Gobie-corail nain

Corcyrogobius liechtensteini | (Kolombatovic, 1891)

N° 3904

Méditerranée

Clé d'identification

Petit gobie ne dépassant pas 3 cm de longueur
Corps brun orangé, parfois jaunâtre
Marques verticales gris bleuté sur les flancs
Rayons des deux nageoires dorsales, de la caudale et de l'anale ponctués de brun
Dans grottes ou cavités

Noms

Autres noms communs français

Gobie de Liechtenstein

Noms communs internationaux

Liechtenstein's goby (GB), Ghiozzo di Liechtenstein (I), Gobi de Liechtenstein (E), Liechtenstein-Grundel (D)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Gobius liechtensteini Kolombatovic, 1891

Distribution géographique

Méditerranée

Zones DORIS : ● Europe (côtes françaises), ○ [Méditerranée française]

C'est une espèce endémique* de Méditerranée. Elle est présente en Espagne, en France, en Italie, en mer Adriatique et mer Egée.

Biotope

Corcyrogobius liechtensteini se rencontre entre 1 et 40 m. Du fait de sa petite taille et de sa couleur proche des éponges colonisant son habitat, il est difficile de déceler cette espèce lorsqu’elle est immobile. Elle vit sur les parois et le plafond des grottes et cavités, même de petite taille. Ce gobie est très farouche et se précipite dans le moindre trou en cas de danger. Il est également présent dans les éboulis où il est encore plus difficile à observer, ainsi que dans les parties les plus sombres des épaves.

Description

Comme son non l'indique, le gobie-corail nain est un gobie de petite taille, ne dépassant pas 3 cm de longueur.

Le corps est de section plus ou moins cylindrique, de couleur brun orangé, parfois jaunâtre. Des marques verticales gris bleuté (en général plus de 8) sont présentes sur les flancs, à partir de la première dorsale, plus diffuses au niveau du pédoncule* caudal. Une barre verticale brun orange est visible sous l’œil (un peu en arrière), de même qu’un “U” inversé grisâtre sur la joue et sous l’œil. Une tache noire, parfois estompée est présente à la base de l'opercule*.

Les rayons des deux nageoires dorsales, de la caudale et de l'anale sont ponctués de brun. La première dorsale a également des lignes gris bleuté. Elle est pointue chez le mâle en période de reproduction. La caudale est arrondie, transparente ou fumée. Les pectorales, assez larges, sont transparentes. Les nageoires pelviennes sont fusionnées en un disque.

La tête porte 2 gros yeux noirs cerclés de jaune et haut placés. Le museau triangulaire est peu marqué.

Espèces ressemblantes

Il existe une autre espèce dans le genre Corcyrogobius (C. lubbocki), très semblable mais qui ne se rencontre que sur les côtes atlantiques d'Afrique équatoriale.

Odondebuenia balearica est également un petit gobie méditerranéen de 3-4 cm rencontré dans le même biotope. Il présente généralement des selles blanches sur le dos qui parfois sont remplacées par des lignes verticales claires. Dans ce cas, elles sont moins nombreuses que chez C. liechtensteini. La première dorsale est toujours pointue et la caudale est transparente. Dans la description de Kolombatovic de C. liechtensteini, certains individus pris pour des juvéniles étaient en fait O. balearica.

Gammogobius steinitzi peut atteindre 4 cm. Il se rencontre lui aussi dans les grottes méditerranéennes mais il est plus trapu (le corps un peu plus haut que celui de C. liechtensteini), avec seulement 6 barres verticales claires, souvent discontinues. Les deux dorsales sont liserées de blanc.

Alimentation

Il n'y a pas d'information disponible sur son régime alimentaire. Comme la plupart des Gobies, il doit être opportuniste et dévorer les petits invertébrés mobiles qu’il détecte à la surface de son habitat, le plus souvent recouvert d’éponges, de bryozoaires encroûtants et de cnidaires.

Reproduction - Multiplication

Aucune donnée n'existe sur sa reproduction ni sur son cycle de vie. Comme les autres gobies, ce doit être une espèce gonochorique* et ovulipare*. Les larves* sont planctoniques*.

Divers biologie

La première nageoire dorsale est constituée de 6 épines, la deuxième dorsale d'1 épine et 9 rayons mous, et l'anale d'1 épine et 8 rayons mous.

Informations complémentaires

Cette espèce cryptique*, de petite taille et très farouche, est rarement observée par les plongeurs alors qu’elle peut être abondante par endroit (plusieurs individus par m² de paroi).

Les déplacements de ce gobie sont toujours très proches des parois sur lesquelles il vit (pas d’observation de nage en pleine eau). Il peut ainsi très souvent se retrouver la tête à l’envers sur les plafonds des grottes.

Réglementation

Cette espèce est évaluée et classée dans la liste rouge de l'UICN* sous le statut LC (Least Concern), soit "préoccupation mineure".

Origine des noms

Origine du nom français

Gobie-corail fait référence au biotope de ce poisson, que l'on rencontre notamment parmi le corail rouge dans les grottes ou sous les surplombs. Sous les tropiques, il existe d'autres espèces de gobies-corail, qui vivent en général dans les coraux branchus.
Nain caractérise sa petite taille.

Origine du nom scientifique

Corcyrogobius : de [corcyra] = île de Corfou en Grèce et du latin [gobio], du grec [kobios], pour Aristote = goujon ; ce nom semblerait assez générique pour les petits poissons. Linné, en 1758, crée le genre Gobius pour le distinguer de Gobio, celui du goujon précisément.

liechtensteini : les données manquent sur l'origine de ce nom, mais il pourrait s'agir d'une ancienne orthographe de Lichtenstein en référence au Dr Martin Heinrich Carl Lichtenstein, physicien, explorateur et naturaliste allemand (1780-1857) qui travaillait au Zoological Institute de Berlin.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Ordre Perciformes Perciformes Nageoires pelviennes très rapprochées des nageoires pectorales.
Sous-ordre Gobioidei Gobioïdes
Famille Gobiidae Gobiidés
Genre Corcyrogobius
Espèce liechtensteini

Nos partenaires