Crevette queue de paon

Ancylocaris brevicarpalis | Schenkel, 1902

N° 942

Indo-Pacifique tropical Ouest et central, mer Rouge

Clé d'identification

Crevette vivant dans des anémones
Très grosse tache blanche sur la tête
Cinq taches orange cerclées de noir sur le telson

Noms

Noms communs internationaux

Peacock-tail anemone shrimp, glass anemone shrimp (GB), Camarón anemone, camarón comensal chato (E), Gamberetto commensale (I), Pfauenaugen-Partnergarnele (D)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Ancylocaris hermitensis (Rathbun)
Palaemonella amboinensis Zehntner, 1894
Periclimenes brevicarpalis (Schenkel, 1902)
Palaemonella aberrans Nobili, 1904
Harpilius latirostris Lenz, 1905
Periclimenes potina Nobili, 1905
Periclimenes hermitensis Rathbun, 1914

Distribution géographique

Indo-Pacifique tropical Ouest et central, mer Rouge

Zones DORIS : Indo-Pacifique

Cette crevette est présente en mer Rouge et a une large distribution dans l'Indo-Pacifique Ouest et central : La Réunion, Mayotte, Afrique de l'Est, Nouvelle Guinée, Indonésie, Australie, Singapour, sud de la mer de Chine, Nouvelle-Calédonie.

Biotope

Ancylocaris brevicarpalis vit en association avec des anémones, en particulier l'anémone adhésive Cryptodendrum adhaesivum.

Description

Cette crevette a une taille maximale de 4 cm. Elle est transparente avec un céphalothorax* souvent de couleur jaune portant des taches blanches en forme de selle. Elle présente une très grosse tache blanche sur la tête qui a l'apparence d'une bosse ou d'une verrue. La queue (telson*) présente cinq taches orange cerclées de noir. Les pattes portant des pinces (chélipèdes*), ont des anneaux de couleur bleu foncé au niveau des articulations.
Les taches blanches des juvéniles sont plus discrètes que celles des adultes. Les individus mâles sont de taille inférieure aux individus femelles.

Espèces ressemblantes

On peut la confondre avec d'autres Periclimenes vivant en association avec des anémones. La plus ressemblante est probablement Ancylomenes magnificus, dont le telson porte des marques blanches et violettes, rappelant la queue de paon. Cependant, les chélipèdes* sont blancs avec les extrémités violettes.

Alimentation

La crevette queue de paon est carnivore et détritivore*. Elle peut se nourrir du mucus de son anémone hôte, voire grignoter ses tentacules si elle est affamée. Cependant, on n'observe pas dans la nature des anémones souffrant de la prédation de ces crevettes.

Reproduction - Multiplication

Les sexes sont séparés. La fécondation a lieu au moment de la mue de la femelle. La femelle porte ensuite les œufs au niveau de ses pattes, jusqu'à ce que les larves* la quittent. Des expériences ont montré que la femelle est beaucoup plus féconde quand elle est dans son anémone (10 émissions de larves en 30 jours) que si elle en est séparée (uniquement 8 émissions de larves).

Vie associée

Ancylocaris brevicarpalis est une des crevettes les plus répandues de l'océan Indien. Elle vit en association avec des anémones, en particulier l'anémone adhésive Cryptodendrum adhaesivum, mais aussi des genres Actinodendron, Stichodactyla, Heteractis, Entacmaea et Stoichactis. On la trouve aussi en association avec diverses espèces d'holothuries. La crevette Thor amboinensis partage souvent la même actinie.

Divers biologie

La protection de type mucus apportée par l'actinie disparaît lorsque la crevette perd sa carapace (exuvie*) lors de la mue indispensable à sa croissance. Un peu avant ce déclenchement crucial, la crevette quitte son hôte et cherche un autre abri puis reviendra dans l'anémone une fois sa nouvelle carapace durcie. Le mucus protecteur se reformera progressivement.

Informations complémentaires

Cette crevette s'élève facilement en aquarium moyennant la présence d'un hôte de type actinie ou holothurie.

Origine des noms

Origine du nom français

Crevette queue de paon : le dessin sur le telson de cette crevette fait penser aux ocelles qui ornent la queue d'un paon.

Origine du nom scientifique

Ancylocaris : du grec [agkulo-] = plié, courbé, et [karis] = crevette. Donc une crevette courbée.
Periclimenes : (Mythologie) du nom d'un petit-fils de Poséidon qui avait hérité de son grand-père la faculté de se transformer à volonté en aigle, en serpent, en fourmi...

brevicarpalis : du latin [brevi] = court et du grec [karpos] = poignet. Littéralement, notre crevette a de courtes pattes.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Arthropoda Arthropodes Animaux invertébrés au corps segmenté, articulé, pourvu d’appendices articulés, et couvert d’une cuticule rigide constituant leur exosquelette.
Sous-embranchement Crustacea Crustacés Arthropodes à exosquelette chitineux, souvent imprégné de carbonate de calcium, ayant deux paires d'antennes.
Classe Malacostraca Malacostracés 8 segments thoraciques, 6 segments abdominaux. Appendices présents sur le thorax et l’abdomen.
Sous-classe Eumalacostraca Eumalacostracés Présence d’une carapace recouvrant la tête et tout ou partie du thorax.
Super ordre Eucarida Eucarides Présence d'un rostre.
Ordre Decapoda Décapodes La plupart marins et benthiques. Yeux composés pédonculés. Les segments thoraciques sont fusionnés avec la tête pour former le céphalothorax. La première paire de péréiopodes est transformée en pinces.  Cinq paires d'appendices locomoteurs (pinces comprises).
Sous-ordre Caridea Caridés Les Caridés sont caractérisés par des pléopodes natatoires. C'est à ce groupe qu'appartiennent une grande partie des espèces de crevettes.
Famille Palaemonidae Palaémonidés Pinces de la seconde paire de pattes beaucoup plus fortes que la première ; carpopodite de la seconde paire de pattes non divisé en articles ; rostre généralement moyennement long avec dents sur le bord dorsal et ventral. Espèces marines littorales ou d'eaux saumâtres.
Genre Ancylocaris
Espèce brevicarpalis

Nos partenaires