Tritonia rayée

Tritonia lineata | Alder & Hancock, 1848

N° 507

Atlantique Nord-Est, Manche, mer du Nord jusqu'à la Norvège

Clé d'identification

Corps translucide blanchâtre
2 lignes blanches sur le dos
2 rhinophores et 4 tentacules oraux marqués de blanc
4 à 6 paires d’appendices branchiaux ramifiés

Noms

Autres noms communs français
Triton nacré
Noms communs internationaux
Striped tritonia (GB), Tritonia lineata (I), Tritonia rayada (E), Gestreifter Tritonia (D), Tritonia estriada (P), Stripete tritonia (NL)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides
Duvaucelia lineata Alder & Hancock, 1846

Distribution géographique

Atlantique Nord-Est, Manche, mer du Nord jusqu'à la Norvège

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Cette espèce est surtout présente en Atlantique, des îles Britanniques jusqu’au Portugal et la Norvège. Elle est relativement commune sur les côtes bretonnes.
Elle est rare en Méditerranée.

Biotope

L'espèce est présente de la surface jusqu’à environ 20 mètres. Elle préfère les environnements sableux avec surfaces de roches.

Description

Ce petit nudibranche mesure de 1,5 à 3,5 cm. Son corps translucide blanchâtre possède 2 lignes blanc opaque, sur le dos, allant de la base des rhinophores* jusqu’au bout de la queue. Sur la tête, on trouve deux rhinophores et 4 tentacules oraux marqués de blanc. Le dos de l’animal porte de 4 à 6 paires d’appendices branchiaux ramifiés.

Espèces ressemblantes

D'éventuelles confusions sont possibles avec :

Tritonia striata Haefelfinger, 1963.
Son corps est de couleur blanche et il y a 3 lignes longitudinales noires sur le dos, ainsi que quelques autres sur le pied, qui distinguent cette tritonia striée de Tritonia lineata. En effet, cette dernière n'a aucune ligne noire. Tritonia striata est endémique du bassin occidental de la Méditerranée.

Tritonia nilsodhneri Ev. Marcus, 1983.
Cette tritonia des gorgones ne possède pas de lignes blanches et vit le plus souvent sur les gorgones Eunicella verrucosa et Eunicella singularis.

Les juvéniles de Marionia blainvillea (Risso, 1818).
Ceux-ci se rencontrent souvent sur les gorgones, notamment Leptogorgia sarmentosa. Ils sont de couleur blanche à violette avec des nuances translucides. Ils montrent également quelques lignes blanc opaque entre les cérates et parfois sur le dos.

Alimentation

Les Tritonia sont, comme tous les nudibranches, des carnivores et ils se nourrissent de cnidaires. On peut penser selon Gary R. McDonald qu’ils se nourrissent de polypes* d’octocoralliaires comme Sarcodictyon catenata ou Sarcodictyon roseum et Kirchenpaueria pinnata, ainsi que d'hydraires Plumularia pinnata.

Reproduction - Multiplication

Les pontes (masse d’œufs) en forme de fins rubans spiralés enroulés le plus souvent autour de branches d’autres invertébrés.

Divers biologie

Il est à noter comme pour tous les Dendronotacés, l’existence d’un anus latéral ou latéro dorsal (côté droit).

Informations complémentaires

Selon Thompson et Brown (1984) Tritonia lineata ressemble fortement à Alcyonium digitatum mais l'espèce est rarement trouvée à proximité de ce cnidaire.

Origine des noms

Origine du nom français

Dérivé directement du nom scientifique.

Origine du nom scientifique

Tritonia : du latin Tritonia = surnom de Minerve (née ou vue la première fois sur les bords du fleuve Triton). Référence aussi à Triton, Dieu grec marin fils de Poséidon et d'Amphitrite.

lineata : du latin [lineatus] = rayé, strié, orné de lignes.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Mollusca Mollusques Organismes non segmentés à symétrie bilatérale possédant un pied musculeux, une radula, un manteau sécrétant des formations calcaires (spicules, plaques, coquille) et délimitant une cavité ouverte sur l’extérieur contenant les branchies.
Classe Gastropoda Gastéropodes Mollusques à tête bien distincte, le plus souvent pourvus d’une coquille dorsale d’une seule pièce, torsadée. La tête porte une ou deux paires de tentacules dorsaux et deux yeux situés à la base, ou à l’extrémité des tentacules.
Sous-classe Opisthobranchia Opisthobranches Coquille présente, réduite ou absente. Branchies à l’arrière du cœur. Principalement marins ou d’eau saumâtre, rare en eau douce (une dizaine d’espèces, Ordre des Acochlidea).
Ordre Nudibranchia Nudibranches Cavité palléale et coquille absentes chez l’adulte. Lobes pédieux souvent absents aussi. Respiration cutanée, à l’aide de branchies, de cérates ou d’autres appendices. Tête portant une ou deux paires de tentacules, les tentacules postérieurs ou rhinophores peuvent parfois être rétractés dans des gaines. Principalement marins ou d’eau saumâtre.
Sous-ordre Dendronotina / Dendronotacea Dendronotinés / Dendronotacées Corps long et effilé. Appendices dorsaux en aiguille, en cigare ou branchus. Tête généralement pourvue de tentacules enroulés (rhinophores*) qui peuvent se rétracter dans des gaines. Rhinophore en tube ou en coupe. Mangeurs de Cnidaires.
Famille Tritoniidae Tritoniidés Corps limaciforme de section carrée, une rangée de branchies de chaque côté du dos. Rhinophores* en massue avec à leur base une gaine lamelleuse ou digitée. Voile buccal digité.
Genre Tritonia
Espèce lineata

Nos partenaires