Épinoche de mer

Spinachia spinachia | (Linnaeus, 1758)

N° 805

Océan Atlantique Nord Est, Manche, mer du Nord, mer Baltique

Clé d'identification

Petit poisson longiligne au corps raide et dépourvu d'écailles
Teinte brune à vert olive avec un ventre plus clair
Petite bouche terminant un museau allongé
Pédoncule caudal très effilé
14 à 17 courtes épines devant la nageoire dorsale

Noms

Autres noms communs français

Keindraeneg (Breton)

Noms communs internationaux

Fifteenspine stickleback, fifteen-spined stickleback, sea stickleback (GB), Espinosillo (E), Seestichling (D), Zeepaddesteker, zeestekelbaars (NL), Pocierniec (P), Tangsnarre (D), Tangstikling (N), Crothell bymtheg-pigyn (W)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Gasterosteus spinachia Linnaeus, 1758
Spinachia vulgaris Fleming, 1828

Distribution géographique

Océan Atlantique Nord Est, Manche, mer du Nord, mer Baltique

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

L'épinoche de mer vit dans les eaux côtières peu profondes bordant le nord de l'Europe et l'ouest de la Russie. L'espèce est signalée en Atlantique Nord-Est (golfe de Gascogne, Manche, mer du Nord, mer Baltique, mer de Norvège), autour des îles Britanniques et jusqu'à la mer de Petchora située au sud-est de la mer de Barents en Russie. Suivant les publications les plus récentes, sa limite méridionale semble être la région de Porto au Portugal.

Biotope

La présence de l'épinoche est très fortement liée à la densité de la végétation sous-marine au sein de laquelle elle vit camouflée, à faible profondeur (généralement moins de 5 m, jusqu'à 20 m environ). Bien que pouvant évoluer dans une plage de salinité relativement étendue (elle peut remonter les eaux saumâtres des estuaires), l'épinoche demeure une espèce strictement marine.

Description

L'épinoche de mer est un petit poisson longiligne au corps raide, dépourvu d'écailles et mesurant généralement entre 15 et 20 cm (maximum 23 cm). Ses flancs sont carénés par une quarantaine de petites plaques osseuses.

Sa bouche est située à l'extrémité d'un museau allongé rappelant celui d'un brocheton (jeune brochet, Esox lucius). Son corps devient très effilé à proximité de la caudale.

Elle possède entre 14 et 17 courtes épines devant la nageoire dorsale, elle-même située au même niveau et de dimensions équivalentes à celles de la nageoire anale. Les nageoires pelviennes se réduisent à une épine et un petit rayon.

De teinte brune à vert olive avec un ventre plus clair, il peut apparaître des marbrures le long du corps. Il existe un dimorphisme* sexuel en période de reproduction : les mâles, bleuâtres pendant la reproduction, présentent une alternance de motifs et de teintes jaunes et brunes assez marquées le long de la ligne latérale*, tandis que les femelles sont de teinte jaunâtre plus homogène.

Espèces ressemblantes

La forme caractéristique de l'épinoche de mer la différencie assez nettement des autres espèces occupant le même espace géographique. La forme de sa tête pourra éventuellement rappeler celles des Syngnathidés occupant les mêmes biotopes : Syngnathus acus, Entelurus aequoreus, Syngnathus typhle. L'observation intégrale du corps, beaucoup plus court et moins serpentiforme dans son ensemble, lèvera rapidement toute ambiguïté.

On trouve également d’autres sortes d’épinoches en eau douce, telle que l’épinoche à trois épines Gasterosteus aculeatus. Cette dernière espèce vit également en mer une partie de son temps mais sa forme plus ramassée ainsi que ses trois épines proéminentes la distinguent facilement de l’épinoche de mer.

Alimentation

L'épinoche de mer est une espèce carnivore se nourrissant d'alevins et de petits invertébrés vivants. A la manière d'un petit brochet, espèce avec laquelle elle partage certains caractères morphologiques, l'épinoche peut se tenir en embuscade dans la végétation subaquatique pour bondir et happer une proie qui passerait trop près de sa cachette.

