Agélas orangée

Agelas oroides | (Schmidt, 1864)

N° 475

Méditerranée

Clé d'identification

Couleur orangée à jaune
Forme lobée et massive
Gros oscules au sommet des lobes

Noms

Noms communs internationaux

Orange agelas (GB), Agelas aranciata (I), Agelas naranjada (E), Orangefarbige Agelas (D), Oranje agelas (NL)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Clathria oroides Schmidt 1864

Distribution géographique

Méditerranée

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Agelas oroides se rencontre dans toute la Méditerranée. Elle est particulièrement abondante dans les zones chaudes (mer Égée par exemple).

Biotope

Cette éponge vit fixée sur les substrats* durs de l'étage circalittoral*. On la trouve plus particulièrement dans les entrées de grottes jusqu'à 50 m de profondeur.
Espèce sciaphile*, elle est même considérée comme une espèce « indicatrice » de la biocénose* des grottes semi-obscures, en particulier sous les surplombs, au plafond des tombants et à l'entrée des grottes.

Description

Cette éponge est massive, avec des lobes irréguliers qui peuvent atteindre 20 cm de hauteur. Elle se caractérise par la présence de gros oscules*, au sommet des lobes, et de petites papilles parsemées sur la surface externe. Sa couleur varie du jaune à l'orangé. Elle présente des formes très variées et très irrégulières, selon la disposition des lobes, trapus et lisses en général, de quelques centimètres de haut.
Sa texture est originale, élastique mais très solide et indéchirable car son squelette de spongine est très développé. Son aspect de surface, boursouflé, présente de minuscules protubérances.

Espèces ressemblantes

Axinella verrucosa peut parfois ressembler à Agelas oroides, par la couleur et la forme, bien qu'elle soit beaucoup plus allongée.
Aplysina cavernicola, jaune pâle, a quelques similitudes bien que les tubes soient plus nettement marqués.

Alimentation

Comme la majorité des éponges, c'est un animal filtreur actif qui peut inhaler de grandes quantités d'eau par des myriades de pores. On retrouve donc cette éponge plus volontiers dans les endroits riches en plancton* et en bactéries.
Le système de filtre permet la rétention de très fines particules, très abondantes, où la concurrence alimentaire est rare.

Reproduction - Multiplication

La reproduction peut être soit asexuée, par bourgeonnement, soit sexuée, par production par un même individu, de gamètes mâles et femelles.
Cependant, la fécondation ne se produit qu'avec deux individus différents. La reproduction est ovipare* dans l'ordre Agelasida.
Les larves*, ciliées, nagent quelques temps avant de se fixer.
De plus, il faut noter le très fort pouvoir régénérateur des éponges : les cellules d'un individu écrasé vont se regrouper pour former un nouvel individu. Il faudrait écraser toutes les cellules d'un individu pour s'en débarrasser.

Vie associée

Cette éponge peut contenir une masse importante de bactéries symbiontes*.

Divers biologie

Les spicules*, qui permettent de distinguer une espèce d'éponge d'une autre et qui constituent une partie du squelette d'agélas, sont des acanthostrongyles* et des acanthostyles* à épines verticillées* et sont plantés par le gros bout dans les fibres de spongine*.

Informations complémentaires

Agelas oroides et Petrosia ficiformis sont deux éponges de Méditerranée très étudiées : leurs cellules, bien qu'on ne sache pas encore comment, semblent posséder un fort pouvoir anti-cancéreux, par production de substances chimiques particulières.
Malheureusement, même si on la rencontre très souvent, Agelas oroides est peu décrite dans les ouvrages «grand public» de biologie sous-marine.

Origine des noms

Origine du nom français

Agelas : sans modification du nom scientifique.
Orangée : évidemment, du fait de sa couleur.

Origine du nom scientifique

Agelas : du grec [agelaios] = qui vit en groupe (comme si les lobes avaient été considérés, à l'origine, comme des individus distincts).
oroides : du grec [oros] = montagne, qui désigne très certainement la forme des lobes.
L'ensemble de ces deux termes veut mettre en avant un «rassemblement de monticules».

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Porifera Spongiaires / Eponges Organismes exclusivement aquatiques, filtreurs, fixés au substrat, de formes variables, et percés d'orifices inhalants (ostioles ou pores) et exhalants (oscules).
Classe Demospongiae Démosponges

Eponges dont la charpente est constituée de spicules siliceux (différenciés en méga- et microsclères) et de collagène dispersé ou structuré en fibres de spongine. Ovipares ou vivipares, larve typique = parenchymella.

Sous-classe Heteroscleromorpha Hétéroscléromorphes
Ordre Agelasida Agélasides
Famille Agelasidae Agélasidés Squelette de spongine réticulé.
Genre Agelas
Espèce oroides

Nos partenaires