Ovule tigre

Cuspivolva tigris | (Yamamoto, 1971)

N° 1433

Océan Pacifique

Clé d'identification

Coquille jaune à boursouflure transversale
Manteau orange vif à rayures noires
Pied jaune vif à petits pois noirs

Noms

Noms communs internationaux

Tiger egg cowry (GB)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Crenovolva tigris
Primovula tigris

Distribution géographique

Océan Pacifique

Zones DORIS : 4 Indo-Pacifique

Cuspivolva tigris se rencontre dans l'océan Pacifique.

Biotope

Cuspivolva tigris est un ovulidé épibionte de gorgones du genre Euplexaura. Ces dernières s'épanouissent dans les récifs coralliens mais aussi dans les zones sableuses. Ces ovulidés se déplacent peu, on les voit surtout immobiles sur leur support.

Description

Cuspivolva tigris est un Ovulidé. L'adulte peut faire 1,5 cm de long. La coquille est trapue mais plutôt allongée. Le dernier tiers de la coquille est la partie la plus épaisse : elle se remarque par une crête transversale qui fait saillie sur le dessus. Puis la coquille s'amincit progressivement vers les extrémités, nettement plus fines. Toute la coquille porte cependant de fines stries latérales de faible relief. Le dernier tour de coquille de ce gastéropode est très enveloppant, et il n'existe pas de dent sur la face inférieure.



La coquille est jaune vif, chez certains individus, on trouve de vives couleurs rosées à rouge.
Le manteau de Crenavolva peut recouvrir entièrement la coquille. Il est jaune à orange vif, rayé de bandes latérales noires, elles-mêmes contournées de blanc. Le pied, également jaune vif, est, quant à lui, tacheté de petits pois noirs.

Espèces ressemblantes

La spectaculaire livrée du manteau semble éviter les confusions.
Les ovulidés sont parfois confondus avec les porcelaines, autres gastéropodes dont la coquille est chatoyante et globuleuse. Cependant chez les Ovulidés, les dents sont absentes le long de la lèvre basale.

Alimentation

Cuspivolva tigris se nourrit des tissus vivants de la gorgone sur laquelle elle a élu domicile. La consommation de la gorgone est probablement faible en comparaison de la taille de ce cnidaire.

Reproduction - Multiplication

Cuspivolva tigris est une espèce à sexes séparés. La femelle dépose sa ponte sur sa gorgone hôte. La ponte comporte de nombreux œufs.

Vie associée

Cet ovulidé semble toujours rencontré sur les gorgones du genre Euplexaura. Elle y trouve probablement un refuge grâce à la stratégie de mimétisme* : en effet, les gorgones qu'elle affectionne sont jaunes, tout comme leur coquille et leur manteau.

Origine des noms

Origine du nom français

Ces mollusques portent le nom d'ovule car beaucoup d'Ovulidés ont une forme plutôt globuleuse, qui rappelle celle des œufs.

Origine du nom scientifique

tigris du [latin] : tigre, peau de tigre, à cause de l'allure du manteau.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Mollusca Mollusques Organismes non segmentés à symétrie bilatérale possédant un pied musculeux, une radula, un manteau sécrétant des formations calcaires (spicules, plaques, coquille) et délimitant une cavité ouverte sur l’extérieur contenant les branchies.
Classe Gastropoda Gastéropodes Mollusques à tête bien distincte, le plus souvent pourvus d’une coquille dorsale d’une seule pièce, torsadée. La tête porte une ou deux paires de tentacules dorsaux et deux yeux situés à la base, ou à l’extrémité des tentacules.
Sous-classe Caenogastropoda Caenogastropodes
Ordre Littorinimorpha Littorinimorphes
Famille Ovulidae Ovulidés Coquille piriforme à fusiforme, étirée aux extrémités, souvent rostrée. Tours recouvrant entièrement la spire. Dents aperturales faibles. Lèvre interne lisse sans dent LDA.
Genre Cuspivolva
Espèce tigris

Nos partenaires