Canthigaster à points bleus

Canthigaster cyanospilota | Randall, Williams & Rocha, 2008

N° 3560

Mer Rouge, océan Indien

Clé d'identification

Bouche terminale au bout d'un museau bien marqué
Corps globuleux pouvant se gonfler
Couleur blanche avec 4 grosses selles noires sur le dos
Nombreux points ou tirets bleus

Noms

Noms communs internationaux
Blue-spotted toby, cyan toby (GB)

Distribution géographique

Mer Rouge, océan Indien

Zones DORIS : Indo-Pacifique

Cette espèce est présente dans la mer Rouge et l'océan Indien tropical, y compris à Mayotte et à la Réunion.

Biotope

Canthigaster cyanospilota se rencontre dans les récifs coralliens riches en débris de coraux morts et en zone sableuse, entre 10 et 80 m de profondeur.

Description

Le canthigaster à points bleus est un poisson globuleux, mais plus comprimé latéralement que les autres genres de la famille des Tétraodontidés (poissons-ballons) et peut atteindre 10 cm de longueur. Le corps est de couleur blanche avec une zone noire reliant les 2 yeux et 3 selles noires sur le dos. La première selle se termine en pointe au niveau des nageoires pectorales ; la deuxième se situe juste en avant de la nageoire dorsale et descend en pointe à mi-flancs ; la dernière se situe sur le pédoncule* caudal et forme une pointe qui revient vers l'avant sur les flancs. Sur le pédoncule caudal, une zone noire est également présente, sur sa partie supérieure et inférieure. De nombreuses petites taches bleues, formant des pointillés ou des tirets, sont présentes sur les flancs et le ventre et viennent également délimiter les selles noires.

Le museau est bien marqué, avec une petite bouche terminale et une paire de narines. La bouche ressemble à un petit bec d'oiseau, formé par la fusion de 4 dents sur chaque mâchoire. La partie supérieure du museau, depuis la bouche jusqu'aux yeux, est verdâtre à grise. Les yeux sont cerclés de bleu et rayonnent quelques lignes du même bleu. L'iris est jaune.

La nageoire dorsale est petite, implantée dans le tiers postérieur du dos. Les pelviennes sont absentes et la nageoire anale est petite, située à la même hauteur que la dorsale.
La peau est nue, sans écailles mais avec de très petites épines dirigées vers l'arrière.

Espèces ressemblantes

Pendant longtemps Canthigaster cyanospilota a été confondu avec C. coronata. En effet, ce n'est qu'en 2008 que Randall, Williams & Rocha ont montré que ce que tout le monde appelait C. coronata, présent depuis la mer Rouge jusqu'à Hawaï correspondait en fait à 3 espèces distinctes mais très proches : C. coranata, C. axiologus et C. cyanospilota. Ces 3 espèces ont la même livrée blanche avec les 4 zones noires et seuls diffèrent les petits points qui parsèment le corps. C. cyanospilota est le seul à avoir uniquement des points bleus et à ne pas vivre dans le Pacifique.

- Canthigaster coronata n'a que des points jaune orangé clair. Les selles noires ne sont jamais bordées par ces points. Il est endémique* d'Hawaï.

- Canthigaster axiologus a des points orange plus vif et quelques points bleus. Des points orange sont toujours présents en bordure des selles noires. Cette espèce se rencontre dans le Pacifique tropical Ouest.

Il existe d'autres espèces qui pourraient être confondues avec le canthigaster à points bleus :

- Canthigaster valentini également blanc avec 4 selles noires, mais les 2 selles centrales descendent très bas sur les flancs. Des lignes transversales sont présentes sur le museau, les taches sur le corps sont plus grosses et de couleur ocre et la queue est jaune. C'est une espèce de l'Indo-Pacifique.

- Paraluteres prionurus qui n'est pas un poisson-ballon (Tétraodontidés) mais un poisson-lime (Monacanthidés), ressemble à C. cyanospilota, mais il a deux nageoires dorsales, la première sous forme d'une forte épine, comme les balistes, et la deuxième qui couvre presque la moitié du dos. C'est également une espèce de l'Indo-Pacifique.

Alimentation

Le canthigaster à points bleus se nourrit d'invertébrés marins : gastéropodes, crustacés, vers, ascidies, éponges, échinodermes, bryozoaires mais aussi d'algues.

Reproduction - Multiplication

La reproduction de cette espèce n'a pas été étudiée. Mais comme les autres Canthigaster, c'est une espèce gonochorique* (les sexes sont séparés). La fécondation est externe.

Divers biologie

Les dents ont fusionné en 2 dents sur chaque mâchoire, formant un bec, ce qui permet de différencier la famille des Tétraodontidés (poisson-ballon) de celle des Diodontidés (poisson-porc épic) qui n'ont qu'une seule dent fusionnée sur chaque mâchoire.

Informations complémentaires

Les canthigasters, comme la plupart des Tétraodontidés, contiennent une toxine (tétrodotoxine) dans leur peau, leurs viscères et leurs gonades. Les muscles n'en contiennent pas. Elle provient de bactéries ingérées dans leur alimentation et s'accumulerait dans leurs tissus. Cette toxine est un neurotoxique qui agit en bloquant les canaux sodiques des neurones, entraînant progressivement une paralysie pouvant mener à la mort par défaillance respiratoire.

En plus de leur toxicité, les canthigasters disposent d'un autre mécanisme de défense, qui consiste à gonfler leur ventre d'eau, pour augmenter leur volume et paraître plus impressionnants.

La nageoire dorsale est constituée de 9 à 11 rayons mous et la nageoire anale de 8 à 10 rayons mous.

Origine des noms

Origine du nom français

Canthigaster à points bleus est une proposition du site DORIS et correspond à la traduction du nom scientifique.

Origine du nom scientifique

Canthigaster : du grec [kanthiai] = gros panier et du grec [gaster] = ventre ce qui se traduit littéralement par "ventre en forme de gros panier", ce qui correspond assez bien à la dénomination vernaculaire de poisson-ballon.

cyanospilota : du grec [kuanos] = bleu et du grec [spilos] = taches, en référence aux petits points bleus sur le corps de ce poisson.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Acanthopterygii Acanthoptérygiens Rayons épineux aux nageoires, écailles cycloïdes ou cténoïdes, présence d'une vessie gazeuse et pelviennes thoraciques ou jugulaires, sans être systématiquement présents, sont des caractères que l'on ne rencontre que chez les Acanthoptérygiens.
Ordre Tetraodontiformes Tétraodontiformes Groupe hétérogène mais absence d'écailles imbriquées, ouvertures branchiales réduites, bouche très peu fendue, pelviennes anormales ou absentes.
Sous-ordre Tetraodontoidei Tétraodontoïdes Mâchoires et dents transformées en "bec de perroquet".
Famille Tetraodontidae Tétraodontidés Environ 120 espèces. Deux sous-familles : les tétraodontinés (Arothron, Tetraodon, Chelonodon,...) et canthigastérinés (un seul genre, Canthicaster)
Genre Canthigaster
Espèce cyanospilota

Nos partenaires