Nacre d'Atlantique

Atrina fragilis | (Pennant 1777)

N° 1902

Atlantique Nord-Est, Méditerranée

Clé d'identification

Coquille enfoncée dans le substrat meuble
Valves symétriques et égales, triangulaires, en éventail
Brun clair ou foncé, avec parfois de fines écailles ou de fines côtes
Intérieur brillant, partiellement nacré

Noms

Autres noms communs français

Jambonneau de mer, jambon

Noms communs internationaux

Fan mussel, pen shell, caper longer (GB), Nacar (E), Cappa lunga (I), Steckmuscheln (D), Waaiermossel (NL), Funil (P)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Pinna fragilis Pennant, 1777
Pinna ingens Pennant, 1777
Pinna laevis Donovan, 1803
Pinna papyracea Turton, 1822
Pinna truncata Philippi, 1844
Pinna jojenia Aradas, 1847
Pinna philippii Aradas, 1847
Pinna aradasii Maravigna, 1851
Pinna gemmellarii Maravigna, 1851
Pinna philippii Maravigna, 1851
Pinna elegans Leach, 1852

Distribution géographique

Atlantique Nord-Est, Méditerranée

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

On trouve Atrina fragilis sur la façade atlantique depuis la mer du Nord, et les îles Britanniques, particulièrement autour de l'Ecosse, jusqu'au large de la Mauritanie. Elle est présente également dans toute la Méditerranée. Cependant, progressivement, sa rencontre se fait de plus en plus rare.

Biotope

Elle est présente sur des fonds sableux, vaseux ou de gravier à fine granulométrie, assez profonds (30 à 600 m).
Elle vit la pointe assez profondément enfouie dans le sédiment, attachée par le byssus* à une pierre ou un coquillage. Ce byssus est très fourni, constitué de fils très fins, capables de se fixer à un seul grain de sable.
Normalement grégaires, les individus sont maintenant souvent solitaires ou en petits groupes.

Description

La nacre d'Atlantique est un bivalve de grande taille, de 20 à 30 cm de haut, exceptionnellement 48 cm. La coquille, très fragile, est triangulaire, en éventail, très effilée vers les umbos*. Elle s'ouvre vers la marge haute, aux bords légèrement arrondis. Les valves* sont symétriques et équivalves, avec une marge dorsale formant un angle presqu'orthogonal avec la marge antérieure. La ligne de charnière, longue et rectiligne, est sans dent mais avec des arêtes sous les umbos. Le ligament externe est à peine visible.
Les valves sont de couleur brun clair ou foncé, recouvertes d'un fin périostracum*. Elles peuvent être marquées de fines écailles ou sculptées d'une dizaine de fines côtes verticales et de lignes de croissance concentriques. Elles portent parfois des taches noires.
L'intérieur de la coquille, de même couleur, est brillant, partiellement nacré. Les empreintes des muscles adducteurs antérieurs et postérieurs y sont visibles. L'empreinte antérieure est beaucoup plus petite que la postérieure.
Le bord antérieur est enfoncé dans le substrat* meuble. La partie de la coquille restant visible peut ne représenter qu'un quart de sa longueur totale.

Espèces ressemblantes

Atrina fragilis et Atrina pectinata ont longtemps été confondues mais cette dernière ne se rencontre que dans l'Indo-Pacifique, à faible profondeur, à demi plantée dans le sable ou la vase. De face, la forme de la coquille est en triangle galbé. Chaque valve est marquée d'une vingtaine de côtes se terminant en épine.



Les jeunes grandes nacres (Pinna nobilis), plutôt très enfouies, peuvent être confondues avec cette nacre. Leurs valves sont en effet très claires mais elles portent des écailles. Elles ne vivent qu'en Méditerranée.

Alimentation

Elle se nourrit en filtrant les particules organiques contenues dans l'eau. Les siphons inhalant et exhalant s'ouvrent de part et d'autre du bord postérieur.

Reproduction - Multiplication

La fécondation est externe et d'autant plus efficace que d'autres individus vivent à proximité.
Les larves* sont planctoniques* pendant une période de 5 à 10 jours.

Vie associée

La coquille de cette nacre est souvent recouverte de vers tubicoles, de balanes et d'algues.

Divers biologie

Les plus grands individus ont certainement 10 à 12 ans. En effet, des études comparatives des stries de croissance ont montré que la coquille grandit de 3 à 4 cm par an.
Une nacre d'Atlantique détachée peut être "replantée" : en Grande-Bretagne, des déplacements ont ainsi été entrepris pour installer certains individus dans des zones sures.
Si le bord de la coquille non enterré est partiellement cassé, celle-ci se reconstitue mais seulement alors d'un cm par an environ.



L'espèce est particulièrement fragile et sensible à toute modification du substrat et de la température, à l'abrasion et à la contamination par les métaux. Cette sensibilité, associée à une faible dissémination des gamètes* lors de la reproduction, explique la diminution progressive de la fréquence de rencontre de cette espèce dans son biotope* et dans son aire de distribution, ainsi que la diminution locale de la densité en individus (passage de grégaire à solitaire ou en petits groupes).

Informations complémentaires

S'il est dérangé, l'animal se retire à l'intérieur de la coquille mais celle-ci ne peut pas se fermer totalement.

Réglementation

Au Royaume-Uni, depuis 1998, cette espèce est protégée par "the Wildlife and Countryside Act 1981" : interdiction de tuer, blesser, posséder ou vendre cette espèce.
Cependant le risque d'être détruite par le dragage reste entier dans certaines zones.

Origine des noms

Origine du nom français

Nacre : car l'intérieur des valves est nacré,
d'Atlantique : sans doute par opposition à la grande nacre, uniquement méditerranéenne.



Jambonneau de mer ou jambon : car la coquille présente la forme de la pièce de viande coupée.

Origine du nom scientifique

Atrina : du latin [atri] = sombre, pièce sombre, vestibule et [nus] = suffixe signifiant originaire de, donc "qui vient d'un lieu sombre" ;
fragilis : du latin [fragilis] = fragile.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Mollusca Mollusques Organismes non segmentés à symétrie bilatérale possédant un pied musculeux, une radula, un manteau sécrétant des formations calcaires (spicules, plaques, coquille) et délimitant une cavité ouverte sur l’extérieur contenant les branchies.
Classe Bivalvia / Lamellibranchia / Pelecypoda Bivalves / Lamellibranches / Pélécypodes Mollusques aquatiques, filtreurs, au corps comprimé latéralement. Coquille composée de 2 valves articulées disposées de part et d’autre du plan de symétrie. Absence de tête, de pharynx, de radula et de glande salivaire.
Sous-classe Pteriomorphia Ptériomorphes Muscle adducteur postérieur développé, antérieur réduit.
Ordre Pterioida Ptérioïdes Animaux à coquille en forme d'ailes, souvent inéquivalves. Charnière sans dents. Animaux fixés ou libres.
Famille Pinnidae Pinnidés Coquille enfoncée verticalement par l'extrémité pointue dans le sable ou la vase, et fixée par un byssus.
Genre Atrina
Espèce fragilis

Nos partenaires