Crapaud américain

Anaxyrus americanus | (Holbrook, 1836)

N° 2120

Amérique du Nord

Clé d'identification

Corps trapu
Coloration variable : gris, brun foncé, vert ou rouge brique
Peau sèche couverte de verrues brunes, rougeâtres ou jaunâtres
Ligne claire sur le dos
Deux glandes parotoïdes derrière les yeux
Entre les deux yeux, deux crêtes ne touchant pas les parotoïdes

Noms

Autres noms communs français

Crapaud d'Amérique

Noms communs internationaux

American toad, eastern american toad, dwarf american toad (US)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Bufo americanus Holbrook, 1836
Bufo americanus americanus Holbrook, 1836
Bufo terrestris americanus Holbrook, 1836

Distribution géographique

Amérique du Nord

Zones DORIS : Atlantique Nord-Ouest

Le crapaud américain est une espèce très commune au Québec et dans les provinces maritimes canadiennes (Baie James, Baie d'Ungava, Ile du Prince Édouard, en Ontario à la proximité des grands lacs). Il a été introduit à Terre Neuve.
Le crapaud américain est largement répandu dans l'est des États-Unis, la limite sud étant la Louisiane, la limite ouest étant le Colorado.

Biotope

Le crapaud américain est présent dans une grande variété de milieux terrestres et humides : en forêt, dans les prés, dans les champs inondés, dans les tourbières, les bordures de lacs et de rivières, et à proximité des mares. On le trouve même en ville dans les cours des maisons. Il est très résistant à la déshydratation.
On ne le retrouve dans l'eau qu'en période de reproduction et pendant sa vie larvaire.

Description

Le crapaud américain possède un corps trapu, aux pattes postérieures plutôt courtes. Les mâles mesurent de 4 à 8,5 cm ; les femelles de 5 à 11,5 cm. La coloration du corps est très variable : gris, brun foncé, vert ou rouge brique. Les individus du nord du Québec ont souvent le ventre tacheté de noir. Sa peau est sèche et couverte de verrues brunes, rougeâtres ou jaunâtres. On distingue très nettement deux grosses verrues situées derrière les yeux, ce sont les glandes parotoïdes*. Ces glandes contiennent une toxine blanche et épaisse au goût aussi puissant que la sauce "Tabasco". Le reste du corps est couvert de taches foncées arrondies, comprenant chacune une ou deux verrues. Une ligne claire traverse le dos. Le crapaud américain possède une tête courte et large au museau arrondi. Il a, entre les deux yeux, deux crêtes qui ne touchent pas les glandes parotoïdes. Les pieds arrière sont dotés de protubérances noires en formes d'écailles arrondies. Elles lui permettent de pelleter la terre et de s'y enfoncer en position assise. Les juvéniles sont très foncés, et sont marqués par des verrues rouges.

Espèces ressemblantes

Le crapaud américain est vraiment différent des grenouilles et des rainettes vivant en Amérique du Nord. Il pourrait cependant être confondu avec la rainette versicolore Hyla versicolor LeConte, 1825 à la peau granuleuse et dépourvue de verrues. Cette rainette présente des ventouses aux doigts et aux orteils.

On rencontre trois autres espèces de crapauds au Canada avec lesquels le crapaud d'Amérique pourrait être confondu :
- Anaxyrus fowleri (Hinckley, 1882) crapaud de Fowler : présent dans le sud de l'Ontario. Ses glandes parotoïdes touchent les crêtes crâniennes
- Anaxyrus hemiophrys (Cope, 1886) crapaud du Canada : présent dans l'est de la province canadienne de l'Alberta. C'est une espèce plus petite, dont le corps et la tête mesurent ensemble 3,7 cm à 7,5 cm. Ses couleurs sont moins vives et il possède une seule crête (une bosse osseuse) entre les deux yeux. Il aime plus les habitats aquatiques que les autres crapauds : fossés, marais et bord des étangs.
Remarque : le crapaud d'Amérique peut s'hybrider avec ces deux espèces.
- Anaxyrus boreas (Baird and Girard, 1852) crapaud de l'ouest : présent dans l'ouest de l'Amérique du Nord.

Alimentation

Son alimentation est principalement constituée de petits invertébrés terrestres. La larve* se nourrit d'algues et de petits organismes présents sur les fonds subaquatiques. Plus rarement il peut manger de petits congénères.

