Daphnie

Daphnia sp. | O.F. Müller, 1785

N° 1377

Cosmopolite

Clé d'identification

Zooplancton pélagique de 1 à 3 mm se déplaçant par à-coups dans l'eau
Corps en forme de goutte d'eau
2 grands « bras » (antennes) de propulsion
Parfois très nombreuses : « brouillard » coloré de vert à rouge en pleine eau

Noms

Autres noms communs français

Puce d'eau, cyclope

Distribution géographique

Cosmopolite

Zones DORIS : Eau douce d'Europe, Indo-Pacifique, Caraïbes, Atlantique Nord-Ouest

Cosmopolite : partout dans les biotopes adaptés, eau douce à saumâtre.

Biotope

Dans les eaux stagnantes douces et saumâtres (de la flaque temporaire au lac).

Description

Petit crustacé zooplanctonique de 1 à 5 mm de long vivant dans les eaux douces stagnantes et parfois saumâtres. Il est pélagique (nage en pleine eau). En général de la forme d'une goutte d'eau, le corps de la daphnie est protégé par une carapace translucide bivalve. Deux de ses antennes sont de grande taille et lui servent pour nager. Ces longs appendices natatoires sont munis de soies pour augmenter leur capacité de propulsion.
L'animal ne possède qu'un œil souvent caché ou masqué sous "un casque" plus ou moins pointu. Cet œil est visible par transparence. Au microscope on peut observer les organes par transparence : notamment le tube digestif et les œufs (petites boules foncées).
Les daphnies possèdent une épine à l'extrémité de leur abdomen (éperon caudal). Cette épine est plus ou moins développée suivant les espèces et le taux de prédation (plus il y a de prédateurs, plus cette épine est grande). On aperçoit aussi parfois quelques unes des 4 à 6 paires de pattes reliées au thorax qui leur servent à guider la nourriture vers la bouche. Le thorax est soudé à l'abdomen.

Espèces ressemblantes

Le genre Daphnia comporte de nombreuses espèces très semblables (environ 120 en Europe) qui ne peuvent être déterminées qu'à l'aide d'un microscope et encore...

Alimentation

Phytoplancton et zooplancton micrométriques capturés à l'aide d'un organe rappelant les fanons de la baleine.

Reproduction - Multiplication

2 types de reproduction :
- reproduction asexuée, en condition de vie idéale : les femelles, sans fécondation, produisent par parthénogénèse (multiplication à partir d'un gamète femelle non fécondé), environ de 3 à 50 œufs par semaine, qui vont éclore dans une « poche incubatrice ». Ces œufs ne donneront naissance qu'à des femelles.
- reproduction sexuée, en condition de vie défavorable : par parthénogénèse aussi, les daphnies donnent d'abord naissance à une génération composée de mâles et de femelles. Il y a ensuite reproduction sexuée qui produit beaucoup moins d'œufs (œufs vrais ou « éphippies* »). Ces œufs produits par paires sont beaucoup plus résistants à la pression, aux frottements, à la dessiccation et même, chez certaines espèces, au gel. Ils peuvent attendre pendant des mois voire des années, le retour de conditions favorables. A nouveau en condition de vie idéale, chaque paire de ces œufs donnera naissance à deux femelles qui redémarreront une reproduction asexuée.

Divers biologie

Les daphnies peuvent prendre des teintes variables allant du rouge au vert. Cette particularité est directement reliée à la chimie de l'eau de leur milieu de vie. Une même espèce peut être rougeâtre ou verte suivant son lieu de vie.
Les daphnies changent de forme suivant les saisons. C'est pour cette raison qu'il est extrêmement difficile d'identifier avec certitude une espèce. Seules les plus grosses femelles peuvent être identifiées avec précision.
Les daphnies sont attirées par la lumière. En conséquence on observe une migration journalière des bancs de daphnies : elles remontent en surface la journée pour descendre la nuit. La lumière de la pleine lune peut suffire à les attirer en surface.

Informations complémentaires

Les daphnies sont une des sources protéiques les plus importantes de nos étangs et lacs. Elles sont l'alimentation de base de nombreux poissons et en particuliers d'alevins de carnivores (perches, brochets...).
Elles sont fréquemment utilisées en aquariophilie pour nourrir les poissons. Leur culture est assez facile et très productive. Recette : dans une bouteille d'eau enrichie en algues microscopiques (type spiruline) mettre quelques individus. Laisser mijoter à la lumière (pas de soleil direct) en prenant soin de laisser le bouchon ouvert. Vous obtenez normalement une belle colonie de daphnies.
La daphnie est de plus en plus utilisée comme marqueur de la qualité de l'eau : bio-indicateur.



Les daphnies sont planctoniques et vivent en pleine eau. Dans les mares sans poissons et généralement de faible profondeur, on trouve des espèces visibles et de belle taille. Dans les plans d'eau fréquentés par des plongeurs et en présence de poissons, les espèces rencontrées sont extrêmement translucides et souvent petites. Il est presque impossible de les voir et de les photographier en milieu naturel. Ce que les plongeurs voient dans la végétation avec une taille plus importante, sont des espèces appartenant à deux autres genres du sous-ordre des Cladocères : Eurycercus et Simocephalus.

Origine des noms

Origine du nom français

Puce d'eau : pour le mouvement par à-coups de ces antennes natatoires et sa taille.
Cyclope : pour son œil unique.

Origine du nom scientifique

Du grec [Daphnée] : nymphe et chasseresse, fille du dieu fleuve Pénée.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Arthropoda Arthropodes Animaux invertébrés au corps segmenté, articulé, pourvu d’appendices articulés, et couvert d’une cuticule rigide constituant leur exosquelette.
Sous-embranchement Crustacea Crustacés Arthropodes à exosquelette chitineux, souvent imprégné de carbonate de calcium, ayant deux paires d'antennes.
Classe Branchiopoda Branchiopodes Crustacés primitifs parfois protégés par une carapace bivalve et caractérisés par des appendices thoraciques foliacés à rôle respiratoire. Essentiellement saumâtres et dulcicoles. Reproduction souvent parthénogénétique. Les oeufs supportent une dessication prolongée.
Sous-classe Phyllopoda Phyllopodes Yeux composés sessiles dans une vésicule sous la surface de la tête. Corps divisé en trois parties (tête, thorax, abdomen). Phyllopodes uniquement thoraciques.
Ordre Diplostraca Diplostracés
Famille Daphniidae Daphniidés
Genre Daphnia
Espèce sp.

Nos partenaires