Chinchard à queue jaune

Trachurus mediterraneus | (Steindachner, 1868)

N° 2124

Atlantique Nord-Est, Méditerranée occidentale et centrale

Clé d'identification

Corps fusiforme et élancé
Nette inflexion médiane de la ligne latérale
Seconde ligne latérale, plus courte, près du dos
Coloration générale gris argenté
Caudale jaunâtre
Deux dorsales
Tache noire sur l'opercule

Noms

Autres noms communs français

Saurel, severau, chinchard méditerranéen, gascon, maquereau bâtard

Noms communs internationaux

Mediterranean horse mackerel, scad (GB), Chicharro, jurel mediterráneo, xurelo (E), Sauru jancu, sugarello maggiore, suro (I), Mittelmeer-Bastardmakrele, Mittelmeer-Stöcker (D)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Caranx trachurus mediterraneus Steindachner, 1868
Trachurus mediterraneus mediterraneus (Steindachner, 1868)
Trachurus mediterraneus ponticus Aleev, 1956
Trachurus furnestini (Dardignac & Vincent, 1958)
Suareus furnestini Dardignac & Vincent, 1958

Distribution géographique

Atlantique Nord-Est, Méditerranée occidentale et centrale

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Ce poisson est présent en Atlantique du nord-est, depuis le golfe de Gascogne jusqu'à la Mauritanie, en mer Noire et surtout en Méditerranée, bien qu'absent du bassin levantin.

Biotope

C'est un poisson migrateur de pleine eau, capable de s'adapter aux eaux saumâtres. On le retrouve près du fond ou à la surface, de 5 à 250 m, et même 500 m, de profondeur. C'est un très bon nageur.
Il vit en bancs.
En hiver, il s'éloigne de la côte et vit plus profond (entre 50 et 400 m).

Description

Le corps du chinchard est fusiforme, élancé et comprimé latéralement, d'une longueur moyenne de 30 cm (maximum 60 cm).
Les nageoires, en particulier la caudale, sont jaunâtres, constituées de rayons épineux. Il possède deux nageoires dorsales.
La ligne latérale présente une nette inflexion au milieu du corps. Elle est marquée par de grandes écailles osseuses, transparentes en forme d'écussons. Une seconde ligne, près du dos, s'interrompt au début de la seconde dorsale.
La taille des pectorales ne dépasse pas la courbe de la ligne latérale. La nageoire caudale, fourchue, n'est pas épaisse. Le dernier rayon de la deuxième dorsale et de l'anale est légèrement séparé de ces nageoires.
La bouche est protractile*, le museau pointu, la mandibule* proéminente. Les écailles sont cycloïdes*.
La coloration générale est gris argenté, marquée d'une tache noire étendue sur l'opercule.

Espèces ressemblantes

Trachurus trachurus, le chinchard commun, moins allongé, est très ressemblant mais sa seconde ligne latérale se termine à la fin de la seconde dorsale. De plus, la tache marquant l'opercule est arrondie et la taille des pectorales dépasse la courbe de la ligne latérale. Il est gris verdâtre et le dessous des pectorales est sombre. Enfin, son aire de répartition est plus vaste.

Trachurus picturatus, le chinchard bleu, a un corps fin, la seconde ligne latérale dépassant le début de la deuxième dorsale. Le dernier rayon des dorsale et anale est légèrement séparé de ces nageoires. Le dos est bleu sombre, les nageoires rosées. C'est une espèce du large.

Trachurus suareus est une espèce plus rare. Son dos est irisé, ses côtés argentés. L'anale est rosée.

Les bancs de chinchards à queue jaune ressemblent aux bancs de maquereaux (Scomber scombrus), d'autant plus qu'ils poursuivent les mêmes proies.

Alimentation

Principalement piscivore, il se nourrit plus particulièrement de sardines et d'anchois, mais aussi parfois de petits crustacés. Les jeunes ne mangent que des crustacés.
Il chasse en bancs, verticalement. C'est un poisson vorace.

Reproduction - Multiplication

La période de reproduction a lieu de juin à septembre. 100 000 à 200 000 œufs s'éparpillent en mer : ils sont pélagiques, de même que les alevins.
A l'éclosion, la larve mesure 2,5 mm. Les larves et les alevins vivent en petits groupes, souvent à l'ombre d'objets flottants.

Vie associée

Les larves et les alevins s'installent souvent à l'abri des ombrelles de méduses, comme Cotylorhiza tuberculata ou Rhizostoma pulmo, bénéficiant de la protection des cellules urticantes de leur hôte. Ils quittent cette protection lorsqu'ils atteignent 4 cm de long.

Divers biologie

Une sous-espèce, Trachurus mediterraneus ponticus, vit dans la mer de Marmara, en mer Noire et au sud de la mer d'Azov.

Informations complémentaires

La longévité de ce chinchard peut atteindre 15 ans.

Réglementation

La taille minimale de prise, dans la réglementation européenne, est de 15 cm.

Origine des noms

Origine du nom français

Chinchard : vient de l'ancien français [chinche] qui signifie punaise,
à queue jaune : car la caudale est jaunâtre.

Origine du nom scientifique

Trachurus : du grec [trakhus] = rude et [oura] = queue (la présence d'écailles épaisses sur le pédoncule caudal lui donne en effet un aspect rugueux au toucher),
mediterraneus : de Méditerranée en latin.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Acanthopterygii Acanthoptérygiens Rayons épineux aux nageoires, écailles cycloïdes ou cténoïdes, présence d'une vessie gazeuse et pelviennes thoraciques ou jugulaires, sans être systématiquement présents, sont des caractères que l'on ne rencontre que chez les Acanthoptérygiens.
Ordre Perciformes Perciformes Nageoires pelviennes très rapprochées des nageoires pectorales.
Sous-ordre Percoidei Percoïdes Une ou deux nageoires dorsales dont les éléments antérieurs sont des épines aiguës. Nageoires pelviennes avec une épine, rayons mous.
Famille Carangidae Carangidés
Genre Trachurus
Espèce mediterraneus

Nos partenaires