Reproduction - Multiplication

Dès le printemps (de fin mars à début juin selon que l'on se trouve plus ou moins au nord), on commence à entendre les coassements des mâles adultes, c'est le signe du début de la période de reproduction. Cette période dure près d'un mois. L'accouplement a lieu à faible profondeur. Quelques crapauds se reproduisent aux mêmes endroits d'année en année. Le mâle se maintient sur le dos de la femelle en l'étreignant sous les aisselles avec ses pattes antérieures. Cela ne la gêne pas pour se déplacer. La femelle pond de 4 000 à 7 000 œufs. Ils forment deux longs chapelets gélatineux. On les retrouve enroulés autour de la végétation aquatique ou sur des fonds recouverts de vase. Au bout de 2 à 14 jours ces œufs éclosent pour donner naissance à de petits têtards noirs à la caudale basse, sans tache et arrondie à l'extrémité. Entre juin et août (après 50 à 65 jours), ils se métamorphosent* en minuscules crapauds mesurant 10 mm de longueur. Ils quittent alors leur point d'eau. Ils sont sexuellement matures dès le printemps suivant.

Vie associée

La couleuvre rayée Thamnophis sirtalis est son plus grand prédateur. On compte également parmi ses prédateurs des poissons, des tortues, des oiseaux comme les buses et les hérons, et des mammifères comme les ratons laveurs. Ces derniers les dévorent par le ventre, évitant ainsi le contact avec les glandes toxiques. Un chien attrapant sans cette précaution un crapaud, le lâche ; sa gueule présente une écume blanche (heureusement pas de réelle blessure). Face à un prédateur, il gonfle son corps d'air pour paraître plus imposant.

Divers biologie

Sa capacité à s'enfouir en période hivernale (-30 degrés Celsius) dans un sol approprié le préserve du gel et d'une mort certaine. Des études ont également démontré qu'en été dans les régions septentrionales le crapaud s'enterrait et ne devenait actif en surface que lorsque la température extérieure atteignait les 10 degrés Celsius.

Le crapaud américain possède une énorme vessie urinaire nécessaire au maintien de l'homéostasie des liquides de son organisme. Quand il fait chaud, il commence donc sa journée avec une vessie pleine. En cas de danger, il se déleste rapidement de ce poids supplémentaire et peut ainsi sauter plus loin. Ce qui explique le fait que l'on peut être abondamment arrosé si on le prend dans ses mains.

En captivité, certains individus ont vécu jusqu'à 36 ans.

Informations complémentaires

Son chant est un trille musical sifflé et aigu. Ce chant peut durer une trentaine de secondes, il est émis par un sac vocal placé sous la gorge.

Les glandes toxiques sont inoffensives pour l'homme, cependant une simple manipulation du crapaud américain peut provoquer des irritations si les mains sont portées à la bouche ou aux yeux.

Réglementation

Le crapaud américain est localement menacé en Amérique du Nord principalement par la destruction de son habitat et le recouvrement des milieux aquatiques où il se reproduit.

Origine des noms

Origine du nom français

Crapaud du germanique [krappa] = crochet,
américain désigne sa distribution.

Origine du nom scientifique

Le genre Anaxyrus a été séparé de celui de Bufo en 2006 par Darrel R. Frost. Ce changement aujourd'hui ne fait pas l'unanimité de toutes les communautés d'herpétologues.

Anaxyrus du grec, emprunté au persan [anaxyros] = pantalon large, bouffant, sans doute une analogie par rapport à sa peau lâche.
americanus = du latin [americanus], relatif (ou relative) à l'Amérique.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Classe Amphibia Amphibiens Vertébrés tétrapodes caractérisés par deux stades distincts : un stade larvaire aquatique et un stade adulte en partie terrestre. Quelques formes tropicales apodes.
Sous-classe Lissamphibia Lissamphibiens Tous les amphibiens actuels.
Super ordre Salientia Salientiens
Ordre Anura Anoures Amphibiens dont la queue disparaît après la métamorphose. Ce sont les grenouilles, crapauds, et rainettes.
Famille Bufonidae Bufonidés Famille des crapauds.
Genre Anaxyrus
Espèce americanus

Nos partenaires