Corail à larmes

Cynarina lacrymalis | (Milne Edwards & Haime, 1848)

N° 1771

Indo-Pacifique tropical Ouest et central, mer Rouge

Clé d'identification

Polype solitaire de 15 cm de diamètre maximum
Tissus transparents de couleur variable
Présence de vésicules globuleuses
Pas de rides concentriques

Noms

Noms communs internationaux

Tear-coral, cat's eye coral, doughtnut coral, tooth coral, solitary cup coral (GB), Becherkoralle, Tränen Koralle (D), Traankoraal (NL), Karang cendawan (Indonésien)

Synonymes du nom scientifique actuel

Caryophyllia carduus Lamarck, 1816 (premier nom scientifique donné à ce corail)
Caryophyllia lacrymalis Milne Edwards & Haime, 1848
Acanthophyllia deshayesiana (Michelin, 1850)
Antillia nomaensis Yabe & Sugiyama, 1931

Distribution géographique

Indo-Pacifique tropical Ouest et central, mer Rouge

Zones DORIS : ● Indo-Pacifique, ○ [Mer Rouge]

C. lacrymalis est une espèce habituellement peu commune qui se rencontre dans tout le domaine indo-pacifique tropical, de la mer Rouge au Japon et plus fréquemment en Indonésie orientale. Cette espèce est présente à Mayotte et en Nouvelle-Calédonie.

Biotope

On rencontre cette espèce dans les environnements récifaux protégés et les substrats* sableux jusqu'à 100 m de profondeur mais rarement à moins de 20 m, aussi bien dans des zones turbides* que sur des tombants avec de l'eau claire. On la rencontre aussi sur les épaves. En milieu très turbide, elle est présente à 10 m de profondeur.

Description

Le polype* est solitaire et peut atteindre 15 cm de diamètre lorsque les vésicules sont remplies d'eau. Le polypiérite* possède des septes* à disposition radiaire qui présentent souvent des dents très pointues pouvant ressembler à de petites scies. Les lobes paliformes* sont de taille importante. La bouche est large et entourée d'un important disque oral.
Le jour, le polype est gonflé d'eau et présente des vésicules globuleuses à travers lesquelles on peut voir le squelette par transparence. La couleur des tissus est variable, souvent marron ou grise, rehaussée de vert fluorescent ou de blanc. On peut aussi trouver des individus roses, rouges, verts ou orange.
La nuit, les tissus du polype se rétractent et sur le disque oral apparaît une rangée de courts tentacules* destinés à capturer des proies.

Espèces ressemblantes

Indophyllia macassarensis : le polype a la même taille que celui de C. lacrymalis. Il est en général brun. Il présente des rides concentriques prononcées. Son aire de distribution est réduite à l'Indonésie.

Alimentation

C. lacrymalis se nourrit de larves* et de petits crustacés pouvant mesurer jusqu'à 2 cm.

Reproduction - Multiplication

Ce corail est hermaphrodite* et se reproduit exclusivement par voie sexuée.

Vie associée

Des vers acoele du genre Waminoa sont parfois associés avec cette espèce.

Informations complémentaires

Le genre Cynarina ne comporte qu'une seule espèce.
C'est un magnifique corail très apprécié en aquariophilie.

Réglementation

Cynarina lacrymalis est inscrite sur la liste rouge de l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature UICN (2008) sous le statut NT (Near Threatened), soit “quasi-menacée".
Elle est aussi présente sur la liste CITES appendice II depuis 1990 (référence aux annexes de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction), soumise à quotas d'exportation. Elle est exportée par l'Indonésie (quota annuel de 7250 individus provenant du milieu naturel entre 2009 et 2011). Depuis 1999, l'importation de certaines espèces comme Cynarina lacrymalis est interdite vers l'Europe pour éviter leur surexploitation.

Origine des noms

Origine du nom français

Le nom français se réfère au nom d'espèce scientifique (voir origine du nom scientifique).

Origine du nom scientifique

Cynarina : du grec [kinara] = artichaut.
lacrymalis : du latin [lacryma] = larme, auxquelles font penser les vésicules transparentes gonflées.

Classification

Numéro d'entrée WoRMS : 287961

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Cnidaria Cnidaires

Organismes aquatiques (marins pour la plupart) libres ou fixés, carnivores, principalement à symétrie radiaire, caractérisés par des cellules urticantes : les cnidocytes. Deux morphologies principales : le polype et la méduse. La larve est une planula.

Classe Anthozoa Anthozoaires Cnidaires exclusivement marins, solitaires ou coloniaux, uniquement sous la forme polype (jamais de phase méduse dans le cycle de vie).
Sous-classe Hexacorallia / Zoantharia Hexacoralliaires / Zoanthaires Anthozoaires coloniaux ou solitaires, tentacules lisses, polypes à symétrie d’ordre 6.
Ordre Scleractinia Scléractiniaires / Madréporaires Hexacoralliaires coloniaux (quelques espèces solitaires) produisant un exosquelette calcaire abritant de petits polypes.
Famille Lobophylliidae Lobophylliidés
Genre Cynarina
Espèce lacrymalis

Nos partenaires