Poulpe boréal

Bathypolypus arcticus | (Prosch, 1849)

N° 3664

Atlantique Nord-Ouest et Nord-Est

Clé d'identification

Couleur brun rose
Taille moyenne de 6 à 10 cm
8 bras relativement courts
2 rangées de ventouses sur chaque bras
Aspect rugueux de la surface dorsale du manteau
Papilles érectiles sur le contour des yeux

Noms

Autres noms communs français

Petite pieuvre

Noms communs internationaux

North Atlantic octopus, spoonarm octopus, spoonarm octopod (GB), Pulpito violáceo (E)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Octopus arcticus Prosch, 1849
Octopus groenlandicus Steenstrup, 1856
Bathypolypus faeroensis (Russell, 1909)
Polypus faeroensis Russell, 1909
Bathypolypus sasakii Robson, 1927

Distribution géographique

Atlantique Nord-Ouest et Nord-Est

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord, Atlantique Nord-Ouest

Le poulpe boréal est présent en Atlantique Nord-Ouest : du Labrador au sud-est de la Floride ; incluant le golfe du Saint-Laurent, le fjord du Saguenay, la baie de Fundy, la baie d'Hudson ainsi que St Pierre et Miquelon. En Atlantique Nord-Est sa présence est attestée sur les côtes britanniques et irlandaises, en Islande, en Norvège, en France et jusqu'au sud-ouest de l'Espagne (Golfe de Cadix).

Biotope

Le poulpe boréal est plutôt un habitué des eaux froides (4 degrés Celsius). Il affectionne les fonds vaseux et sableux à grande profondeur entre 250 et 2700 m. Néanmoins on note sa présence a plus faible profondeur à partir de 20 m dans le fjord du Saguenay au Québec. En période de reproduction il se déplace sur des fonds rocheux.

Description

Le poulpe boréal est un petit poulpe de couleur brun rose dont la taille moyenne est comprise en 6 et 10 cm, pour un poids moyen de 45 g chez le mâle adulte, et 70 g chez la femelle adulte (poids maximal record de 300 g). La tête est dans le prolongement du manteau*. Les huit bras sont relativement courts (1,5 à 3 fois la longueur du manteau) et comportent deux rangées de nombreuses et petites ventouses (jusqu'à 200 par bras). Le troisième tentacule* droit, nommé hectocotyle* est modifié, de par sa fonction reproductrice. D'aspect rugueux, la surface dorsale du manteau, de la tête, des bras et du contour des yeux sont en fait recouverts de papilles* érectiles. Deux petits appendices (cirres*) sont présents en haut des yeux. La bouche a une position ventrale centrale, d'une forme typique en "bec (pointe) de perroquet".

Espèces ressemblantes

On peut confondre le poulpe boréal avec Semirossia tenera, la sépiole calamarette, de taille similaire mais dont la surface du manteau est marron tacheté et qui est dotée de 2 tentacules en plus de 8 bras courts.

Alimentation

Sa nourriture est principalement constituée d'ophiures-pâquerettes Ophiopholis aculeata dont le poulpe boréal ne consomme que les bras, de petits mollusques et de petits crustacés tels que la crevette des sables Crangon septemspinosa ou de gammares Gammarus spp.

Reproduction - Multiplication

La maturité sexuelle du poulpe boréal est atteinte à partir de l'âge de 2 ans. Sa fécondité est faible : la femelle pond entre 10 et 110 œufs (9 à 14 mm de long, 4 à 6 mm de large et d'un poid unitaire de 0,25 g). Accouplement : le mâle se sert de son troisième bras (à droite en partant du milieu de la tête), l'hectocotyle, modifié en spatule à l'extrémité et parcouru sur sa longueur par une gouttière. Il introduit l'hectocotyle dans la cavité palléale* de la femelle pour injecter dans l'oviducte* les spermatophores*. La copulation dure entre 2 et 3 minutes. Les œufs sont incubés par la femelle pendant plus de 400 jours à 7,5 °C. La femelle reste à proximité de ses œufs pour les nettoyer régulièrement et les protéger ; elle limite alors fortement son alimentation durant toute la période d'incubation.

Vie associée

Ses principaux prédateurs sont entre autres le loup atlantique Anarhichas lupus, la morue franche Gadus morhua, l'aiglefin Melanogrammus aeglefinus, le flétan du Groenland Reinhardtius hippoglossoides, le sébaste Sebastes marinus, le phoque barbu Erignathus barbatus et le phoque du Groenland Phoca groenlandica.

Divers biologie

Sa longévité estimée serait supérieure à 3 voire 6 ans ce qui est beaucoup plus que la moyenne des autres poulpes qui se situe aux alentours d'une année.

Sa croissance pondérale quotidienne est estimée entre 0,117 % par jour à 2,4 °C et 0,779 % par jour à 9,9°C. Il ne possède habituellement pas de poche à encre.

Origine des noms

Origine du nom français

Sa distribution géographique est à l'origine de son nom.

Origine du nom scientifique

Bathypolypus : du grec [bathus] = profond et du grec [polupous] = à plusieurs pieds.

arcticus : du grec [arctos] = ours, partie de la terre située du côté de la constellation de l'Ourse (grande et petite) et par extension, du nord, boréal et du grec [arktikos] = du nord

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Mollusca Mollusques Organismes non segmentés à symétrie bilatérale possédant un pied musculeux, une radula, un manteau sécrétant des formations calcaires (spicules, plaques, coquille) et délimitant une cavité ouverte sur l’extérieur contenant les branchies.
Classe Cephalopoda Céphalopodes Yeux complexes, coquille interne, externe cloisonnée ou absente, cavité palléale musclée, siphon musculeux, tentacules ou bras (munis de ventouses), poche à encre.
Sous-classe Coleoidea / Dibranchiata Coléoïdes / Dibranchiaux Ventouses sur les bras, au nombre de 10 au moins. Bras hectocotyle pour le transfert du spermatophore. 2 branchies, 2 néphridies, une coquille interne ou vestigiale, des chromatophores, une poche à encre, un grand cerveau.
Super ordre Octobrachia Octopodiformes

Céphalopodes à huit tentacules, connectés par une sangle interbrachiale. Corps en sac globuleux. Ventouses rondes symétriques sans anneau corné. Jamais de crochets.

Ordre Octopoda Octopodes 8 bras. Corps en forme de sac. Ce sont les poulpes.
Sous-ordre Incirrina / Incirrata Incirrates Nageoires et lame interbrachiale perdues. Benthiques pour la plupart.
Famille Octopodidae Octopodidés
Genre Bathypolypus
Espèce arcticus

Nos partenaires