Crevette de Koror

Cuapetes kororensis | (Bruce, 1977)

N° 2157

Indo-Pacifique tropical central

Clé d'identification

Thorax orange vif
« Tête » et yeux très blancs
Pattes transparentes : chélipèdes orangés et péréiopodes violets
Vit sur corail actiniforme ou parmi des anémones symbiotiques

Noms

Autres noms communs français

Crevette symbiotique rouge, crevette des coraux-champignons, crevette de corail

Noms communs internationaux

Mushroom coral ghost shrimp, ghost shrimp, Heliofungia shrimp, popcorn anemone shrimp, plate coral shrimp, crown shrimp (GB), Gambero fantasma dei fungidi, gamberetto simbionte (I), Gamba fantasma (E), Partnergarnele (D)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Periclimenes kororensis Bruce, 1977
Kemponia kororensis (Bruce, 1977)
La révision du genre Periclimenes est récente (2004 et 2009), la plupart des sources sur le net indexent encore cette crevette sous Periclimenes ou Kemponia.

Distribution géographique

Indo-Pacifique tropical central

Zones DORIS : Indo-Pacifique

L’espèce Cuapetes kororensis est présente du centre de la zone indo-pacifique (Australie, Malaisie et Indonésie) jusqu’aux îles Marshall. Elle peut être rencontrée en Nouvelle-Calédonie et en Polynésie française.

Biotope

Cette crevette vit dans les récifs coralliens sur fonds sédimentaires, associée au corail-anémone Heliofungia actiniformis, ou à des anémones symbiotiques (bien qu'aucune photo n'ait été trouvée pour illustrer ce lieu de vie), jusqu’à environ 15 m de profondeur.

Description

Cette crevette a un corps de 4 cm maximum, souvent caché dans les tentacules de son hôte. On voit en général le thorax qui est de couleur orange vif, et la partie antérieure, la « tête », d’un blanc éclatant. Les yeux sont portés par un pédoncule finement ponctué de blanc et la cornée est striée noir et blanc.
Les chélipèdes* P2 sont très longs et transparents, de couleur orangé très pâle, les péréiopodes* sont aussi transparents et de couleur violet clair (cette teinte violette est plus prononcée au niveau des articulations).
L’abdomen, rarement visible, est orange clair transparent. Les antennes sont très longues.
Les couleurs mentionnées ci-dessus correspondent à la robe diurne ; il est probable que cette espèce soit moins colorée la nuit.

Espèces ressemblantes

La couleur orange du thorax alliée au blanc éclatant de la « tête » est unique.

Alimentation

En milieu naturel, cette crevette se nourrit du résultat de ses opérations de nettoyage, mais aussi d’algues et de plancton*.

Reproduction - Multiplication

Comme chez de nombreuses crevettes, la couleur des œufs varie en cours d’incubation.

Vie associée

La crevette de Koror vit principalement dans le corail-champignon Heliofungia actiniformis (Fungiidé). Elle pourrait aussi être rencontrée dans des anémones symbiotiques*.

Informations complémentaires

La révision partielle du genre Periclimenes en 2004 a conduit A.J. Bruce à renommer 24 crevettes dans le genre Kemponia. En 2009, Junji Okuno a trouvé un synonyme au nom Kemponia : le genre Cuapetes. Ce dernier nom étant plus ancien, il est donc prioritaire.
La plupart de ces crevettes vivent libres, seules quelques espèces dont C. kororensis sont associées à des scléractiniaires.

Origine des noms

Origine du nom français

Crevette de Koror fait référence à son nom scientifique : ce nom est une suggestion du site DORIS.
Crevette symbiotique rouge se réfère à la couleur du thorax et au lieu de vie de cette crevette.

Origine du nom scientifique

Cuapetes : origine inconnue.
Kemponia : en hommage à Stanley Wells Kemp (1882-1945), spécialiste des crustacés, né à Dublin.
kororensis : originaire de l’île de Koror (République des Palaos, Micronésie).

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Arthropoda Arthropodes Animaux invertébrés au corps segmenté, articulé, pourvu d’appendices articulés, et couvert d’une cuticule rigide constituant leur exosquelette.
Sous-embranchement Crustacea Crustacés Arthropodes à exosquelette chitineux, souvent imprégné de carbonate de calcium, ayant deux paires d'antennes.
Classe Malacostraca Malacostracés 8 segments thoraciques, 6 segments abdominaux. Appendices présents sur le thorax et l’abdomen.
Sous-classe Eumalacostraca Eumalacostracés Présence d’une carapace recouvrant la tête et tout ou partie du thorax.
Super ordre Eucarida Eucarides Présence d'un rostre.
Ordre Decapoda Décapodes La plupart marins et benthiques. Yeux composés pédonculés. Les segments thoraciques sont fusionnés avec la tête pour former le céphalothorax. La première paire de péréiopodes est transformée en pinces.  Cinq paires d'appendices locomoteurs (pinces comprises).
Sous-ordre Caridea Caridés Les Caridés sont caractérisés par des pléopodes natatoires. C'est à ce groupe qu'appartiennent une grande partie des espèces de crevettes.
Famille Palaemonidae Palaémonidés Pinces de la seconde paire de pattes beaucoup plus fortes que la première ; carpopodite de la seconde paire de pattes non divisé en articles ; rostre généralement moyennement long avec dents sur le bord dorsal et ventral. Espèces marines littorales ou d'eaux saumâtres.
Genre Cuapetes
Espèce kororensis

Nos partenaires