Grand sycon

Sycon quadrangulatum | (Schmidt, 1868)

N° 3806

Manche, Atlantique Nord-Est, Méditerranée

Clé d'identification

En forme de long tube (5 à 30 cm max.)
Oscule terminal unique
Couleur blanchâtre à crème
Surface rugueuse
Consistance ferme
Souvent en grappe

Noms

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Syconella quadrangulata Schmidt, 1868
Syconella quadrangulatum Schmidt, 1868
Scypha quadrangulata (Schmidt, 1868)
Sycon quadrangulata (Schmidt, 1868)
Sycandra tesserarium Haeckel, 1872
Sycortis quadratum Haeckel, 1872
Sycortis tetragonum Haeckel, 1872

Distribution géographique

Manche, Atlantique Nord-Est, Méditerranée

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Cette espèce est présente en mer Celtique, sur les côtes de la Manche, en Atlantique Nord-Est de la Bretagne aux côtes méridionales du Portugal ainsi que dans l’archipel du Cap Vert. On l’observe plus rarement en Méditerranée essentiellement en France sur les côtes varoises et sur la Côte Vermeille et en mer Adriatique.

Biotope

Ce grand sycon préfère les eaux peu profondes de l’infralittoral* où il vit fixé sur les parois rocheuses, les épaves ou les algues. Il est bien présent également dans les ports où il s‘installe volontiers sur les parois de piliers, pilotis, ducs-d’Albe ou pieux des pontons ou des quais.

Description

Cette éponge calcaire a la forme d’un long tube d’une dizaine de centimètres mais elle peut atteindre la longueur exceptionnelle d’une trentaine de centimètres. L’extrémité apicale* porte un oscule* unique entouré d’une couronne de fines épines plus ou moins longues qui sont en fait des spicules* isolés. Sa couleur est blanchâtre à crème mais peut parfois être brune ou orangée. Sa surface est assez rugueuse et sa consistance ferme. Elle est souvent observée en grappe de plusieurs individus.

Voir la description microscopique dans la rubrique "Divers biologie".

Espèces ressemblantes

Sycon sciliatum, l'éponge petit œuf, forme une petite outre plus circulaire, moins allongée, et dont la surface est hérissée de spicules plus grands.
Sycon raphanus, le petit sycon, de taille plus petite, dépasse rarement les 2 cm de hauteur.
Sycandra utriculus la syncandra outre, est de taille similaire, mais le tube présente des déformations.

Une observation des spicules au microscope ôtera tout doute.

Alimentation

Comme toutes les éponges, il s'agit d'un organisme filtreur*. L'eau est aspirée par pompage à l'intérieur grâce aux pores inhalants qui parsèment la surface de l'éponge. Elle est filtrée ensuite par les choanocytes* qui tapissent les chambres choanocytaires et qui génèrent, via leur flagelle*, ce phénomène de pompage. L'eau filtrée est ensuite rejetée, via la cavité intérieure (ou atrium*), par l'unique oscule terminal. Au passage les choanocytes retiennent les unicellulaires et les particules alimentaires contenues dans l'eau.

Reproduction - Multiplication

La reproduction peut être sexuée ou asexuée.

  • Sexuée : comme la plupart des éponges calcaires Sycon quadrangulatum est une espèce gonochorique*. La fécondation est indirecte. Une spermatogenèse* classique va engendrer la production de spermatozoïdes*. Ces derniers vont pénétrer dans l’éponge par les pores inhalants puis seront captés par la collerette des cellules endodermiques ou choanocytes*. Après plusieurs stades, la cellule charriante (un choanocyte ayant perdu sa collerette et son flagelle et transportant le matériel génétique du spematozoïde sous la forme d'un "kyste"), va s’accoler et s’unir à l’ovocyte*. Cela donnera naissance à une larve* ciliée nageuse « amphiblastula » dont la durée de vie libre ne dépasse pas 48 h. Elle se fixera rapidement sur le fond pour donner une nouvelle éponge.
  • Asexuée : cette reproduction est rare chez les éponges calcaires et se fait par bourgeonnement*.

Divers biologie

Description microscopique :
Les spicules en carbonate de calcium sont des triactines* dont les rayons mesurent jusqu’à 70 µm. Ceux de la couronne qui entoure l’oscule sont des oxes* de 350-450 x 30-40 µm de longueur.

Origine des noms

Origine du nom français

Grand : en rapport avec sa taille

sycon : traduction directe du nom de genre scientifique.

Origine du nom scientifique

Sycon : du grec [sycon] = figue, pour sa forme globuleuse.

quadrangulatum : mot latin = quadrangulaire. En rapport avec la forme rectangulaire des chambres choanosytaires.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Porifera Spongiaires / Eponges Organismes exclusivement aquatiques, filtreurs, fixés au substrat, de formes variables, et percés d'orifices inhalants (ostioles ou pores) et exhalants (oscules).
Classe Calcarea / Calcispongia Eponges calcaires / Calcisponges

Eponges exclusivement marines. Squelette de spicules calcaires à 1 à 4 axes. Eau peu profonde, substrat dur. Vivipares, larve typique : coeloblastula ou amphiblastula.

Ordre Leucosolenida Leucosolénides
Famille Sycettidae Sycettidés
Genre Sycon
Espèce quadrangulatum

Nos partenaires