Mérou élégant

Anyperodon leucogrammicus | (Valenciennes, 1828)

N° 2425

Mer rouge, Indo-Pacifique tropical

Clé d'identification

Corps élancé et comprimé latéralement
Tête effilée, mâchoire inférieure allongée
Livrée gris-beige, maculée de pois orange
4 à 5 lignes horizontales blanches sur les flancs
Juvénile : jaune pâle à rayures bleues et rouges alternées

Noms

Autres noms communs français

Vieille cheval de bois, loche à lignes blanches, mérou tacheté de rouge

Noms communs internationaux

Slender grouper, white-lined grouper (GB), Mero elegante (E), Spitzkof-Zackenbarsch (D), Spitskop tandbaars (NL), Garoupa elegante (P)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Serranus leucogrammicus Valenciennes, 1828
Serranus micronotatus Rüppell, 1838
Serranus urophthalmus Bleeker, 1855
Selon des analyses moléculaires faites en 2007 sur 5 gènes, un nouveau nom pourrait être donné à ce mérou : Epinephelus leucogrammicus (Craig and Hastings 2007) mais cette révision n'est encore pas totalement validée (2014).

Distribution géographique

Mer rouge, Indo-Pacifique tropical

Zones DORIS : Indo-Pacifique

Sa distribution comprend la mer Rouge et l'Indo-Pacifique tropical, depuis les côtes africaines à l'ouest jusqu'aux îles Phoenix à l'est, et depuis le Japon au nord jusqu'en Australie au sud.

Biotope

Même s'il n'est pas très fréquent, le mérou élégant se rencontre sur les tombants rocheux ou les récifs coralliens, les grottes et les épaves depuis quelques mètres jusqu'à 50 m de profondeur, en particulier dans les eaux claires des lagons.
Il est plutôt sédentaire, benthique* et solitaire.

Description

Le mérou élégant peut atteindre une longueur de 65 cm à l'âge adulte. Son corps est élancé et comprimé latéralement.
Sa livrée est gris-beige, tachée de pois orange. Les subadultes arborent, sur les flancs, 4 ou 5 lignes blanches horizontales, de largeur inégale. Ces lignes s'estompent avec l'âge du poisson. Le ventre est beige, non tacheté. La livrée des juvéniles est jaune pâle, complétée de rayures horizontales bleues et rouges et 1 ou 2 taches noires, parfois bordées de bleu, sur la base de la nageoire caudale.
Les nageoires, comme les rayons épineux de la dorsale, sont colorées dans les mêmes tons que le corps. Les rayons souples de toutes les nageoires sont sombres, à reflets jaunes ou rouges. La nageoire caudale est arrondie ; les nageoires pelviennes sont courtes.
Le bord libre des opercules* porte une pointe. Les yeux sont grands, à l'origine de certaines des lignes blanches. La tête est pointue ; la grande bouche est plutôt haute pour un mérou, avec de nombreuses petites dents et des canines à l'avant. La mâchoire inférieure est très allongée.
La ligne latérale*, bien que peu visible, est complète. Le corps, y compris la tête, est recouvert de très petites écailles cténoïdes*.

Espèces ressemblantes

Dans une toute autre zone géographique, les Caraïbes, Epinephelus guttatus, le mérou couronné, porte une robe très similaire. Cependant, l'arrière de la nageoire dorsale est bordée d'un fin liseré blanc et les autres nageoires sont marquées d'un liseré noir. Les rayons épineux se terminent par une pointe jaune. Enfin, les lignes blanches horizontales sont absentes.

Alimentation

Carnivore, il mange essentiellement des poissons qu'il chasse à l'affût, de jour comme de nuit, mais aussi des crustacés et des mollusques.
Les juvéniles de petite taille, pour approcher leurs proies, imitent des espèces de la famille des labres beaucoup plus inoffensifs et se nourrissant plutôt d'invertébrés, comme Halichoeres cosmetus, Halichoeres purpurescens et Halichoeres vrolikii. Ce comportement est qualifié de mimétisme* de prédation.

Reproduction - Multiplication

Cette espèce est hermaphrodite* protogyne* : d'abord femelle, un individu peut devenir mâle en vieillissant.
La fécondation est externe.

Divers biologie

Le mérou élégant est un poisson assez timide qui passe relativement inaperçu.
Sa coloration peut changer selon l'"humeur" de l'individu.
La nageoire dorsale est composée de 11 rayons épineux et de 14 à 16 rayons mous ; la nageoire anale est composée de 3 rayons épineux et de 8 à 9 rayons mous.
Cette espèce n'a pas de dents palatines, ce qui la distingue des autres mérous, ni de canines à la mandibule.

Informations complémentaires

Le genre Anyperodon ne comprend qu'une espèce : Anyperodon leucogrammaticus.

Réglementation

Cette espèce est classée "LC", soit préoccupation mineure, dans la liste rouge de l'Union Internationale de Conservation de la Nature.

Origine des noms

Origine du nom français

Mérou vient de l'espagnol : mero,
élégant : peut-être parce que sa robe est très précise et très belle ; peut-être en référence à sa nage gracieuse du fait de son corps élancé.

Origine du nom scientifique

Anyperodon : du grec [an-] = préfixe privatif, et [huperodous] = grande dent, c'est-à-dire "qui n'a pas de grandes dents".
leucogrammicus : du grec [leucos] = blanc et du latin [grammicus] = linéaire, c'est-à-dire à lignes blanches.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Ordre Perciformes Perciformes Nageoires pelviennes très rapprochées des nageoires pectorales.
Famille Serranidae Serranidés 1 à 3 épines sur l’arrière de l’opercule.
Genre Anyperodon
Espèce leucogrammicus

Nos partenaires