Téthys

Tethys fimbria | Linnaeus, 1767

N° 686

Méditerranée, Atlantique

Clé d'identification

Hypertrophie de la "tête", discoïde, aplatie, 1/3 de la longueur totale de l'animal
Cérates longs, larges, aplatis terminés par des excroissances effilées recouvertes de taches cunéiformes brunes à noires
Présence d'appendices (branchies) à la base de chaque cérate
Couleur blanc-jaunâtre translucide

Noms

Noms communs internationaux

Fimbria (I)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Tethys leporina Linnaeus, 1758
Fimbria fimbria Bohadsch, 1761
Tethys cornigera Macri, 1816
Tethys parthenopeia Macri, 1816
Tethys polyphylla Macri, 1816

Distribution géographique

Méditerranée, Atlantique

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Méditerranée, Adriatique, mer Egée, Atlantique Nord-Est du Portugal au golfe de Guinée.

Biotope

Fonds sablo-vaseux, de 10 m à plus de 200 m de profondeur.

Description

Téthys, le plus grand nudibranche de la Méditerranée puisqu'il peut atteindre 25 à 30 cm, se caractérise par une hypertrophie des appendices buccaux.
Le corps se divise ainsi en deux parties, la "tête" et le corps.
La "tête" a la forme d'un disque. Elle représente environ le tiers de la longueur totale de l'animal et elle est nettement plus large que le reste du corps. Un grand voile frontal entoure l'extrémité antérieure de cette "tête".
Le voile frontal est bordé par une frange de papilles sensitives.
Les rhinophores* se trouvent à la base de la "tête", et, partiellement dissimulés dans les gaines, forment deux grandes extensions en forme d'"oreilles". Ces rhinophores sont de très petite taille, aplatis et peuvent disparaître dans leur fourreau.
Le corps est large au niveau de la tête et devient plus étroit à l'autre extrémité.
Les cérates* sont répartis de part et d'autre du corps. Ils sont lisses, larges et aplatis et présentent de petites excroissances effilées à leur extrémité. Des appendices ramifiés ("branchies") sont situés de part et d'autre de chaque cérate, au niveau du corps.
L'animal est de couleur blanc-jaunâtre translucide avec des taches cunéiformes brunes à noires sur les cérates. Il présente également une bande noire à la frange des appendices buccaux.
On peut distinguer par transparence les organes internes apparaissant comme des masses rougeâtres.

Espèces ressemblantes

Aucune espèce semblable dans son aire de répartition.
Cette espèce présente des ressemblances avec celles du genre Melibe appartenant à la même famille des Téthydidés.
Ils ont en commun l'hypertrophie des appendices buccaux. En revanche, les cérates des espèces du genre Melibe sont couverts de papilles et ne présentent pas à leur base de "branchies".

Alimentation

Thétys se nourrit de petits organismes peu rapides et pas trop gros, principalement de petits crustacés, mais aussi d'autres mollusques, d'échinodermes, de coelentérés, et de petits poissons benthiques*.
Comme l'ensemble des espèces de la famille des Téthydidés, cette espèce ne possède pas de radula*. L'animal repère ses proies dans le sable grâce à ses papilles sensitives situées à la frange de son voile. Il capture ses proies en effectuant une contraction de sa "tête", puis en projetant en avant son voile sur ses proies.

Reproduction - Multiplication

La période de reproduction est mal connue. Des observations en laboratoire ont montré une activité de reproduction entre janvier et mars. En revanche en milieu naturel la reproduction a été observée entre juin et septembre.
Les œufs sont pris dans une matrice de mucus formant une nappe fine enroulée sur elle-même de façon hélicoïdale.

Divers biologie

Téthys se rencontre essentiellement de nuit.
L'animal se recouvre de sable afin de se cacher de ses prédateurs. Il utilise alors sa large "tête" comme d'une pelle qu'il enfonce dans les sédiments et redresse rapidement vers l'arrière afin de projeter le sable sur le reste de son corps.

Tethys fimbria est réputé pour être un très bon nageur. Il est capable de se déplacer aisément en pleine eau. Il utilise les battements de ses excroissances pour se soulever et se propulser. Il se sert de sa large "tête" discale comme d'un gouvernail afin de s'orienter en l'inclinant d'un côté ou de l'autre, vers le bas ou vers le haut.

De nombreux Nudibranches utilisent leurs rhinophores pour repérer chimiquement leurs proies. Mais il semble avec Téthys, possédant des rhinophores de taille très réduite, que cette part olfactive ne soit pas si développée et que l'aspect sensitif, grâce aux cérates buccaux, soit plus prégnant que la part olfactive.

Informations complémentaires

Les cérates de Tethys se détachent facilement et sont animés de mouvements pendant assez longtemps.
De ce fait, ils ont été décrits comme des organismes à part ou encore des parasites : Phoenicurus par Rudolphi en 1819, Vertummnus par Otto en 1823 (Schmekel & Portmann, 1982).

Origine des noms

Origine du nom français

Le nom vernaculaire est la francisation du nom de genre scientifique.

Origine du nom scientifique

Tethys : nom de la déesse grecque de l'eau et de la mer. Elle est la fille d'Ouranos et de Gaia (le Ciel et la Terre) et également l'épouse d'Oceanos. Elle est la mère des fleuves, des rivières et des fontaines. En grec, tethys signifie nourrice.

fimbria : du latin [fimbrĭa] = bout, extrémité, frange. Sans doute relatif aux papilles sensitives qui bordent son voile.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Mollusca Mollusques Organismes non segmentés à symétrie bilatérale possédant un pied musculeux, une radula, un manteau sécrétant des formations calcaires (spicules, plaques, coquille) et délimitant une cavité ouverte sur l’extérieur contenant les branchies.
Classe Gastropoda Gastéropodes Mollusques à tête bien distincte, le plus souvent pourvus d’une coquille dorsale d’une seule pièce, torsadée. La tête porte une ou deux paires de tentacules dorsaux et deux yeux situés à la base, ou à l’extrémité des tentacules.
Sous-classe Opisthobranchia Opisthobranches Coquille présente, réduite ou absente. Branchies à l’arrière du cœur. Principalement marins ou d’eau saumâtre, rare en eau douce (une dizaine d’espèces, Ordre des Acochlidea).
Ordre Nudibranchia Nudibranches Cavité palléale et coquille absentes chez l’adulte. Lobes pédieux souvent absents aussi. Respiration cutanée, à l’aide de branchies, de cérates ou d’autres appendices. Tête portant une ou deux paires de tentacules, les tentacules postérieurs ou rhinophores peuvent parfois être rétractés dans des gaines. Principalement marins ou d’eau saumâtre.
Sous-ordre Dendronotina / Dendronotacea Dendronotinés / Dendronotacées Corps long et effilé. Appendices dorsaux en aiguille, en cigare ou branchus. Tête généralement pourvue de tentacules enroulés (rhinophores*) qui peuvent se rétracter dans des gaines. Rhinophore en tube ou en coupe. Mangeurs de Cnidaires.
Famille Thetydidae Thétydidés Enorme tête et large capuchon oral. Présence d'appendices branchiaux à la base des cérates. Absence de radula. Espèces nageuses.
Genre Tethys
Espèce fimbria

Nos partenaires