Méduse rayonnée

Chrysaora hysoscella | (Linnaeus, 1767)

N° 121

Méditerranée, mer du Nord, Atlantique, Baltique

Clé d'identification

Bandes brunes radiales de l'ombrelle
32 festons semi-circulaires bruns du bord de l'ombrelle

Noms

Autres noms communs français

Chrysaore lesueur, acalèphe rayonnée, méduse boussole

Noms communs internationaux

Compass jellyfish, sea nettle (GB), Kompassqualle, Fosfore (D), Kompaskwal (NL), Kompassmanet (S)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Medusa hysoscella Linnaeus, 1766

Distribution géographique

Méditerranée, mer du Nord, Atlantique, Baltique

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Méditerranée, mer du Nord, Atlantique, Baltique

Biotope

Chrysaora hysoscella est pélagique* et se rencontre avec d'autres méduses entre mars et juin.

Description

C'est une très grosse méduse dont l'ombrelle* a 10 à 30 cm de diamètre et 4 à 6 cm de haut.
Seize bandes de couleur brune rayonnent de l'ombrelle. Ces bandes se divisent ensuite en deux.
Les bords de l'ombrelle sont décorés de 32 petits lobes brun foncé en demi-cercle et portent 24 tentacules* transparents atteignant jusqu'à 2 m de longueur.
Sous l'ombrelle, on voit 4 bras buccaux épais et très festonnés, fusionnés au départ entre 20 et 60 cm de longueur.
Les jeunes méduses ne possèdent que 8 tentacules.

Espèces ressemblantes

Aurelia aurita : tentacules plus courts, pas de marques brunes en V sur l'ombrelle, 4 gonades bleu-pourpre que l'on voit bien à travers l'ombrelle.

Alimentation

Cette méduse est carnivore et capture de petites proies grâce aux cellules urticantes.

Reproduction - Multiplication

Au stade « polype* », les futures méduses sont empilées et de détachent au fur et à mesure de leur maturation (reproduction par strobilation*)
Elle est mâle quand elle est jeune devient ensuite hermaphrodite* puis femelle, alors que la plupart des autres méduses sont mâles ou bien femelles.
Les ovules sont fécondés dans l'organisme maternel. il y a émission de larves* au stade planula*.
Cette larve se fixera sur le fond pour devenir un scyphopolype* puis une larve éphyrule* (chez les autres méduses, les ovules fécondés sont éjectés dans l'eau).
On pense que dans leur période hermaphrodite, il y a autofécondation.

Vie associée

Sous l’ombrelle et le long du manubrium*, se tiennent de jeunes carangidés (sérioles, chinchards) apparemment immunisés contre le venin des tentacules.

Divers biologie

Cette espèce se rencontre souvent en groupe de plusieurs individus. Elle est commune au printemps mais cela varie considérablement d'une année sur l'autre.

Informations complémentaires

C'est une méduse urticante. Son prédateur principal est la tortue.

Origine des noms

Origine du nom français

Le nom français provient de la présence des bandes brunes du chapeau, qui rappellent le motif des boussoles d'antan.

Origine du nom scientifique

Chrysaora vient de Chrysaor, fils de Poséidon et de Méduse, dieu de la lumière, en référence aux rayons dorés rappelant son épée d'or.
Littéralement : du grec [chrys] = doré et du latin [ora] = bouche.

hysoscella : dérivé de "hyoscella", du grec [hyos] = porc et [skelos] = jambe. La combinaison de ces termes a donné "isocèle". Ce terme pourrait avoir été utilisé pour décrire l'allure des bras buccaux.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Cnidaria Cnidaires

Organismes aquatiques (marins pour la plupart) libres ou fixés, carnivores, principalement à symétrie radiaire, caractérisés par des cellules urticantes : les cnidocytes. Deux morphologies principales : le polype et la méduse. La larve est une planula.

Sous-embranchement Medusozoa Médusozoaires Cnidaires présentant une phase méduse acraspède (le plus souvent libre et pélagique) dans leur cycle de reproduction. Scyphoméduses, cuboméduses et stauroméduses.
Classe Scyphozoa Scyphozoaires Méduses vraies (ou acraspèdes). Phase polype réduite à absente. Le plus souvent strobilisation du polype (de petite taille) pour produire des méduses pouvant atteindre une grande taille. Cavité gastrale cloisonnée en quatre.
Sous-classe Discomedusae Discoméduses Scyphoméduses à ombrelle discoïde, non sillonée.
Ordre Semaeostomeae Séméostomes Grandes méduses au manubrium allongé et divisé en quatre bras oraux. L'ombrelle porte des tentacules marginaux et huit rhopalies.
Famille Pelagiidae Pélagiidés
Genre Chrysaora
Espèce hysoscella

Nos partenaires