Poisson-crampon d'oursins

Diademichthys lineatus | (Sauvage, 1883)

N° 3370

Indo-Pacifique

Clé d'identification

Espèce anguiforme de 5 à 6 cm
Couleur noire à rougeâtre parcourue de 3 bandes blanches longitudinales
Nageoires pectorales transparentes
Nageoire caudale noire, jaune et transparente
Se déplace en ondulant fortement

Noms

Autres noms communs français

Poisson-crampon à long nez

Noms communs internationaux

Long-snout clingfish, urchin clingfish (GB)

Synonymes du nom scientifique actuel

Crepidogaster lineatum Sauvage, 1883
Coronichthys ornata Herre, 1942
Diademichthys deversor Pfaff, 1942

Distribution géographique

Indo-Pacifique

Zones DORIS : ● Indo-Pacifique

L'espèce se rencontre dans l'océan Indien et l'Asie du Sud-Est jusqu’à la Papouasie, l’Australie et la Nouvelle-Calédonie.

Biotope

Diademichthys lineatus fréquente les fonds rocheux ou coralliens, en association avec des oursins-diadèmes de quelques dizaines de centimètres, surtout les petits individus qui semblent dépendants de l'hôte. Il s'agit d'une association non obligatoire car par la suite on peut souvent retrouver les individus plus grands parmi les coraux branchus jusqu’à environ 20 m de profondeur.
En Nouvelle-Calédonie, on le trouve fréquemment sur les récifs frangeants, dans des zones de faible profondeur.

Description

Diademichthys lineatus est un petit poisson anguiforme* mesurant au maximum 5 à 6 cm de long. Son museau allongé est spatulé. La bouche est terminale avec une mandibule* plus courte.
L'animal, de couleur noire à rougeâtre, est parcouru de 3 lignes blanches longitudinales.
Ces trois lignes, souvent jaunes au niveau du museau vont de la bouche jusqu'à proximité de la nageoire caudale : une première bande blanche centrale parcourt l’épine dorsale et les deux autres passent de chaque côté de l'animal, par l’œil et la base de la pectorale, toutes trois rejoignant le pédoncule* caudal.
Les nageoires pectorales sont transparentes. La caudale, rappelant par sa forme celle des syngnathes, est également transparente avec une partie noire et une zone jaune centrale, son extrémité est transparente.
Ce poisson a la particularité d’avancer en ondulant fortement, se tordant comme les larves de moustiques, par à-coups.
A noter un dimorphisme* sexuel entre le mâle et la femelle : le mâle a un museau plus court, plus large et plus arrondi que la femelle qui présente un museau long et fin. Ce dimorphisme est beaucoup plus évident chez les adultes que chez les juvéniles.

Espèces ressemblantes

L'animal peut éventuellement être confondu avec certains syngnathes en première approche, par son côté anguiforme, la forme allongée de son museau et celle de sa nageoire caudale, mais il en est vite différencié dès qu’on le regarde de près (il se laisse très facilement approcher à moins d’un mètre).

Alimentation

L'alimentation dépend beaucoup de la taille et les juvéniles de moins de 2 cm mangent des copépodes commensaux ainsi que des pédicellaires* (organes défensifs) et des sphaeridia (petits organes sensitifs arrondis) de l’oursin-hôte. On a également trouvé des larves* nauplii* de crustacés commensaux de l'hôte dans l'estomac des poissons.
Diademichthys lineatus adulte se nourrit plutôt de branchies de bivalves, d’œufs de crevettes ainsi que des pieds ambulacraires* de son échinoderme. Les plus grands individus peuvent parfois attaquer de petits pagures et des crabes symbiotiques des coraux.
Sakashita (1992) avance même une différence d’habitudes alimentaires entre les grands individus (> 4 cm) mâles et femelles car lors d'une expérience, ces dernières se nourrissaient plutôt d'œufs de crevettes alors que les mâles préféraient manger les pieds ambulacraires des oursins.

Reproduction - Multiplication

L'espèce présente un dimorphisme sexuel entre la femelle et le mâle, plus visible sur les individus adultes de plus de 4 cm que chez les jeunes. Diademichthys lineatus est polygame et les œufs sont déposés dans des nids sur lesquels veillent les mâles.

Vie associée

Diademichthys lineatus est principalement connu pour vivre en association avec les oursins à longues épines comme les oursins-diadèmes (principalement Diadema setosum, mais également dans une moindre mesure Diadema savignyi, Echinothrix calamaris et Echinothrix diadema). Néanmoins, il peut aussi être rencontré avec les coraux branchus présents dans les récifs abrités. Voire dans d'autres abris, comme les comatules.
Les adultes sont moins dépendants d'un hôte que les juvéniles.

Divers biologie

Des scientifiques ont montré en 1979 que Diademichthys lineatus produit une sécrétion cutanée qui contient au moins une toxine (la saponine) qu’il libère quand on le touche. Ils ont également montré que contrairement à d’autres espèces, il tolère mal sa propre toxine et peut en mourir s'il reste en contact prolongé avec celle-ci.

Certains poissons-crampon sont spécialisés dans l'obtention de nourriture venant de leur hôte tandis que d'autres espèces n'utilisent leurs hôtes que pour s'abriter, sans en attendre ni obtenir de nourriture.

Réglementation

Cette espèce n’est actuellement pas concernée par des mesures de protection. Son statut pour l’UICN* est LC (Least Concerned, soit : Préoccupation mineure), ce qui signifie que les informations recueillies sur l’espèce ne permettent pas de la classer dans les autres catégories, notamment dans les trois qui alertent sur une menace (CR : En danger critique d’extinction, EN : en danger, VU : Vulnérable).

Origine des noms

Origine du nom français

Poisson-crampon d’oursins : ce nom de poisson-crampon vient probablement du nom commun générique anglais pour cette famille de poissons : clingfish (cling = crampon). Ces clingfish sont caractérisés par un disque, une ventouse puissante située sur la surface inférieure et formée par les nageoires pelviennes et les plis de chair adjacents. A noter que cette espèce ne possède pas ce disque.
Son association courante avec les oursins-diadèmes précise son nom vernaculaire.

Origine du nom scientifique

Diademichthys : du grec [diadema] = diadème, couronne et [ichthyo] = poisson.

lineatus : du latin [lineatus] = qui a des lignes, est rayé.
Diademichthys lineatus veut donc dire poisson des (oursins) diadèmes avec des lignes.

Diademichthys lineatus est le seul représentant de son Genre.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Ordre Gobiesociformes Gobiesociformes
Famille Gobiesocidae Gobiésocidés
Genre Diademichthys
Espèce lineatus

Nos partenaires