Crevette-clap à grosse pince

Alpheus macrocheles | (Hailstone, 1835)

N° 1809

Manche, Atlantique, Méditerranée

Clé d'identification

Couleur uniforme rouge-orangé le jour, plus transparente la nuit
Pinces très fortes, une des 2 claquante
Grosse pince sans taches claires
Rostre très court
Yeux recouverts par le bord transparent de la carapace
Jusqu'à 3 cm
Dans anfractuosités sur substrat dur ou sédiment graveleux

Noms

Autres noms communs français

Crevette-pistolet à grosse pince

Noms communs internationaux

Snapping shrimp (GB), Alfeo (I), Quisquilla de pinzas (E), Pistolenkrebs, Pistolengarnele (D), Rak-zschelkun, krevetka-zschelkun (Russe)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Hippolyte macrocheles Hailstone, 1835
Hippolyte rubra Hailstone, 1835
Hippolyte rubra Westwood, 1835
Alpheus edwardsii H. Milne Edwards, 1837 [in H. Milne Edwards, 1834-1840]
Alphaeus latimanus Hope, 1851
Alpheus affinis Guise, 1854
Alpheus milnei Guérin-Méneville, 1857
Alpheus platyrhynchus Heller, 1862
Alpheus megacheles Norman, 1868
Nika platyura Fischer, 1872

Distribution géographique

Manche, Atlantique, Méditerranée

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

L'espèce se rencontre dans presque toute la Méditerranée (mais ni dans le "Levant", ni en mer Noire). Dans l'Atlantique oriental, elle remonte au nord jusqu'à la mer du Nord et l'Angleterre.
Elle serait présente dans diverses îles de l'Atlantique central (Açores, îles du Cap-Vert, Canaries, Madère et Ascension) ; vers le sud elle a été signalée jusqu’au Gabon et l'île de Sainte-Hélène.
Il existe des signalements sur les côtes américaines (Floride, Antilles, Brésil...), voire dans l'Indo-Pacifique mais ces signalements éloignés de l'Atlantique Nord oriental sont à vérifier en raison de l'existence d'espèces américaines très proches comme Alpheus amblyonyx (en Guadeloupe) ou autres.

Biotope

La crevette-clap à grosse pince fréquente surtout les fonds durs (roches, coralligène*, maërl* et autres algues calcaires...) ou les sédiments graveleux et peut se rencontrer dans les rhizomes* des posidonies en Méditerranée. On peut la trouver à basse mer mais elle est surtout présente dans l'infralittoral* et le circalittoral* ; elle a été signalée de 0 à -50 m, exceptionellement jusqu’à -190 m.

Description

La longueur maximale de cette petite crevette est d'environ 3 cm, du bout du rostre* à l'extrémité du telson*. De jour, sa couleur est uniforme, verdâtre, orangée, rougeâtre, parfois rouge vif ; elle devient un peu transparente la nuit.
La carapace est lisse. Le rostre est très court avec de part et d’autre deux petites dents. Les yeux sont recouverts par le bord transparent de la carapace.
La première paire de pattes (P1) est transformée en pinces très fortes et de forme très particulière. Chez cette espèce comme chez les autres crevettes-clap, la grosse pince n'est pas latéralisée et peut se trouver aussi bien à droite qu'à gauche. Cette grosse pince peut claquer et produire à la fois un son et un jet d’eau puissant ; si la crevette est tenue dans la main et que, stressée, elle déclenche ce mécanisme de défense, ceci donne une curieuse sensation tactile que les enfants ont du mal à définir. La "paume" de cette pince est cylindrique et présente des sillons longitudinaux et transversaux ; son bord externe est à peu près rectiligne et sans encoche et son extrémité porte quelques grosses soies tactiles. L'autre pince principale (P1) est un peu plus petite et n'est pas différenciée en pince claquante.
Les pattes de la 2e paire sont fines et se terminent par une pince minuscule ; son carpopodite* est subdivisé en 5 segments. Les pattes de la 3e à la 5e paire servent à la marche et se terminent par une petite griffe.
L’abdomen est lisse et se termine par un éventail caudal très développé.

Espèces ressemblantes

Sur les côtes de France et plus particulièrement en Méditerranée, plusieurs espèces sont assez semblables.

  • La crevette-pistolet à pattes épineuses Alpheus dentipes Guérin, 1832 fréquente des habitats variés, sédimentaires (posidonies) ou mixtes. Elle se reconnaît à sa coloration verdâtre ou brunâtre (rarement rouge) et à sa grosse pince avec des taches claires ; une dent est présente à l'extrémité du mérus* des pattes P3 et P4 ; le bord antérieur de la voûte sus-oculaire est anguleux.
  • La crevette cardon rouge Alpheus glaber (Olivi, 1792) vit plus profondément sur la vase (avec les langoustines) ; c'est une espèce rose relativement grosse dont les pinces ont une forme assez différente (grosse pince robuste, lisse dorsalement et très allongée avec des carènes* longitudinales sur toute sa longueur) et le bord antérieur de la voûte sus-oculaire est arrondi.
  • La crevette-pistolet à doigts plats Alpheus platydactylus Coutière, 1897 est une espèce voisine d'Alpheus macrocheles qui vit en profondeur sur la vase entre -100 et -600 m ; elle n'est donc pas visible en principe en plongée standard.
  • Il convient de signaler également sur les côtes du Levant méditerranéen l'existence de plusieurs espèces lessepssiennes* du genre Alpheus venant de l'Indo-Pacifique tropical : A audouini, A. inopinatus, A. migrans et A. rapacida.
  • Enfin, il est utile de mentionner également les crevettes à capuchon du genre Athanas dont l'espèce la plus commune sur les côtes de France est Athanas nitescens. Chez ce genre, les grosses pinces ne sont pas différenciées en pinces claquantes ; les espèces sont un peu plus petites en moyenne que dans le genre Alpheus (jusqu'à 15 à 20 mm seulement).

