​Simnie à grande ouverture

Simnia patula | (Pennant, 1777)

N° 2063

Océan Atlantique Nord, Manche

Clé d'identification

Coquille fine, blanche, ovoïde avec une ouverture sur toute sa longueur
Ouverture plus large que chez les autres simnies
Manteau de couleur blanche à jaune, avec des stries transversales orange à brunes

Noms

Noms communs internationaux

Simnia, poached-egg shell (GB), Simnia (E, P), Spelzenschnecke (D), Gorgoonslakje (NL)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Bulla patula Pennant, 1777
Xandarovula patula (Pennant, 1777)
Bulla haliotidea Renier in Gerville, 1825
Ovula blainvillei Leach, 1847
Ovula blanville Leach, 1847
Ovula pennantiana Leach, 1847

Distribution géographique

Océan Atlantique Nord, Manche

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Simnia patula se rencontre de la mer du Nord aux côtes de l'Espagne. Sa zone de répartition semble s'étendre progressivement vers le nord, comme l'attestent plusieurs publications scientifiques récentes.

Biotope

L'espèce se rencontre habituellement sur les cnidaires qui lui servent de nourriture, et donc dans leur biotope* (fonds rocheux depuis quelques mètres sous la surface jusqu'à 75 m de profondeur).

Description

Simnia patula est un gastéropode de petite taille, à la coquille fine, fragile, ovoïde et aux extrémités en pointe. En position normale, la coquille de l'animal est recouverte par le manteau*, de couleur blanche, jaune ou exceptionnellement rose, présentant des stries colorées transversales et quelques ponctuations. D'une façon générale, la coloration du manteau est homochrome* de l'hôte sur lequel vit l'animal.

La coquille est d'apparence lisse, même si elle est parcourue par de très fines stries, de couleur blanche à crème et présente une large ouverture, située sur la face inférieure de la coquille et parcourant l'intégralité de sa longueur. Les deux extrémités de la coquille présentent un canal : le canal apical*, permettant le passage du siphon* de l'animal, étant plus marqué que le canal basal. La coquille peut atteindre 25 mm de long et 7-8 mm de large.

Espèces ressemblantes

Il existe une espèce assez proche, Simnia hiscocki, décrite récemment (Lorenz & Melaun, 2011) dans le sud de la Grande-Bretagne, qui se différencie de Simnia patula par une coquille plus oblongue, de plus petite taille et de couleur crème-orangé. Simnia hiscocki ne vit que sur Eunicella verrucosa.

La coquille de Simnia patula se distingue aisément de celle des autres Simnia européennes grâce à la taille et à la largeur de son ouverture.

Alimentation

Simnia patula se nourrit de cnidaires, dont elle consomme les polypes* à l'aide de sa radula*. Trois proies sont actuellement connues pour cette espèce : la gorgone Eunicella verrucosa, l'alcyon jaune Alcyonium digitatum et l'hydraire Tubularia indivisa.

Reproduction - Multiplication

Les sexes sont séparés chez cette espèce. La ponte a lieu de la fin du printemps au début de l'été. Les œufs sont déposés, exclusivement sur Alcyonium digitatum, dans des capsules rondes. Chaque capsule contient plusieurs milliers d'œufs. Juste après la ponte, les capsules sont quasi-transparentes. Elles s'obscurcissent avec le temps.

L'éclosion des larves* a lieu en été. Les larves véligères*, disposant d'un velum* aux lobes particulièrement développés, sont adaptées à une vie planctonique* assez longue.

Vie associée

La simnie est étroitement associée à ses hôtes alimentaires : la gorgone Eunicella verrucosa, l'alcyon Alcyonium digitatum et l'hydraire Tubularia indivisa.

Informations complémentaires

Bien qu'il ne s'agisse pas réellement d'une espèce rare, mais plutôt d'une espèce difficile à récolter, la coquille de Simnia patula reste appréciée des collectionneurs.

Origine des noms

Origine du nom français

Simnie à grande ouverture est la transcription en français du nom d'espèce. C'est une proposition du site DORIS.

Origine du nom scientifique

Simnia : de Scymnia, petit d'un animal (en grec comme en latin, cf. Gaffiot). Risso, créateur du genre en 1826, avait simplement simplifié Scymnia en Simnia. Ce Mollusque pourrait être considéré comme une petite porcelaine....

patula : du latin [patulus] = largement ouvert. Fait référence à la taille et à la forme de l'ouverture de la coquille, qui est l'élément qui frappe le plus l'observateur de la coquille.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Mollusca Mollusques Organismes non segmentés à symétrie bilatérale possédant un pied musculeux, une radula, un manteau sécrétant des formations calcaires (spicules, plaques, coquille) et délimitant une cavité ouverte sur l’extérieur contenant les branchies.
Classe Gastropoda Gastéropodes Mollusques à tête bien distincte, le plus souvent pourvus d’une coquille dorsale d’une seule pièce, torsadée. La tête porte une ou deux paires de tentacules dorsaux et deux yeux situés à la base, ou à l’extrémité des tentacules.
Sous-classe Caenogastropoda Caenogastropodes
Ordre Littorinimorpha Littorinimorphes
Famille Ovulidae Ovulidés Coquille piriforme à fusiforme, étirée aux extrémités, souvent rostrée. Tours recouvrant entièrement la spire. Dents aperturales faibles. Lèvre interne lisse sans dent LDA.
Genre Simnia
Espèce patula

Nos partenaires