Antho variable

Antho (Antho) inconstans | (Topsent, 1925)

N° 1887

Manche, Atlantique, Méditerranée

Clé d'identification

Forme revêtante
Couleur rouge-orangé
Surface bosselée et granuleuse
Canaux aquifères en étoile

Noms

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Plocamia inconstans Topsent, 1925

Distribution géographique

Manche, Atlantique, Méditerranée

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Côtes sud de l’Angleterre, îles anglo-normandes, Manche, Atlantique de la Bretagne à l’Espagne, Méditerranée.

Biotope

Fonds rocheux de l’infralittoral* de préférence sur les parois verticales ou inclinées.

Description

Cette espèce revêtante, peu épaisse mais de consistance assez dure, forme des plaques de quelques cm² de couleur rouge plus ou moins orangé. Sa surface est bosselée et granuleuse donnant un peu l’aspect de velours. Les oscules sont peu visibles, de forme et de taille irrégulières ; ils sont éparpillés sans ordre bien défini. Des canaux aquifères convergent vers les oscules et forment des étoiles d’aspect irrégulier.

Espèces ressemblantes

Les formes d’éponges encroûtantes de couleur rouge sont nombreuses surtout dans la famille des Microcionidae : Antho involvens, Clathria atrasanguinea, Clathria spp. etc. Des Mycalidae peuvent également prêter à confusion. Seul un examen au microscope peut permettre de les différencier.

Alimentation

Les éponges sont des animaux filtreurs* qui se nourrissent de microparticules : bactéries, algues unicellulaires, débris organiques, ne dépassant en général pas 3 microns. Le courant d’eau nécessaire est créé par le mouvement de cellules ciliées spécifiques des éponges : les choanocytes*.

Reproduction - Multiplication

La reproduction peut être sexuée ou asexuée.
- Sexuée : par œufs et spermatozoïdes, aboutissant à la naissance d’une larve* ciliée nageuse qui se fixe rapidement pour donner une nouvelle éponge. Les éponges sont généralement hermaphrodites*, l’émission des gamètes mâles et femelles est parfois spectaculaire, mais rarement observée. Cette espèce est vivipare*.
- Asexuée : par bourgeonnement* ou bouturage de fragments qui se détachent de l’éponge-mère pour se fixer un peu plus loin. Bien qu’existante, cette reproduction est relativement secondaire. Les éponges ont une énorme capacité de régénération.

Vie associée

Cette éponge est épizoaire* sur d’autres espèces de spongiaires comme Stelletta grubii ou Stryphnus ponderosus.

Divers biologie

Les spicules mégasclères* de la couche externe ou ectosome* sont des subtylostyles, fins et lisses (150 µm de long) qui percent la surface de l’éponge, ceux du squelette principal, des styles (200 µm de long), des acanthostyles* (135 à 155 µm de long) et des acanthostrongyles.
Les spicules microsclères* sont des isochèles* palmés (17 µm) et des toxes*, ces derniers pouvant être très abondants.

Origine des noms

Origine du nom français

Antho : sans modification du nom scientifique.
Variable : comme la couleur de cette éponge.
Ce nom est proposé par DORIS.

Origine du nom scientifique

Antho : du grec [anthos] = fleur, la convergence des canaux aquifères vers l'oscule peut faire penser à des fleurs. La racine grecque anth- signifie également "couleur brillante" comme la teinte de cette éponge.
inconstans : nom latin signifiant inconstant, variable comme la couleur de cette éponge.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Porifera Spongiaires / Eponges Organismes exclusivement aquatiques, filtreurs, fixés au substrat, de formes variables, et percés d'orifices inhalants (ostioles ou pores) et exhalants (oscules).
Classe Demospongiae Démosponges

Eponges dont la charpente est constituée de spicules siliceux (différenciés en méga- et microsclères) et de collagène dispersé ou structuré en fibres de spongine. Ovipares ou vivipares, larve typique = parenchymella.

Ordre Poecilosclerida Poécilosclérides « Eponges à spicules variés ». Charpente de spicules siliceux (styles ou acanthostyles) renforcée de spongine. Plusieurs types de mégasclères et de microsclères (chèles, sigmas...).
Famille Microcionidae Microcionidés
Genre Antho (Antho)
Espèce inconstans

Nos partenaires