Spatangue pourpre

Spatangus purpureus | O.F. Müller, 1776

N° 95

Méditerranée, Manche et Atlantique

Clé d'identification

En forme de gros coeur aplati de couleur pourpre
De 10 à 12 cm
Deux types d'épines dont les plus longues sont de couleur beige

Noms

Noms communs internationaux
Purple heart urchin (GB), Spatango, peto di dolfin (I), Erizo de corazón purpúreo (E), Violetter Herzigel (D)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides
Granopatagus inermis, Lambert & Thiéry, 1924

Distribution géographique

Méditerranée, Manche et Atlantique

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Présent sur toutes les côtes françaises, de la Méditerranée à la Manche. Sa répartition géographique englobe la Méditerranée, l'Adriatique, l'Atlantique est et nord-est depuis le Cap Nord et Islande jusqu'au Sénégal.

Biotope

Il vit sur les fonds meubles, sableux ou détritiques entre 5 et 900 mètres de profondeur.
Sciaphile*, il s'enfouit juste sous la surface du sable le jour et ne ressort que la nuit (mais pas autant que sur les photos) pour s'alimenter. Le spatangue pourpre a le plus de chance d'être découvert enfoui à 10 cm dans des sables grossiers et dans des fins graviers, particulièrement si ce milieu est balayé par un courant de fond constant et puissant, mais aussi au pied des tombants et également dans les zones à maërl.
Il est rare sur des fonds sablo-vaseux.

Description

Le spatangue pourpre appartient aux oursins dits irréguliers par sa symétrie bilatérale secondaire (bouche en avant, anus en arrière). Sa forme générale fait penser à un gros coeur aplati. Son test au contour circulaire peut atteindre 12 cm de long pour 8 cm de large, il est plat sur la face orale (buccale) et bombé sur la face dorsale (aborale). Chez l'animal vivant, le test est rouge violacé et possède deux types de piquants : les premiers courts (5 à 10 mm), soyeux et pourpres quant aux seconds longs (3 à 4 cm), chitineux et beiges. Un fois mort, on trouve son test blanc ou gris posé sur le sable, bien que fragile, il est plus épais et résistant que les tests d'autres espèces semblables. Une échancrure bien marquée est présente en avant au niveau de l'ambulacre antérieur.
Il n'existe pas de fasciole* sur la face apicale du test, on note seulement la présence d'un fasciole* subanal. Un fasciole est une trace en forme de ruban lisse et superficiel disposé sur la surface apicale du test.

Espèces ressemblantes

L'oursin coeur Echinocardium mediterraneum, est plus petit, peu commun, son test plus trapu, présente un contour pentagonal.
L'oeuf de Grisard, Echinocardium cordatum , proche du précédent, présent sur les côtes Atlantique et Méditerranée, est également plus petit et de couleur brunâtre.
Spatangus raschi, similaire, mais jamais trouvé à moins de 150 m, en forme de dôme et jamais complètement enterré (non visible en plongée).

Alimentation

Détritivore, le spatangue pourpre se nourrit des fragments organiques présents dans le sédiment.

Reproduction - Multiplication

La période de reproduction à lieu durant l'été. Les spatangues présentent un dimorphisme sexuel.

Vie associée

Le petit mollusque bivalve, Montacuta substriata, est souvent retrouvé accroché aux épines.
Un joli petit ver polychète, Malmgreniella castanea (McIntosh, 1876), est presque toujours associé au spatangue pourpre. Ce ver de 1 à 2 cm présente des élytres pourpre (grandes écailles) sur le dos.

Divers biologie

Prédateurs : la grande étoile-peigne (Astropecten aranciacus) est le principal prédateur du spatangue.
En Méditerranée, les casques (Galeodea echinophora, gastéropodes prosobranches), qui vivent dans le sable, sont carnivores et se nourrissent essentiellement d'oursins et particulièrement de Spatangus purpureus. Ils utilisent leur radula pour percer le test, introduisent leur trompe et consomment ainsi leur proie.
La daurade peut également briser le test et consommer ce spatangue.

Informations complémentaires

Le spatangue est un des indicateurs d'un biotope à part : les sables grossiers et fins graviers sous influence des courants de fonds (Méditerranée).
Ce biotope est constitué de sables et de fins graviers pratiquement dépourvus de phase fine, il se rencontre généralement entre 3 et 25 m, plus rarement jusqu'à 70 m de profondeur. La dynamique de peuplement est liée à l'existence, à la fréquence et à la force des courants linéaires. L'absence de phase fine de cet habitat ménage de nombreuses anfractuosités pour la méiofaune* et le mésopsammon*. Ce milieu abrite un locataire remarquable : l'Amphioxus (Branchiostoma lanceolatum) un Céphalocordé rare en Méditerranée.

Origine des noms

Origine du nom français

Spatangue : du grec, puis du latin "spatangus" qui désigne les oursins de sable ou "hérissons de mer".

Origine du nom scientifique

Spatangus : du latin = oursins de sable ou "hérissons de mer".

purpureus
: en latin = pourpre (adjectif)

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Echinodermata Echinodermes Symétrie radiale d'ordre cinq (chez les adultes). Squelette de plaques calcaires bien développé sous le derme. Présence d'un système aquifère auquel appartiennent les podia souvent visibles extérieurement.
Sous-embranchement Echinozoa Echinozoaires Echinodermes non étoilés de forme globuleuse ou allongée. Ce groupe renferme les oursins et les concombres de mer.
Classe Echinoidea Echinides Ce sont les oursins. Forme globuleuse ou hémisphérique, squelette qui porte des piquants mobiles, des pédicellaires et des pieds ambulacraires. Pouvoir de régénération limité.
Sous-classe Euechinoidea Euéchinides Oursins plus ou moins sphériques, dits "oursins réguliers". Plaques ambulacraires composées. Bouche ventrale et anus dorsal. 
Super ordre Atelostomata Atélostomes
Ordre Spatangoida Spatangoïdes Oursins-coeur. Irréguliers, abondants, test ovale, sans "lanterne". Ouverture buccale excentrée, seulement 4 zones ambulacraires et avec fascioles*. Fouisseurs, bouche antérieure, anus postérieur. Plusieurs types de piquants spécialisés.
Sous-ordre Micrasterina Micrastérines
Famille Spatangidae Spatangidés Spatangues. Un seul fasciole subanal.
Genre Spatangus
Espèce purpureus

Nos partenaires