Dorade grise

Spondyliosoma cantharus | (Linnaeus, 1758)

N° 742

Méditerranée, Atlantique Est (Norvège à nord Namibie)

Clé d'identification

Corps bombé ventralement et dorsalement
Coloration générale gris argenté, bleuté ou foncé chez les mâles
Lignes longitudinales discontinues
Front légèrement concave puis très bombé chez les mâles

Noms

Autres noms communs français

Canthare, canthère, canthe, cantre, griset, tanude, brème de mer, brème grise, gallet, cantarela, tanuda, sarg

Noms communs internationaux

Black seabream (GB), cantarella, tanuta, cantaro (I), pañosa, chopa, cántara (E), choupa (P), Streifenbrasse, Seekarpfe (D), zeekarper (NL)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Cantharus cantharus (Linnaeus, 1758)
Scatharus graecus Valencienne, 1830
Cantharus vulgaris Valencienne, 1830

Distribution géographique

Méditerranée, Atlantique Est (Norvège à nord Namibie)

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

L'espèce se rencontre sur pratiquement toutes les côtes atlantiques de l'Europe et de l'Afrique, de la Norvège au nord de la Namibie, y compris les Canaries, Madère et les îles du Cap Vert, ainsi que dans toute la Méditerranée.

Biotope

Les jeunes (15-20 cm, soit moins de 6 mois) se rencontrent à faible profondeur (5-30 m) près des fonds rocheux ou de l'herbier de posidonie alors que les individus plus âgés préfèrent les fonds sableux plus profonds pouvant aller jusqu'à 300 m. Les adultes se rapprochent des côtes en été, notamment sur des épaves.

Description

La dorade grise est un poisson de 30 à 40 cm de longueur (60 cm maximum pour 1,2 kg), de forme ovale. Le corps est comprimé latéralement et symétrique dorso-ventralement, c'est-à-dire que le dos est aussi bombé que le ventre. La coloration générale est le gris-argenté, plus clair sur le ventre et avec des lignes longitudinales discontinues, plus ou moins marquées. Les dorades grises, comme tous les Sparidés, ont une seule nageoire dorsale sur presque toute la longueur du corps et une queue puissante.

Chez les femelles, les lignes longitudinales sont jaunâtres.
Les mâles ont le front légèrement concave juste au-dessus des yeux, puis très bombé, et une coloration plus sombre. En période de reproduction, ils présentent une livrée différente pour les populations de l'Atlantique et pour celles de la Méditerranée. En Atlantique, les mâles sont très foncés, avec une ou plusieurs barres blanches verticales sur les flancs. En Méditerranée, ils sont bleutés, avec de fines lignes longitudinales bleues et quelques larges bandes verticales foncées partant de la nageoire dorsale et s'estompant en descendant vers le ventre. On observe également une zone sombre derrière l'œil alors que les joues restent claires.
Durant la nuit, le corps de la dorade grise se couvre de 5 bandes verticales sombres très larges.

Les juvéniles ressemblent à ceux de Diplodus annnularis quand ils sont très jeunes (moins de 1 mois); ils en diffèrent par la couleur vieil or alors que chez D. annularis ils sont plus jaune citron. En grandissant (2-7 mois environ), les canthares conservent cette couleur vieil or caractéristique. Ensuite, ils prennent une couleur plus argentée comme les adultes. Par contre de nuit, du brun ressort, avec plus de bandes sombres que chez les adultes.

Chez les jeunes individus, les pointes de la nageoire caudale sont blanches et le museau est plus pointu.

Espèces ressemblantes

Les jeunes individus peuvent être confondus avec des jeunes d'autres espèces de Sparidés, comme la daurade, les sars, les pageots, le denti, etc. Les lignes longitudinales permettent de différencier la dorade grise de ces autres espèces.

Alimentation

Spondyliosama cantharus est un prédateur carnivore. Il se nourrit principalement d'invertébrés : annélides polychètes, crustacés (notamment amphipodes), ophiures, hydrozoaires, ainsi que de jeunes seiches. La consommation d'algues a également été signalée.

