Sériole

Seriola dumerili | (Risso, 1810)

N° 376

Méditerranée, golfe de Gascogne, Atlantique subtropical

Clé d'identification

Grande taille (jusqu’à 2 mètres)
Déplacements en banc
Dos bleu à verdâtre, flancs et ventre blanc argenté
Nageoires sombres
Ligne latérale se soulevant au-dessus des pectorales
Bande sombre caractéristique traversant l'œil

Noms

Autres noms communs français
Grande sériole, sériole couronnée, sériole à ceintures, limon, liche
Noms communs internationaux
(Greater) Amberjack, yellowtail (GB), Seriola, leccia, ricciola (I), Serviola, sèrvia, pez de limón (E), Seriolafisch, Grünel (D), Seriola (NL)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides
Seriola dumerilii (Risso, 1810)
Caranx dumerili Risso, 1810
Trachurus aliciolus
Seriola purpurascens (purpurescens) 
Temminck & Schlege, 1845
Seriola simplex
Seriola rhombica

Distribution géographique

Méditerranée, golfe de Gascogne, Atlantique subtropical

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

On pourra observer la sériole en Méditerranée et dans l'Atlantique subtropical.
Des observations récentes font état de sa présence incontestable dans le bassin d'Arcachon et dans le golfe de Gascogne en général.

Biotope

La sériole est un poisson pélagique de pleine eau, qui se déplace en bancs. Elle peut aussi fréquenter les eaux cotiêres et le dessus des hauts fonds. Les plus jeunes vivent souvent à l’abri d’objets flottants ou parmi les tentacules des méduses.

Description

La sériole est un poisson argenté de grande taille (40 cm à 2 mètres), son poids peut dépasser les 50 kilogrammes !
Le dos, bleu à verdâtre est plus bombé que le ventre, ses flancs et son ventre sont blanc argenté. Les nageoires sont plus sombres. Sa ligne latérale se soulève au-dessus des nageoires pectorales.
Une bande sombre caractéristique traverse l'œil.

Espèces ressemblantes

Seriola carpenteri (sériole guinéenne).

Alimentation

La sériole est un poisson chasseur carnivore qui se nourrit surtout de poissons (mulets, orphies...), crustacés et seiches.

Reproduction - Multiplication

La sériole est gonochorique*. La reproduction est sexuée, elle a lieu au printemps et en été, selon les régions. En Corse elle a lieu en juin. Les larves donnent de jeunes individus jaunâtres qui profitent des tentacules de méduses ou d'objets flottants pour s'abriter et croître en sécurité.

Informations complémentaires

Pêche semi-industrielle, artisanale et sportive. Engins : sennes de plage et coulissantes, filets maillants de fond et pélagiques, palangres de fond et dérivantes, chaluts de fond, barrages, lignes à main et lignes de traîne.

La sériole est régulièrement à occasionnellement présente sur les étalages des poissonniers, suivant les localités, et est commercialisée fraîche, réfrigérée et congelée.

Origine des noms

Origine du nom français

Sériole est la traduction directe du nom de genre scientifique Seriola.

Origine du nom scientifique

Seriola : du latin [seriola] = petite cruche,
dumerili : dédié à André Marie Constant Duméril (1774-1860), ichthyologiste et herpétologiste au MNHN.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Acanthopterygii Acanthoptérygiens Rayons épineux aux nageoires, écailles cycloïdes ou cténoïdes, présence d'une vessie gazeuse et pelviennes thoraciques ou jugulaires, sans être systématiquement présents, sont des caractères que l'on ne rencontre que chez les Acanthoptérygiens.
Ordre Perciformes Perciformes Nageoires pelviennes très rapprochées des nageoires pectorales.
Sous-ordre Percoidei Percoïdes Une ou deux nageoires dorsales dont les éléments antérieurs sont des épines aiguës. Nageoires pelviennes avec une épine, rayons mous.
Famille Carangidae Carangidés
Genre Seriola
Espèce dumerili

Nos partenaires