Poisson-ange nain à écailles perlées

Centropyge vrolikii | (Bleeker, 1853)

N° 2264

Pacifique tropical Ouest

Clé d'identification

Corps ovale atteignant 12 cm
3/4 antérieurs du corps gris jaunâtre
Quart postérieur noir
Nageoires dorsale, caudale et anale bordées de bleu
Base des pectorales orange
Bord de l'opercule noir
Longue épine blanche à la base de l'opercule

Noms

Noms communs internationaux

Pearlscale angelfish, half dark dwarf angelfish (GB), Pez angel enano (E), Perlschuppen-Zwergkaiserfisch (D)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Holacanthus vrolikii Bleeker, 1853
Centropyge vrolicki (Bleeker, 1853)
Centropyge vroliki (Bleeker, 1853)

Distribution géographique

Pacifique tropical Ouest

Zones DORIS : Indo-Pacifique

C'est une espèce du Pacifique, présente de l'Indonésie aux îles Marshall et aux Tonga, et du sud du Japon à l'île Lord Howe (Australie) et la Nouvelle-Calédonie.

Biotope

Centropyge vrolikii se rencontre dans les platiers, les lagons et les récifs riches en coraux entre 3 et 25 m de profondeur.

Description

Le poisson-ange nain à écailles perlées est un poisson au corps comprimé latéralement et de forme ovale, atteignant 12 cm de longueur. Alors que les 3/4 antérieurs du corps sont gris jaunâtre, l'arrière est noir, y compris la partie postérieure des nageoires dorsale, caudale et anale. Ces 3 nageoires sont liserées de bleu.
Le début de la nageoire anale ainsi que la partie centrale de la dorsale sont plus ou moins orange. Les nageoires pectorales sont surmontées d'une tache noire et leur base est nettement orange.
La périphérie de l'œil est également orange.

Les écailles cténoïdes* sont larges et, avec leur bords sombres, bien visibles. La ligne latérale est haute et bien dessinée. Une longue épine, caractéristique des Pomacanthidés, de couleur blanche, est présente à la base de l'opercule*.
La bouche, munie de nombreuses dents en forme de brosse, est petite, avec de grosses lèvres.

Les juvéniles ont la même livrée que les adultes avec parfois quelques barres verticales peu marquées.

Espèces ressemblantes

La famille des Pomacanthidés (ou poissons-anges) compte 8 genres et 88 espèces. Le genre Centropyge (ou poissons-anges nains) avec 32 espèces est le mieux représenté.

Centropyge vrolikii est le seul poisson-ange nain à avoir un corps gris uniforme avec son extrémité postérieure noire. Dans l'est de l'océan Indien, cette espèce est remplacée par C. eibli qui elle aussi est grise mais avec juste la queue et la partie postérieure de la dorsale noires, et a des bandes fines verticales orange sur les flancs. Sa gorge et le bord de l'opercule sont orange.
Dans le nord-ouest de l'Australie, il existe une espèce non encore décrite, présentant une livrée intermédiaire entre C. vrolikii et C. eibli. En effet, comme C. vrolikii toute la partie arrière du corps, y compris l'anale est noire mais comme C. eibli, le corps présente des lignes verticales, mais elles sont plus sombres et plus larges. La marque orange à la base des pectorales et sur le bord de l'opercule de C. eibli est là aussi visible mais la gorge n'est pas orange.

Un poisson-chirurgien, Acanthurus pyroferus, a la particularité d'avoir ses juvéniles mimétiques* de Centropyge heraldi ou de C. flavissimus et dans ce cas il est jaune, ou de C. vrolikii et dans ce cas il est gris avec l'arrière noir. Alors que chez les Centropyge les écailles sont larges et bien visibles, elles sont indistinctes chez le poisson-chirurgien qui de plus, a un museau plus prononcé. Enfin, les poissons-chirurgiens ont une épine érectile (ou scalpel) sur le pédoncule* caudal mais elle est difficilement visible chez les juvéniles.

Les poissons-papillons, famille des Chaetodontidés, sont des proches parents des poissons-anges. Comme eux, ils sont très colorés mais ont un corps plus rond et n'ont pas d'épine sur chaque opercule.

Alimentation

Le poisson-ange nain à écailles se nourrit principalement d'algues.

Reproduction - Multiplication

Centropyge vrolikii est une espèce hermaphrodite* protogyne*, c'est à dire qu'elle est d'abord femelle puis devient mâle en vieillissant. Elle vit en harem avec un mâle dominant, l'individu le plus gros, et plusieurs femelles. La plus grande femelle peut devenir mâle en cas de disparition de celui-ci. Lors de la reproduction, les gamètes* sont émis dans l'eau, souvent au coucher du soleil, lors d'une parade entre le mâle et la femelle dominante du harem. La fécondation est externe et les œufs puis les larves* sont pélagiques*. Celles-ci sont aveugles et ne se nourrissent qu'à partir du troisième jour. La métamorphose* en post-larve se fait au bout d'environ 45 jours et en juvénile après 2 mois.

Les juvéniles de Centropyge, contrairement à d'autres espèces de poissons-anges, sont identiques aux adultes.

Divers biologie

La nageoire dorsale est composée de 14 épines et 15-16 rayons mous. La nageoire anale a quant à elle 3 épines et 16-17 rayons mous.

Informations complémentaires

Cette espèce vit en harem constitué d'un mâle dominant, de 2 à 6 femelles. Elle est très territoriale et agressive envers ses congénères, mais ignore les autres espèces. Cependant elle est farouche et ne s'éloigne jamais des trous ou cachettes où elle peut se réfugier au moindre danger.

Il existe des hybrides entre Centropyge vrolikii et C. flavissima dans les îles Marshall et avec C. elbii à Bali.

Origine des noms

Origine du nom français

Poisson-ange : ce nom est utilisé pour tous les Pomacanthidés, du fait de leurs grandes nageoires dorsale et anale ressemblant à des ailes. Cette caractéristique est moins présente dans les espèces du genre Centropyge qui ont une relative petite taille, d'ou leur nom de poissons-anges nains.

à écailles perlées : car la couleur blanche bordée de noir des écailles les fait vaguement ressembler à de petites perles.

Origine du nom scientifique

Centropyge : du grec [kentron] = aiguille, dard et [pugê] = fesse : en rapport avec les rayons épineux de la nageoire anale

vrolikii : en hommage à Willem Vrolik (1801-1863) médecin anatomiste et pathologiste hollandais, né à Amsterdam. Il fut un précurseur dans l'étude des anomalies dans le développement physiologique.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Acanthopterygii Acanthoptérygiens Rayons épineux aux nageoires, écailles cycloïdes ou cténoïdes, présence d'une vessie gazeuse et pelviennes thoraciques ou jugulaires, sans être systématiquement présents, sont des caractères que l'on ne rencontre que chez les Acanthoptérygiens.
Ordre Perciformes Perciformes Nageoires pelviennes très rapprochées des nageoires pectorales.
Sous-ordre Percoidei Percoïdes Une ou deux nageoires dorsales dont les éléments antérieurs sont des épines aiguës. Nageoires pelviennes avec une épine, rayons mous.
Famille Pomacanthidae Pomacanthidés
Genre Centropyge
Espèce vrolikii

Nos partenaires