Poisson porc-épic orbiculaire

Cyclichthys orbicularis | (Bloch, 1785)

N° 2440

Mer rouge, Indo-Pacifique tropical Ouest

Clé d'identification

Corps rectangulaire vu du dessus se rétrécissant vers la queue et dépassant rarement les 15 cm
Tête massive avec de gros yeux
Livrée brun-beige avec des taches noires regroupées
Corps couvert d'épines robustes et dressées
Bouche avec dents fusionnées formant un bec puissant

Noms

Autres noms communs français
Poisson porc-épic bécard, poisson-hérisson orbiculaire
Noms communs internationaux
Birdbeak burrfish, orbicular burrfish, rounded porcupinefish, fixed spine porcupinefish (GB), Pesce istrice a spine corte (I), Pez erizo de pico (E)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides
Diodon orbicularis Bloch, 1785
Chilomycterus orbicularis (Bloch, 1785)
Diodon caeruleus Quoy & Gaimard, 1824
Chilomycterus parcomaculatus von Bonde, 1923
Atinga orbicularis coeruleus le Danois, 1959

Distribution géographique

Mer rouge, Indo-Pacifique tropical Ouest

Zones DORIS : Indo-Pacifique

Cette espèce se rencontre en mer Rouge, dans tout l'océan Indien tropical, dans le Pacifique Ouest jusqu'en Papouasie Nouvelle-Guinée et du sud du Japon à l'Australie et la Nouvelle-Calédonie. Elle est présente en Afrique du Sud sur la côte indienne et atlantique.

Biotope

Cyclichthys orbicularis vit dans les récifs mixtes avec des zones de sable, envasées et riches en algues et en éponges, où il se cache souvent la journée. Il est rare de le trouver dans une zone uniquement constituée de corail. On le rencontre entre 9 et 170 m de profondeur.

Description

Le poisson porc-épic orbiculaire est un poisson au corps arrondi, au dos légèrement aplati et dépassant rarement les 15 cm de longueur mais pouvant atteindre 30 cm. Vu de dessus, il est de forme plus ou moins rectangulaire se rétrécissant jusqu'à la queue. La tête massive porte 2 énormes yeux à la pupille noire, et une très large bouche avec 2 dents fusionnées sur chaque mâchoire formant un bec puissant.

Il est de couleur brun beige avec un ventre plus clair, voire blanc. De petites taches noires regroupées sont présentes en arrière des yeux, en arrière des nageoires pectorales, sur les flancs en avant un pédoncule* caudal et sur le dos, au milieu. Il peut y avoir d'autres petites taches distribuées sur le reste du corps.
Des épines robustes, toujours dressées sont présentes sur le corps à l'exception du pédoncule caudal (caractéristique du genre Cyclichthys). Elles sont disposées en lignes longitudinales.

Les nageoires pectorales sont larges, faisant au moins la hauteur du corps. La nageoire dorsale est en forme d'éventail, avec une base étroite et située très en arrière du corps, à la hauteur de la nageoire anale. Les nageoires pelviennes sont absentes.

Les juvéniles* ont de nombreuses taches noires sur le corps et sont pélagiques*.

Espèces ressemblantes

Cyclichthys orbicularis, avec ses 15 cm de longueur en moyenne, est bien plus petit que les autres poissons porc-épic qui mesurent généralement entre 30 et 90 cm.

Certaines espèces, comme C. orbicularis, ont des épines dressées, qui ne se plaquent pas contre le corps : 

Cyclichthys spilostylus a de courtes épines blanches à jaunes en forme de griffe au centre d’une tache blanche. Ces taches deviennent sombres sous le ventre, les épines restant claires. C'est une espèce de la mer Rouge et de l'Indo-Pacifique. Taille 34 cm.

Chilomycterus reticulatus présente de très nombreuses petites taches sombres de tailles différentes sur tout le corps bien qu’elles soient nettement moins nombreuses sur le ventre. Les nageoires portent aussi des points noirs, mais ils sont plus petits. Ses épines sont peu nombreuses. Bien que rare, on le rencontre dans toutes les mers tropicales du monde. Taille 55 cm.

