Berthelle plume

Berthella plumula | (Montagu, 1803)

N° 1895

Atlantique Nord-Est, Méditerranée

Clé d'identification

Limace uniformément jaune pâle
Rhinophores tubulaires
Réticulations sur le manteau
Mailles plus larges au centre du dos

Noms

Noms communs internationaux

Berthella piuma (I)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Bulla plumula Montagu, 1803
Berthella porosa de Blainville, 1824
Sigaretus stomatellus Risso, 1826
Pleurobranchus fleuriausi d'Orbigny, 1837
Pleurobranchus brevifrons Philippi, 1844
Pleurobranchus perforatus Philippi, 1844
Cleanthus montagui Leach, 1852
Lamellaria kleciachi Brusina, 1866
Pleurobranchus plumulatus Locard, 1886

Distribution géographique

Atlantique Nord-Est, Méditerranée

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

En Atlantique Nord-Est, elle est connue de la Norvège aux côtes ibériques, en incluant les îles Britanniques. Elle est présente en Méditerranée occidentale ; sur les côtes françaises, on la rencontre fréquemment dans l'étang de Thau.

Biotope

Elle fréquente les zones rocheuses, où il y a des éponges, de la zone infra-littorale à 30 m environ. On la trouve sous les pierres la journée, en divagation la nuit.

Description

Limace de mer de forme globalement ovale en déplacement ou ronde à l'arrêt, de coloration uniforme jaune plus ou moins pâle, sans papilles dorsales ni branchies extériorisées. Elle mesure habituellement de 10 à 25 mm, mais on a décrit des spécimens de plus de 50 mm.
Le manteau semble recouvert d'une peau translucide qui laisse voir en transparence une structure en résille, dont les mailles les plus larges se situent au centre de l'animal. Elles imitent un oscule* d'éponge. Cette marque centrale semble moins nette sur les individus adultes.
Le voile buccal et les rhinophores* dépassent en avant du bord du manteau*. Ceux-ci sont de forme tubulaire, fendus sur toute leur longueur.
La coquille ambrée mesure environ la moitié du corps de l'animal ; on la devine par transparence.
La branchie*, bipinnée, se cache à l'arrière droit de l'animal, dans un repli entre le manteau et le pied. On compte 20 pinnules de chaque côté.
En déplacement, le pied arrondi dépasse du manteau en arrière.

Espèces ressemblantes

Bertellina edwardsi fréquente les mêmes biotopes. Elle est habituellement plus grande et plus rouge, mais des juvéniles jaunes peuvent prêter à confusion. D'autant plus qu'un examen rapide peut faire confondre les glandes à acide du manteau avec les réticulations de B. plumula.

Berthella stellata, plus petite, de l'ordre de 10-15 mm, se cache sous les pierres et présente une marque blanche, plus ou moins cruciforme au milieu du dos.

Alimentation

Berthella plumula semble se nourrir d'éponges du genre Oscarella sp. selon B. Picton. Thompson évoque des ascidies, Moen & Svensen des Botryllus sp.
Les aliments sont râpés par une radula* chitineuse.

Reproduction - Multiplication

Les berthelles sont hermaphrodites*. Leurs orifices génitaux mâle et femelle sont situés à l'avant droit du pied. Comme la plupart des limaces, elles adoptent donc une position tête-bêche pour se féconder réciproquement en échangeant leurs spermatozoïdes.
Dans les eaux françaises, la reproduction a été observée en fin de printemps, avril et mai.
La ponte a la forme d'un tube où les œufs blancs sont arrangés en spirale. Ce tube est enroulé sur lui-même sur un tour et demi et mesure 2 à 3 cm de diamètre extérieur environ.

Divers biologie

Cette berthelle est plutôt une espèce d'hiver. Le rédacteur a observé les juvéniles de 10 à 15 mm fin-octobre et les adultes jusque fin-avril au Bassin d'Arcachon.
La structure en résille du manteau et la maille plus large centrale imitent l'aspect d'une éponge avec son oscule. Cela participe à son camouflage.
La radula*, qui sert à râper les aliments, permet aux biologistes d'identifier les espèces d'opisthobranches, par un examen au microscope. Celle de Berthella plumula mesure 2 mm de long sur 1 mm de large et a pour formule 55 (52. 0. 52).

Informations complémentaires

Certains spécialistes ont un doute sur l'identification des berthelles jaunes de Méditerranée, particulièrement de l'étang de Thau, comme étant des Berthella plumula. Des études ultérieures, en particulier de typage ADN, permettront de lever ce doute.

Origine des noms

Origine du nom français

Le nom de Berthelle est une simple francisation du nom scientifique.
plume : traduction du nom scientifique. Proposition de nom, créé pour le site DORIS.

Origine du nom scientifique

L’origine de Berthella viendrait du nom de Sabin Berthelot (1794-1880), malacologue, originaire de Marseille, qui a publié « Histoire naturelle des îles Canaries » avec P.B. Webb en 1835.
plumula, en latin : petite plume, duvet. Ce nom a pu être donné en référence à la forme de la branchie.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Mollusca Mollusques Organismes non segmentés à symétrie bilatérale possédant un pied musculeux, une radula, un manteau sécrétant des formations calcaires (spicules, plaques, coquille) et délimitant une cavité ouverte sur l’extérieur contenant les branchies.
Classe Gastropoda Gastéropodes Mollusques à tête bien distincte, le plus souvent pourvus d’une coquille dorsale d’une seule pièce, torsadée. La tête porte une ou deux paires de tentacules dorsaux et deux yeux situés à la base, ou à l’extrémité des tentacules.
Sous-classe Opisthobranchia Opisthobranches Coquille présente, réduite ou absente. Branchies à l’arrière du cœur. Principalement marins ou d’eau saumâtre, rare en eau douce (une dizaine d’espèces, Ordre des Acochlidea).
Ordre Notaspidea / Pleurobranchomorpha Notaspides / Pleurobranchomorphes Coquille en coupelle plate, cachée ou absente. Cavité palléale représentée par une gouttière située sur le coté droit avec une branchie pourvue d’une double rangée de lamelles. Pas de lobes pédieux. Rhinophores enroulés. Tous marins.
Famille Pleurobranchidae Pleurobranchidés Manteau recouvrant le pied et la branchie latérale. Rhinophores canaliculés, voile buccal aux extrémités parfois enroulées. Coquille toujours interne.
Genre Berthella
Espèce plumula

Nos partenaires