Eponge digitée rose saumon

Ulosa stuposa | (Esper, 1794)

N° 552

Manche, Atlantique Nord-Est

Clé d'identification

En forme de coussin avec digitations
Couleur rose saumon
Aspect irrégulier et moelleux

Noms

Autres noms communs français

Eponge bourée

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Spongia crispata Esper, 1794
Spongia stuposa Esper, 1794
Stylaxinella stuposa (Esper, 1794)
Chalina digitata Schmidt, 1866
Ulosa digitata (Schmidt, 1866)
Chalina inornata Bowerbank, 1874
Desmacidon pannosus Bowerbank, 1874
Stylotella inornata (Bowerbank, 1874)
Stylotella topsenti Arnesen, 1920
Ulosa topsenti (Arnesen, 1920)

Distribution géographique

Manche, Atlantique Nord-Est

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

On trouve cette éponge sur les côtes de la Manche (Cherbourg, Morlaix, Roscoff, côtes sud de l’Angleterre), en Atlantique Nord-Est (Irlande, des côtes sud de la Bretagne aux côtes espagnoles) ainsi qu'en Méditerranée occidentale (région d’Almeria en Espagne).

Biotope

Ce spongiaire vit sur les fonds rocheux dans un environnement d’algues de l’infralittoral entre 15 et 55 m de profondeur dans des zones calmes à l’abri des vagues et du ressac mais soumises à de forts courants.

Description

Cette éponge, en forme de coussin, mamelonnée et lobée, possède des contours irréguliers et désordonnés. Sa surface est inégale avec souvent des plissements irréguliers. Les pores* inhalants ou ostioles* sont soutenus par un fin réseau de fibres. Les oscules* circulaires, bien visibles mais irrégulièrement dispersés peuvent atteindre 1 cm de diamètre ; ils sont situés à l’extrémité de petites cheminées qui peuvent atteindre une dizaine de centimètres de haut. La taille d’Ulosa varie entre 2 et 10 cm de diamètre. Sa couleur est le plus souvent rose saumon ou rose orangé mais peut parfois être jaunâtre. Sa consistance est molle et facilement contractile. Son toucher est gluant.

Espèces ressemblantes

Dysidea fragilis : d’apparence similaire elle est moins moelleuse et sa couleur est blanche.

Alimentation

Comme la majorité des éponges, c’est un animal filtreur* actif qui peut inhaler de grandes quantités d’eau par des myriades de pores. On retrouve donc cette éponge plus volontiers dans les endroits riches en plancton* et en bactéries.
Le système de filtre permet la rétention de très fines particules, très abondantes, où la concurrence alimentaire est rare.

Reproduction - Multiplication

La reproduction peut être sexuée ou asexuée.
- Sexuée : par œufs et spermatozoïdes*, aboutissant à la naissance d’une larve* ciliée nageuse qui se fixe rapidement pour donner une nouvelle éponge. Les éponges sont généralement hermaphrodites*, l’émission des gamètes* mâles et femelles est parfois spectaculaire, mais rarement observée.
- Asexuée : par bourgeonnement* ou bouturage de fragments qui se détachent de l’éponge mère pour se fixer un peu plus loin. Bien qu’existante, cette reproduction est relativement secondaire.
Les éponges ont une forte capacité de régénération.

Vie associée

Des bactéries sont hébergées à l’intérieur des tissus de l’éponge et jouent un rôle physiologique important.

Divers biologie

Les spicules* sont des styles* de deux catégories : minces et élancés ou robustes et plus épais.

Origine des noms

Origine du nom français

Eponge digitée rose saumon : en rapport avec ses petites cheminées semblables à des doigts et sa couleur. Ce nom vernaculaire* est une proposition des auteurs du site DORIS pour cette éponge.

Origine du nom scientifique

Stuposa : du latin [stuposus] = en forme de corde, filiforme en référence avec les digitations que peut présenter cette éponge.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Porifera Spongiaires / Eponges Organismes exclusivement aquatiques, filtreurs, fixés au substrat, de formes variables, et percés d'orifices inhalants (ostioles ou pores) et exhalants (oscules).
Classe Demospongiae Démosponges

Eponges dont la charpente est constituée de spicules siliceux (différenciés en méga- et microsclères) et de collagène dispersé ou structuré en fibres de spongine. Ovipares ou vivipares, larve typique = parenchymula.

Sous-classe Heteroscleromorpha Hétéroscléromorphes
Ordre Poecilosclerida Poécilosclérides « Eponges à spicules variés ». Charpente de spicules siliceux (styles ou acanthostyles) renforcée de spongine. Plusieurs types de mégasclères et de microsclères (chèles, sigmas...).
Famille Esperiopsidae Espériopsidés
Genre Ulosa
Espèce stuposa

Nos partenaires