Corail-champignon lisse

Cycloseris costulata | (Ortmann, 1889)

N° 2140

Indo-Pacifique tropical

Clé d'identification

Espèce solitaire libre de 8 cm de diamètre (taille maximale)
Forme circulaire avec zone centrale proéminente
Septes rectilignes, peu denticulés, épais au bord de la bouche
Partie inférieure légèrement concave
Côtes nombreuses, fines et rectilignes, bordées d'une série très dense de petites épines ou granules
Tentacules épanouis de nuit

Noms

Synonymes du nom scientifique actuel

Ce corail est souvent nommé Fungia (Cycloseris) costulata Ortmann, 1889 dans de nombreux guides et livres de référence, le nom actuel a été récemment confirmé (2011).
Fungia doderleini n'est plus usité.
Certains synonymes sont des noms valides ou invalides d'autres espèces, dûs au grand risque de confusion avec d'autres coraux-champignons.

Distribution géographique

Indo-Pacifique tropical

Zones DORIS : ● Indo-Pacifique

Cycloseris costulata se rencontre depuis Madagascar jusqu'aux îles de la Société et aux îles Marquises à l'est (Polynésie) et les îles Ryükyü au Japon au nord. Cette espèce est attestée à Mayotte, en Nouvelle-Calédonie, Wallis et Futuna et en Polynésie française. Cependant, elle semble absente à la Réunion.

Biotope

Le corail-champignon lisse se rencontre principalement sur des substrats meubles dans les zones situées à proximité du récif et dans les zones basses du récif protégées des vagues. Il est parfois posé sur un autre corail.

Description

Le corail-champignon lisse est une espèce libre (non attachée au substrat), non coloniale (un seul individu), de forme circulaire, ne dépassant pas 8 cm de diamètre.
La zone centrale où est localisée la bouche est surélevée. Les septes* qui partent de la bouche sont beaucoup plus épais que les autres septes. Tous les septes sont de forme rectiligne, aux denticules à peine visibles, et rayonnent vers le bord du polypier.
Le corail est de couleur crème ou marron, parfois avec des bords violets. Les tentacules ne sont épanouis que la nuit.
La partie en contact avec le substrat est aplatie, légèrement concave. Les côtes* démarrent près du centre du corail, elles sont nombreuses, fines et rectilignes, bordées d'une série très dense de petites épines ou granules.

Espèces ressemblantes

Il est facile de confondre les différentes espèces de coraux-champignons entre elles. Seul un examen approfondi du squelette permet d'identifier l'espèce.
Le corail qui ressemble le plus au corail-champignon lisse est Cycloseris tenuis, de forme plus plate et qui présente des côtes plus épaisses et irrégulières.

Alimentation

Le corail-champignon lisse vit en symbiose avec des algues unicellulaires symbiotiques qui lui fournissent une partie de sa nourriture, via la photosynthèse que ces algues font in situ dans ses tissus.
Il est aussi carnivore et capture de petites proies qui passent à portée de ses tentacules armés de cellules urticantes, les cnidocytes*.

Reproduction - Multiplication

Ce corail se reproduit de manière sexuée et asexuée.
Lors de la reproduction sexuée, les gamètes* mâles et femelles sont lâchés dans l'eau et la fécondation donne naissance à des larves planulas* qui se posent sur le substrat. Comme la plupart des coraux-champignons, les juvéniles sont attachés au substrat puis s'en séparent.
Les brisures de corail peuvent donner naissance à de nouveaux individus par reproduction asexuée.

Vie associée

Le mollusque bivalve Mytilidé Fungiacava eilatensis infeste divers coraux-champignons dont Cycloseris costulata.
Deux gastéropodes Epitoniidés, Epifungium pseudolochi en mer Rouge et Epifungium lochi des Maldives à la Micronésie, sont des prédateurs de Cycloseris costulata.

Informations complémentaires

Pendant longtemps le nom de genre de ce corail n'a pas fait l'unanimité. B.W. Hoeksema considérait que le genre Cycloseris n'était qu'un sous-genre du genre Fungia ne différant que par sa petite taille. Ce n'est que récemment, sur la base d'analyses génétiques, que la validité du genre Cycloseris a été confirmée. On trouve donc les deux noms dans la littérature, les guides et les bases de données sur internet.

Cycloseris costulata est une espèce peu fréquente.

Réglementation

Cycloseris costulata est inscrite sur la liste rouge UICN 2008 sous le statut LC (least concern = préoccupation mineure). Elle est sur la liste II de la CITES depuis août 1985 (Référence aux annexes de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction), mais sans quotas d'importation en Europe.

Origine des noms

Origine du nom français

Corail-champignon lisse en référence aux très fins denticules des septes, peu visibles.

Origine du nom scientifique

Fungia : du latin [fungus] = champignon.
Cycloseris : du latin [cyclus] = cercle, cycle, en référence à la forme circulaire de ce corail.
costulata : du latin [costa] = côte (anatomie) et [latus] = côté, ou large, ou porté. Ce nom peut se traduire par : aux grandes côtes, en référence aux côtes nombreuses visibles sur la face inférieure.

Classification

Numéro d'entrée WoRMS : 207325

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Cnidaria Cnidaires

Organismes aquatiques (marins pour la plupart) libres ou fixés, carnivores, principalement à symétrie radiaire, caractérisés par des cellules urticantes : les cnidocytes. Deux morphologies principales : le polype et la méduse. La larve est une planula.

Classe Anthozoa Anthozoaires Cnidaires exclusivement marins, solitaires ou coloniaux, uniquement sous la forme polype (jamais de phase méduse dans le cycle de vie).
Sous-classe Hexacorallia / Zoantharia Hexacoralliaires / Zoanthaires Anthozoaires coloniaux ou solitaires, tentacules lisses, polypes à symétrie d’ordre 6.
Ordre Scleractinia Scléractiniaires / Madréporaires Hexacoralliaires coloniaux (quelques espèces solitaires) produisant un exosquelette calcaire abritant de petits polypes.
Famille Fungiidae Fungiidés Coraux-champignons.
Genre Cycloseris
Espèce costulata

Nos partenaires