Reproduction - Multiplication

Les individus sont hermaphrodites* protogynes*. La maturation sexuelle des femelles est atteinte entre 2 et 4 ans, c'est-à-dire pour une taille de 20 cm. Il s'opère ensuite une transformation progressive en mâle, qui s'achève vers 7-8 ans, soit environ 35 cm. La période de frai s'étale de février à avril, avec des variations suivant les zones géographiques.
Les adultes vivent le plus souvent en banc en eaux profondes. Au début du printemps, les mâles se séparent et creusent un nid de 30 cm à 1 m de diamètre dans le sable, qu'ils défendent férocement. Ils attirent les bancs de femelles qui peuvent chacune déposer 40 000 à 110 000 ovules adhésifs. Après fécondation, les mâles s'occupent des œufs, en nettoyant le nid et en les aérant jusqu'à leur éclosion, environ 9 jours plus tard. Les juvéniles restent dans le nid quelques semaines.

Vie associée

Les crustacés parasites externes Ceratothoa oestroides et surtout Anilocra physodes ont été signalés chez Spondyliosoma cantharus. Certains parasites internes ont également été décrits, notamment les vers plats digènes Arnola microcirrus et Monorchis monorchis.

Divers biologie

La dorade grise peut vivre jusqu'à 20 ans.
La mâchoire porte 4 à 6 rangées d'incisives coniques, mais les molaires sont absentes.
Nageoire dorsale avec 11 épines et 11 à 13 rayons mous. Nageoire anale avec 3 épines et 9 à 11 rayons mous.

Informations complémentaires

Du fait de la très forte variation de livrée entre les mâles atlantiques et les mâles méditerranéens, certains auteurs se demandent si les deux populations ne pourraient pas constituer des sous-espèces. Les études récentes donnent cependant des résultats contradictoires.
La dorade grise est comestible comme la plupart des Sparidés, bien que moins appréciée. Elle est pêchée principalement en Manche, au chalut. La production annuelle est de 1800 à 2600 t (données IFREMER 2004). Après un effondrement de la population au début des années 80, il aura fallu une dizaine d'années pour que le stock se reconstitue.
Dans les autres zones de présence de Spondyliosoma cantharus, cette espèce n'est pas pêchée spécifiquement. Elle est capturée avec d'autres espèces.
On la retrouve sur l'étal des poissonniers sous le nom de dorade grise, ce qui peut induire en erreur le consommateur qui pourrait croire acheter de la daurade royale (Sparus aurata) à un prix plus abordable.

Réglementation

Le décret n° 99-1163 du 21/12/1999 modifiant le décret n° 92-618 du 11/07/1990 relatif à l'exercice de la pêche de loisir fixe la taille minimale des prises à 23 cm.

Origine des noms

Origine du nom français

Dorade grise : vient de sa couleur et de sa forme générale.

Origine du nom scientifique

Spondyliosoma : du grec [spondulos] = vertèbre et [soma] = corps. Corps avec des vertèbres.

cantharus : du grec [kantharos] = nom donné par Aristote à la brème de mer.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Acanthopterygii Acanthoptérygiens Rayons épineux aux nageoires, écailles cycloïdes ou cténoïdes, présence d'une vessie gazeuse et pelviennes thoraciques ou jugulaires, sans être systématiquement présents, sont des caractères que l'on ne rencontre que chez les Acanthoptérygiens.
Ordre Perciformes Perciformes Nageoires pelviennes très rapprochées des nageoires pectorales.
Sous-ordre Percoidei Percoïdes Une ou deux nageoires dorsales dont les éléments antérieurs sont des épines aiguës. Nageoires pelviennes avec une épine, rayons mous.
Famille Sparidae Sparidés Une seule dorsale, corps ovale et comprimé, queue fourchue.
Genre Spondyliosoma
Espèce cantharus

Nos partenaires