhinophores) lignes longitudinales blanches

Noms

Noms communs internationaux
Red margined glossodoris (nom vernaculaire partagé avec Glossodoris averni), white-margin sea slug, caramel nudibranch (GB), Dickrand-Glossodoris (D)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides
Casella rufomarginata Bergh, 1890
Glossodoris rufomarginatus (Bergh, 1890)
Chromolaichma youngbleuthi (Kay & Young, 1969)
Chromodoris youngbleuthi Kay, 1979

Distribution géographique

Indo-Pacifique tropical, mer Rouge

Zones DORIS : Indo-Pacifique

Cette espèce a une large répartition dans le domaine indo-pacifique tropical : de la mer Rouge jusqu’à la Tanzanie, l’Australie et les îles Hawaï. On la rencontre notamment à Mayotte, en Nouvelle-Calédonie et en Polynésie française.

Biotope

Le doris à bord roux se rencontre sur pentes rocheuses entre 1 et 70 m dans un environnement calme à très agité.

Description

Le doris à bord roux est une limace pouvant atteindre 5 à 7 cm de long. La couleur de fond du manteau* est blanc cassé. Le manteau comporte de très petits points très denses de couleur marron-beige à marron-orangé. Le bord du manteau est d’autant plus ondulé que l’individu est âgé, et présente une large bande blanche généralement lisérée de roux ou de marron-beige.
Le pied est largement visible à l'arrière du manteau. Il est généralement d'une couleur proche de celle du manteau dorsal avec une bordure blanche.
Les rhinophores* et les branchies* sont marron-beige. Les branchies portent une ligne longitudinale blanche, les rhinophores en ont deux (une devant et une derrière). Ces organes peuvent être peu visibles ou se rétracter si l'animal est dérangé.

Espèces ressemblantes

Il existe d’autres Glossodoris ressemblants. Par exemple :
- Glossodoris poliahu Bertsch & Gosliner, 1989, espèce pour l’instant rencontrée uniquement à Hawaï, qui présente un dos marron à gris translucide parsemé d’éclats blancs, bordé d’une marge blanche liserée d’orange.
- Glossodoris rubroannulata Rudman, 1986, espèce rencontrée dans l’est de l’Australie et la Nouvelle-Calédonie, de couleur de fond jaune orangé, avec le bord du manteau alternant, de l’intérieur vers le bord, une large bande blanche suivie d’une fine bande rouge et enfin une large marge jaune. Rhinophores et branchies sont de couleur rouge.
- Chromodoris tinctoria (Rüppell & Leuckart, 1828), assez varié, peut également être rapproché de notre espèce car des variantes montrent les mêmes fines réticulations rouge orangé sur le dos et une bande blanche autour du manteau. Celui-ci n'est pas aussi ondulé que chez les Glossodoris. Le pied est blanc et les rhinophores un peu différents.

Alimentation

Les espèces du genre Glossodoris se nourrissent d’éponges de la famille des Thorectides qu’elles râpent grâce à leur radula*. Pour cette espèce, il s’agit, probablement exclusivement, d’une éponge noire dont l’identification est encore incertaine. La littérature mentionne Spongia oceania et Dysidea sp., mais une révision récente infirme ces publications et propose une Thorectide du genre Semitaspongia.

Reproduction - Multiplication

L'espèce est hermaphrodite*. Le tractus génital débouche sur le côté droit de l'animal, derrière la tête. La reproduction se fait donc tête-bêche, les flancs droits plus ou moins en contact. Les gamètes* mâles respectifs sont échangés. La fécondation est interne. Chacun des partenaires pourra ensuite aller pondre.
La ponte se présente sous forme d’un ruban d’œufs blancs, de deux tours environ en spirale antihoraire. Elle est généralement placée près de l’éponge noire préférée de la limace.

Vie associée

L'éponge dont se nourrit le doris à bord roux sert également à lui fournir des éléments chimiques qui serviront à sa défense.

Divers biologie

Les représentants de la famille des Chromodorididés stockent en général des produits chimiques qui les rendent assez désagréables à manger. Ces glandes se trouvent sur les bords du manteau et suffisent souvent à ce que l'espèce ne connaisse pas de prédateurs réguliers. C'est le cas de Glossodoris rufomarginata chez qui la présence de composés terpéniques issus des éponges qu'il mange a été mise en évidence.

Origine des noms

Origine du nom français

Le nom proposé par le site DORIS pour cette limace est une francisation de son nom d’espèce.

Origine du nom scientifique

Glossodoris : du grec [gloss-] = langue et du grec [Doris] = Océanide, fille d'Océan et de Téthys, épouse de Nérée et mère des 50 néréides ; donc doris en forme de langue.
rufomarginata : du latin [rufus] = roux et [margino] = border, entourer ; soit à bordure rousse.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Mollusca Mollusques Organismes non segmentés à symétrie bilatérale possédant un pied musculeux, une radula, un manteau sécrétant des formations calcaires (spicules, plaques, coquille) et délimitant une cavité ouverte sur l’extérieur contenant les branchies.
Classe Gastropoda Gastéropodes Mollusques à tête bien distincte, le plus souvent pourvus d’une coquille dorsale d’une seule pièce, torsadée. La tête porte une ou deux paires de tentacules dorsaux et deux yeux situés à la base, ou à l’extrémité des tentacules.
Sous-classe Opisthobranchia Opisthobranches Coquille présente, réduite ou absente. Branchies à l’arrière du cœur. Principalement marins ou d’eau saumâtre, rare en eau douce (une dizaine d’espèces, Ordre des Acochlidea).
Ordre Nudibranchia Nudibranches Cavité palléale et coquille absentes chez l’adulte. Lobes pédieux souvent absents aussi. Respiration cutanée, à l’aide de branchies, de cérates ou d’autres appendices. Tête portant une ou deux paires de tentacules, les tentacules postérieurs ou rhinophores peuvent parfois être rétractés dans des gaines. Principalement marins ou d’eau saumâtre.
Sous-ordre Doridina Doridiens Corps aplati. Anus dorsal entouré complètement ou partiellement par des branchies de remplacement ramifiées qui peuvent être rétractées (voire absentes). Mangeurs d’éponges, habituellement armés de spicules calcaires internes.
Famille Chromodorididae Chromodorididés Doridiens au corps mou allongé et étroit, à coloration vive. Dos en général lisse, bord du manteau développé à l’avant. Pied effilé à l’arrière, dépassant du manteau. Rhinophores lamellés, tentacules buccaux courts et coniques, branchies pennées.
Genre Glossodoris
Espèce rufomarginata

Nos partenaires