Tacaud commun

Trisopterus luscus | (Linnaeus, 1758)

N° 1343

Mer du Nord, Manche, Atlantique Nord-Est

Clé d'identification

Corps ovale et élevé
Œil gros
Mâchoire inférieure en retrait
Barbillon mentonnier
Tache noire à la base des nageoires pectorales
Couleur beige clair, généralement quatre / cinq bandes verticales foncées

Noms

Autres noms communs français

Plouse, gode, poule (Nord, Picardie, Normandie), guitan (St Malo, Cancale, St Brieuc), moulek, boheg (breton), tacard (Lorient, Groix), barreau (Vendée), taco (Charentes), tacar (Gironde), kiankarquia (Pays basque)

Noms communs internationaux

Pout, pouting (GB), Faneca (E, P), Franzosendorsch (G), Steenbolk (NL), Skaegtorsk (D), Skaggtorsk, bredtorsk (S), Skjeggtorsk (N)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Gadus luscus
Gadus barbatus
Gadus bibus
Gadus colias
Morhua lusca
Morhua barbata

Distribution géographique

Mer du Nord, Manche, Atlantique Nord-Est

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Du sud de la Norvège au Maroc, Méditerranée occidentale.

Biotope

De quelques mètres de profondeur à plus de 200 m, le tacaud peut être rencontré sur tous types de fonds, pourvu qu'il y dispose d'un abri proche : grotte, faille, épave. Le tacaud vit en banc, en petits groupes ou en bancs assez importants (plusieurs centaines d'individus). Les jeunes sont plutôt littoraux alors qu'on trouve les adultes plutôt au-delà de 30 m.

Description

Ce petit poisson, généralement 20/30 cm, rarement 45 cm, possède un corps ovale, aplati latéralement. De couleur beige/blanc rosé, légèrement cuivrée, il peut, particulièrement lorsqu'il est proche d'une zone peu éclairée (grotte, épave), présenter de quatre à cinq larges bandes verticales foncées. Ces bandes peuvent être absentes à la lumière du soleil ou sur un poisson mort.
La mâchoire inférieure est légèrement en retrait, ce qui donne au tacaud un profil caractéristique avec un petit "nez". L'œil est assez gros, et un barbillon est bien visible sous le "menton".
Le tacaud possède, comme d'autres gadidés, trois nageoires dorsales et deux nageoires anales. Une tache noire est nettement visible à la base des pectorales.

Espèces ressemblantes

Le capelan Trisopterus minutus, plus petit, plus allongé, dépourvu de bandes verticales et de tache noire à la base des nageoires pectorales.
On trouve fréquemment les deux espèces ensemble.
Le merlan Merlangius merlangus plus grand, plus allongé, avec un barbillon mentonnier très petit et dépourvu de bandes verticales.

Alimentation

Le tacaud est carnivore et se nourrit de petits crustacés, de vers et, en fonction de sa taille, d'alevins et de petits poissons.

Reproduction - Multiplication

Le tacaud se reproduit en mars-avril, en fonction de la température des eaux (8° - 9° C). Les juvéniles, rassemblés en bancs, gagnent les eaux côtières pour leur croissance, qui est rapide. La maturité sexuelle est atteinte au bout d'un an, alors qu'ils mesurent déjà une vingtaine de centimètres.

Vie associée

Association fréquente avec le capelan Trisopterus minutus.

Divers biologie

Pour un plongeur, il est facile d'approcher ces poissons en banc... à condition de rester calme !

Informations complémentaires

Le tacaud fait l'objet d'une pêche essentiellement locale, professionnelle et de plaisance, sa chair, fragile, est appréciée mais se conserve mal.
Il est capturé au chalut de fond, au filet maillant et à la ligne (palangrotte).
Les statistiques de pêche font tout de même état de captures annuelles de l'ordre de 7 000 à 8 000 tonnes.

Origine des noms

Origine du nom français

Le nom "Tacaud" est donné à de nombreuses espèces mais c'est celui qui est admis par la FAO.
A Dunkerque, ce poisson est appelé gode (certainement une déformation de gade -morue-) et à Calais : plouse, l'origine des noms communs est à rechercher dans les langues et dialectes locaux.

Origine du nom scientifique

Trisopterus = trois nageoires (les gadidés sont caractérisés par trois nageoires dorsales). Ce nom de genre a été donné par Rafinesque en 1814 certainement afin "d'éclaircir" le genre Gadus.
luscus
= borgne en latin. La raison de ce nom n'est pas connue, Linné n'explique pas la signification de ce nom d'espèce.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Paracanthopterygii Paracanthoptérygiens
Ordre Gadiformes Gadiformes Présence d’un barbillon mentonnier (peut être absent). Inclut les morues, aiglefins (haddocks), merlans, tacauds, mostelles, lieus, etc.
Famille Gadidae Gadidés Corps fusiforme à allongé. La plupart des espèces ont des dents bien développées sur la tête du vomer (voûte buccale). Barbillon mentonnier souvent présent. Nageoires dépourvues d'épines. 1, 2 ou 3 dorsales et 1 ou 2 anales. Pelviennes thoraciques.
Genre Trisopterus
Espèce luscus

Nos partenaires