Des études ont été menées concernant la stratégie de sélection des proies en fonction de la profitabilité que l'épinoche en retire. Se basant sur la capture relative de deux petits crustacés (Neomysis integer et Gammarus locusta), il est apparu que l'épinoche de mer se nourrit préférentiellement des premiers, pourtant plus véloces et difficiles à attraper, mais dont l'ingestion est nettement moins énergivore que celle des seconds. Il a par ailleurs été observé que le choix de la nourriture s'opère également en fonction des tailles respectives de la bouche du prédateur et de la proie, afin de maximiser le bénéfice qu'en retire le poisson par rapport à la dépense énergétique que représente l'ingestion de la nourriture. Enfin, les chercheurs ont observé la capacité d'apprentissage de ce poisson et l'efficacité croissante dont il fait preuve pour capturer des proies auxquelles il est plus souvent confronté.

Reproduction - Multiplication

La reproduction des épinoches de mer a lieu au printemps, durant les mois de mai et juin.

Le mâle épinoche construit un nid de 5 à 8 cm de large, avec des algues collées par une glycoprotéine connue sous le nom de tangspiggine. Cette sécrétion collante est fabriquée par les reins et excrétée par le cloaque de l'animal. Les femelles sont attirées par l'apparence des mâles et de leur nid. Les nids placés dans des zones les plus sûres et ceux contenant beaucoup de tangspiggine sont ainsi les plus attrayants pour les femelles.

La femelle pond environ 100 à 200 œufs, puis meurt rapidement. Le mâle prend alors soin des œufs, les ventile et les protège des prédateurs, jusqu'à l'éclosion qui survient environ trois semaines après la ponte. Il accompagne alors les alevins jusqu’à ce qu’ils aient vidé le contenu du sac vitellin et soient capables de se débrouiller seuls. Il peut survivre quelques mois après l'éclosion.

La maturité sexuelle étant atteinte au bout d'environ un an, la durée de vie totale de l'espèce n'excède pas deux ans.

Divers biologie

Cette espèce nageuse se déplace par ondulation du corps, elle vit solitaire ou en couple.
On note de fortes disparités de densité de population au sein de son aire de répartition. Considérée comme rare dans la partie est de la Baltique, l'espèce demeure abondante autour des îles Britanniques. Cette présence semble directement corrélée à l'abondance de la végétation sous-marine constituant son habitat. La quasi-disparition de la nombreuse population d'épinoches de la mer des Wadden, au nord de l'Allemagne, est ainsi associée à celle des champs de zostères dans lesquelles elles vivaient jusqu'au milieu du 20e siècle.
L'épinoche de mer, vivant prés de la surface, est consommée par divers oiseaux marins.

Informations complémentaires

Espèce peu craintive, l'épinoche compte sur son mimétisme pour se fondre dans la végétation et se soustraire à la vue d'un prédateur potentiel.

Origine des noms

Origine du nom français

Le nom épinoche fait référence aux épines dorsales qui constituent un moyen de défense contre les prédateurs. Comme la suite de son nom l'indique et contrairement à ses homologues d'eau douce, l'épinoche de mer vit exclusivement dans le milieu marin, voire en eau saumâtre dans les estuaires. Le genre est féminin, on parle donc d'une épinoche.

Origine du nom scientifique

Spinachia : du latin [spina] = épine.

L'espèce est la seule connue du genre Spinachia d'où la répétition du nom Spinachia spinachia.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Acanthopterygii Acanthoptérygiens Rayons épineux aux nageoires, écailles cycloïdes ou cténoïdes, présence d'une vessie gazeuse et pelviennes thoraciques ou jugulaires, sans être systématiquement présents, sont des caractères que l'on ne rencontre que chez les Acanthoptérygiens.
Ordre Gasterosteiformes Gastérostéiformes
Famille Gasterosteidae Gastérostéidés

Corps allongé, tête pointue, pédoncule caudale grêle, grands yeux. Première partie de la dorsale constituée d'épines rigides sans membrane.

Genre Spinachia
Espèce spinachia

Nos partenaires