Eponge perforante rouge

Cliona delitrix | Pang, 1973

N° 599

Atlantique tropical Ouest

Clé d'identification

Eponge perforante, en plaque irrégulière
Rouge groseille avec cheminées surélevées
Surface parsemée de taches blanches

Noms

Noms communs internationaux
Red boring sponge (GB)

Distribution géographique

Atlantique tropical Ouest

Zones DORIS : Caraïbes

On la trouve un peu partout sur les récifs coralliens des Bahamas, de Floride, des Caraïbes et jusqu'au Brésil.

Biotope

Cliona delitrix attaque les coraux massifs dans les zones où ils sont fragilisés par des apports terrigènes ou organiques, ou après les épisodes de blanchissement.
Les blocs de coraux sont attaqués par la base (partie non vivante), l'éponge ronge l'intérieur du bloc et finit par apparaître à la face supérieure en tuant les polypes* de proche en proche.
Elle s'installe de préférence sur les coraux de forme massive, plus rarement sur les formes branchues, à partir de 10 m de profondeur environ.

Description

Cette éponge perforante creuse les blocs de corail, seuls les oscules* (cheminées exhalantes) surélevées et les papilles inhalantes sont visibles. Celles-ci finissent par fusionner en formant une croûte continue à la surface du substrat (jusqu'à 1 m de diamètre). L'éponge apparaît à ce stade comme une plaque de forme irrégulière, orange vif à rouge groseille, dont la surface est fréquemment parsemée de taches blanches, régulièrement espacées, qui sont des zoanthaires associés.

Alimentation

Comme (presque) toutes les éponges, se nourrit en filtrant les particules microscopiques contenues dans l'eau de mer. La majorité du corps de l'éponge étant inclus à l'intérieur d'un bloc de corail, les pores se regroupent à la surface en papilles inhalantes.

Reproduction - Multiplication

Selon une étude réalisée en Floride, la reproduction a lieu pendant les mois d'été (de Mai à Novembre), dès que la température dépasse 25°C. Il est possible que, plus au sud, la reproduction ait lieu toute l'année.

L'espèce est gonochorique* (les individus mâles et femelles sont distincts) cependant on a pu mettre en évidence quelques individus hermaphrodites* synchrones* (qui produisent simultanément des gamètes mâles et femelles). Au cours de la saison chaude il y a plusieurs épisodes de ponte plus ou moins corrélées aux pleines lunes. Il n'y a pas incubation, le développement de la larve* a lieu en pleine eau.

Vie associée

Cette éponge est fréquemment associée à Parazoanthus parasiticus (blanc grisâtre). L'association est stable et semble profiter aux deux partenaires : le zoanthaire bénéficie du courant de filtration de l'éponge, et les mouvement des tentacules évitent l'encrassement et le colmatage des orifices inhalants de l'éponge.

Divers biologie

Les Eponges perforantes creusent l'intérieur des coraux en découpant chimiquement de minuscules écailles de calcaire (d'environ 50 µm), ces écailles ou "chips" sont ensuite expulsées par les canaux exhalants avec le courant de filtration sortant.

Cliona delitrix creuse de longues galeries cylindriques, perpendiculaires à la surface du corail infesté, puis les canaux contenant le corps de l'éponge sont reliés par des orifices circulaires, jusqu'à transformer complètement le bloc récifal en une dentelle en 3D.

Informations complémentaires

Les spicules* sont de grands mégasclères* de type tylostyle*, droits ou légèrement incurvés.

Origine des noms

Origine du nom scientifique

Cliona = prénom anglo-saxon, ou peut-être d'une Néréide (Clio)
delitrix : du latin [deletrix] qui veut dire destructrice.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Porifera Spongiaires / Eponges Organismes exclusivement aquatiques, filtreurs, fixés au substrat, de formes variables, et percés d'orifices inhalants (ostioles ou pores) et exhalants (oscules).
Classe Demospongiae Démosponges

Eponges dont la charpente est constituée de spicules siliceux (différenciés en méga- et microsclères) et de collagène dispersé ou structuré en fibres de spongine. Ovipares ou vivipares, larve typique = parenchymella.

Ordre Hadromerida Hadromérides Squelette constitué de grands spicules de type tylostyles, concentrés à la périphérie et orientés perpendiculairement à la surface. Pas de spongine.
Famille Clionaidae Clionaïdés Eponges perforantes, avec des papilles inhalantes à la surface du substrat. Les spicules caractéristiques sont des tylostyles et des spirasters.
Genre Cliona
Espèce delitrix

Nos partenaires