Murex rameux

Chicoreus ramosus | (Linnaeus, 1758)

N° 1492

Indo-Pacifique

Clé d'identification

Coquille solide blanc grisâtre
Epines bien développées
Sillons spiraux
Ouverture blanche à bord denticulé
Columelle rose
Opercule corné

Noms

Autres noms communs français

Murex géant, murex

Noms communs internationaux

Ramose murex, giant murex (GB), Stachelschnecke (D)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Murex ramosus
Murex multiramosus

Distribution géographique

Indo-Pacifique

Zones DORIS : Indo-Pacifique

Espèce de l'Indo-Pacifique que l'on trouve dans tous les archipels de la Polynésie française, sauf dans l'île de Rapa.

Biotope

Cette espèce se rencontre dans les sables et les éléments détritiques d'origine corallienne, parfois aussi sur les tombants.

Description

Grande coquille solide, pouvant mesurer 15 à 30 cm, de couleur blanc grisâtre comportant des excroissances en forme de feuille, épineuses et bien développées. La coquille présente l'aspect d'une corde enroulée et possède des sillons spiraux : trois varices* axiales (c'est-à-dire disposées presque parallèlement à l'axe autour duquel s'enroulent les spires de la coquille) par tour à partir desquelles s'échappent les excroissances. Entre les varices, un ou deux nodules (petites saillies sphériques) indiquant l'emplacement d'une ancienne ouverture. La columelle* est concave, lisse et rose. L'ouverture est blanche et le bord du labre* est garni de petites dents plus fortement sur la partie antérieure, près du canal siphonal* que sur la partie postérieure. L'opercule* corné est ovale et possède des stries de croissance partant de l'origine de l'enroulement spiral (appelée nucleus marginal). L'anatomie des murex est en rapport avec leur genre de vie et leurs mœurs alimentaires. Ils possèdent un pied musculeux très puissant. Les tentacules* sont courts et portent des yeux à leur base du côté externe. La trompe* est longue.

Espèces ressemblantes

Murex brassica : varices* aplaties, ouverture rose avec bord droit interne garni de dents de scie.
Chicoreus brunneus : est plus petit, 6 à 7 cm de hauteur en moyenne. Sa coquille est de couleur brun chocolat.

Alimentation

Les murex sont nécrophages* et sont des prédateurs carnivores et perceurs. Leur radula*, qui présente des rangées de trois dents, est adaptée pour perforer la coquille d'autres mollusques en formant un trou circulaire évasé vers l'extérieur. Une glande localisée dans le pied, se dévagine et injecte une sécrétion d'enzymes probablement acide. Ces enzymes éliminent le substrat organique autour duquel sont assemblés les cristaux de carbonate de calcium. Le murex se nourrit de la chair de sa proie en introduisant sa trompe* et en s'aidant de sa radula*.

Reproduction - Multiplication

L'animal se reproduit fixé aux rochers ou sur des fragments de coquille. Les sexes sont séparés et la fécondation est interne. Les œufs contenus dans une enveloppe cornée sont en forme de tubes blancs fixés les uns sur les autres et accrochés à la paroi rocheuse. Les larves* sont pélagiques.

Divers biologie

Tous les gastéropodes de la famille des muricidés produisent de la pourpre.

Origine des noms

Origine du nom français

Murex : mot latin désignant dans l'antiquité un coquillage dont on tirait la pourpre.
rameux est la traduction du mot latin ramosus.

Origine du nom scientifique

Chicoreus : du grec [kikhora], puis du latin [cichoreum] = chicorée. Le genre Chicoreus a été créé par Montfort en 1810 en relation avec la forme frisée des feuilles de chicorée.
ramosus : du latin [ramosus] = branchu, rameux, qui a beaucoup de rameaux.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Mollusca Mollusques Organismes non segmentés à symétrie bilatérale possédant un pied musculeux, une radula, un manteau sécrétant des formations calcaires (spicules, plaques, coquille) et délimitant une cavité ouverte sur l’extérieur contenant les branchies.
Classe Gastropoda Gastéropodes Mollusques à tête bien distincte, le plus souvent pourvus d’une coquille dorsale d’une seule pièce, torsadée. La tête porte une ou deux paires de tentacules dorsaux et deux yeux situés à la base, ou à l’extrémité des tentacules.
Sous-classe Caenogastropoda Caenogastropodes
Ordre Neotaenioglossa Néoténioglosses
Famille Muricidae Muricidés

Coquille spiralée, de forme et de taille variables (13 mm à 300 mm environ), souvent ventrue avec un apex court ; en général de fortes varices qui, selon la forme du bord du manteau ont l'aspect de bourrelets, bosses, plis, épines et peuvent être ramifiées, écailleuses ou tuberculées. La croissance est périodique. La disposition et le nombre de ces varices est caractéristique de chaque espèce. Le canal siphonal est court ou très long, ouvert ou partiellement fermé. D'après Lindner 2011:97.

Genre Chicoreus
Espèce ramosus

Nos partenaires