Lophodiodon calori est de couleur crème tirant vers le beige et présente sur les flancs trois grandes taches noires sans liseré blanc. Une autre tache noire commence sur le globe oculaire, se poursuit sous l’œil et rejoint la gorge. Les épines du dos, courtes, sont réparties par groupes de couleur, blanches ou noires. Son ventre est blanc. Il se retrouve essentiellement dans l’Indo-Pacifique tropical. Taille 30 cm.

D'autres ont des épines plaquées contre le corps : 

Diodon holocanthus présente de petites taches brunes sur l’ensemble du corps. Une zone large et sombre barre l'œil. Ses épines sont plus fines et plaquées contre le corps qui est plus allongé. C'est une espèce circumtropicale. Taille 30 cm.

Diodon hystrix présente de très nombreux petits points noirs sur le corps. Ce grand poisson porc-épic possède de longues épines plaquées sur le corps et une forme bien plus allongée. C'est également une espèce circumtropicale. Taille 90 cm.

Diodon liturosus a des piquants étroitement appliqués contre le corps. Sa livrée montre une dominante beige clair à crème, complétée de grandes taches sombres bordées de clair au niveau du dos et des flancs. Le corps est plus allongé que celui de Cyclichthys orbicularis et on le rencontre dans l'Indo-Pacifique. Taille 65 cm.

Enfin, les poissons porc-épic se distinguent des poissons-ballons (Arothron) qui eux n'ont pas d'épines sur le corps.

Alimentation

C'est une espèce active la nuit, où elle part à la recherche de nourriture, essentiellement des invertébrés avec une protection calcaire : crustacés, gastéropodes, vers tubicoles.

Reproduction - Multiplication

Peu de données sont disponibles sur la reproduction de cette espèce. La fécondation est externe et les parents ne s'occupent pas des œufs.

Divers biologie

La nageoire dorsale est constituée de 11-13 rayons mous alors que l'anale a 10-12 rayons mous.

Ses très gros yeux sont une adaptation à sa vie nocturne.

En cas de danger, le poisson porc-épic orbiculaire est capable de gonfler son ventre en avalant de l'eau, prenant la forme d'un ballon hérissé d'épines. En plus de la protection par ses épines, il devient trop gros pour être avalé par un prédateur. Revers de la médaille, il n'est alors plus capable de nager pour fuir ! Il est déconseillé de stresser ce poisson pour lui faire prendre cette forme de ballon.

Informations complémentaires

Les espèces de la famille des Tétraodontidés et des Diodontidés contiennent une toxine (tétrodotoxine) dans leur peau, leurs viscères et leurs gonades. Les muscles n'en contiennent pas. Elle provient de bactéries ingérées dans leur alimentation et s'accumulerait dans leurs tissus. Cette neurotoxine* agit en bloquant les canaux sodiques des nerfs, entraînant progressivement une paralysie, pouvant mener à la mort par défaillance respiratoire. Selon des sources médicales, un gramme de tétrodotoxine peut tuer jusqu’à 500 personnes ! Les concentrations en tétrodotoxine dans le genre Cyclichthys sont plus faibles que dans les autres genres de ces familles.

Origine des noms

Origine du nom français

Poisson porc-épic fait référence aux nombreuses épines présentes sur son corps. Orbiculaire est la traduction du nom d'espèce et signifie "rond", ce qui caractérise bien la forme du corps, notamment quand ce poisson se gonfle comme un ballon.

Origine du nom scientifique

Cyclichthys : du grec [kyklos] = rond et [ichthys] = poisson, du fait de la forme de son corps, surtout en cas de défense où il se gonfle comme un ballon.

orbicularis : du latin [orbicularis] = cercle, rond.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Ordre Tetraodontiformes Tétraodontiformes Groupe hétérogène mais absence d'écailles imbriquées, ouvertures branchiales réduites, bouche très peu fendue, pelviennes anormales ou absentes.
Sous-ordre Tetraodontoidei Tétraodontoïdes Mâchoires et dents transformées en "bec de perroquet".
Famille Diodontidae Diodontidés
Genre Cyclichthys
Espèce orbicularis

Nos partenaires