Alimentation

Cette espèce consomme de petits organismes benthiques* libres (larves d’invertébrés, vers polychètes, petits crustacés etc.) ou fixés. Les organismes sont recherchés et pris à l’aide des deuxièmes pinces. Cette espèce est probablement capable d’assommer avec sa grosse pince claquante les petits animaux (poissons, crevettes, amphipodes) dont elle peut également se nourrir.

Reproduction - Multiplication

Ces crevettes semblent vivre en couple. Il est possible que l’accouplement se fasse de la même façon que chez les Athanas, à savoir les deux partenaires se mettent en croix ventre à ventre.
Les femelles sont ovigères* d’avril à septembre. Les œufs donnent naissance à une larve zoé* planctonique*. Plusieurs stades zoé se succèdent, puis la métamorphose* donne une mégalope* qui est le prélude au premier juvénile benthique. La phase larvaire complète dure environ 32 jours en Manche.

Vie associée

A. macrocheles est parfois infesté par le copépode Anthessius alpheusicolous Conradi, Marin & Martin, 2012 et par un isopode bopyrien Hemiarthrinae, parasite abdominal logé entre les pléopodes*.

Divers biologie

Dans la journée, les animaux se cachent dans les anfractuosités ou sous les blocs rocheux ; ils ne sortent que la nuit pendant des périodes assez courtes. Ces crevettes sont assez "lourdes" et leurs grosses pinces les handicapent pour nager ; de ce fait, elles marchent sur le fond pour se déplacer.
Leurs grandes pinces leur servent à la défense (si un prédateur est à proximité), au déplacement des matériaux obstruant leur repaire, et occasionnellement à la chasse des proies. Le mécanisme du claquement de la pince chez les crevettes-pistolet a été étudié à la fin du 20e siècle.
Le cas général est le processus pendant lequel une dent du doigt mobile est claquée dans une dépression ou cavité arrondie profonde du doigt fixe, chassant l’eau emprisonnée dans la cavité vers l’avant par une sorte de canal. Le mouvement est très puissant et amplifié par des systèmes augmentant la résistance. De nombreuses espèces du genre Alpheus possèdent sur la grosse pince des disques adhésifs sur le doigt mobile et sur la paume, disques qui se "collent" en se juxtaposant (quand la pince est largement ouverte), et augmentent ainsi la résistance qui doit être rompue afin de permettre le mouvement de fermeture de la pince, et donc le claquement.

La raie lisse Raja brachyura et le sar tambour Diplodus cervinus sont des prédateurs connus de la crevette-clap à grosse pince. D'autres poissons de fond, des céphalopodes et des gros crustacés (crabes, langouste, homard, pagures...) peuvent sans doute également s'en prendre aux crevettes-pistolet.

Chez les crevettes-pistolet, si une grosse pince est amputée, la petite pince se transformerait en grosse pince tandis qu'une petite pince se développe sur l'emplacement de l'ex-grosse pince. Ceci expliquerait sans doute partiellement que la grosse pince est tantôt à droite, tantôt à gauche.

Origine des noms

Origine du nom français

Crevette-clap à grosse pince : la première partie, crevette-clap, est liée à l'existence d'une pince claquante ; quant à "grosse pince", cela se réfère à la taille imposante de la pince principale.

Origine du nom scientifique

Alpheus : du grec [Alpheiós] = dieu fluvial (fleuve de l'Elide). En français : Alphée, fils du Titan Océan et de sa sœur Téthys. Entre autres tâches, il aida Hercule en détournant son cours pour nettoyer les écuries d'Augias.



macrocheles : du grec [macros] = gros ou grand et [chêl-] = pince, à grosse pince.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Arthropoda Arthropodes Animaux invertébrés au corps segmenté, articulé, pourvu d’appendices articulés, et couvert d’une cuticule rigide constituant leur exosquelette.
Sous-embranchement Crustacea Crustacés Arthropodes à exosquelette chitineux, souvent imprégné de carbonate de calcium, ayant deux paires d'antennes.
Classe Malacostraca Malacostracés 8 segments thoraciques, 6 segments abdominaux. Appendices présents sur le thorax et l’abdomen.
Sous-classe Eumalacostraca Eumalacostracés Présence d’une carapace recouvrant la tête et tout ou partie du thorax.
Super ordre Eucarida Eucarides Présence d'un rostre.
Ordre Decapoda Décapodes La plupart marins et benthiques. Yeux composés pédonculés. Les segments thoraciques sont fusionnés avec la tête pour former le céphalothorax. La première paire de péréiopodes est transformée en pinces.  Cinq paires d'appendices locomoteurs (pinces comprises).
Sous-ordre Caridea Caridés Les Caridés sont caractérisés par des pléopodes natatoires. C'est à ce groupe qu'appartiennent une grande partie des espèces de crevettes.
Famille Alpheidae Alphéidés
Genre Alpheus
Espèce macrocheles

Nos partenaires