Sébaste acadien

Sebastes fasciatus | Storer, 1854

N° 1551

Atlantique Nord-Ouest, golfe du Saint-Laurent

Clé d'identification

Corps oblong et robuste
Mâchoire inférieure débordante se terminant par un bouton osseux
Deux épines pariétales sur chaque joue
14 à 16 épines sur la dorsale
Orange à rouge flamme, parfois rouge gris ou rouge brun

Noms

Autres noms communs français

Sébaste d'Acadie, perche de mer, sébaste rose, sébaste atlantique, sébaste chèvre, scorpène

Noms communs internationaux

Acadian redfish, acadian rockfish, labrador red fish (GB), chancharro (E), Rotbarsch, Goldbarsch (D)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Sebastes faciatus Storer, 1854

Distribution géographique

Atlantique Nord-Ouest, golfe du Saint-Laurent

Zones DORIS : Atlantique Nord-Ouest

La distribution du sébaste s'étend du golfe du Maine vers le nord de la Nouvelle-Écosse et les bancs du sud de Terre-Neuve. Elle se poursuit dans le golfe du Saint-Laurent et dans le secteur longeant le talus continental et les chenaux profonds du sud-ouest du Grand Banc, et des secteurs de l'île de Baffin. Le sébaste est également présent à l'ouest du Groenland.

Biotope

Le sébaste vit en général près des fonds rocheux ou argileux, dans les eaux froides (entre 3 et 8 °C) le long des talus, des bancs et des chenaux profonds à des profondeurs généralement comprises entre 150 et 300 m (possibilité de le rencontrer de 20 à 600 m environ). Des études ont cependant démontré que les sébastes entreprenaient des migrations verticales diurnes, quittant le fond la nuit pour suivre la migration de leurs proies.

Description

Son corps est oblong et robuste. Il peut atteindre une taille maximum de 48 cm pour un poids de 1,3 kg.
Sa bouche est terminale, longue et légèrement oblique. Sa mâchoire inférieure est débordante et se termine par un bouton osseux. Deux épines pariétales* sont présentes de chaque côté de la tête, cinq autres épines sont présentes sur chaque joue.
Les écailles sont cténoides*, elles recouvrent le corps et une grande partie de la tête.
La nageoire dorsale comporte de 14 à 16 épines et 12 à 17 rayons mous. La nageoire anale possède 3 épines. La nageoire caudale est petite et concave.
La ligne latérale est prononcée. La coloration varie de l'orange au rouge flamme, parfois rouge gris ou rouge brun, pâle sur le dessous. Une tache noirâtre peut être présente sur chaque opercule*, plusieurs taches noirâtres irrégulières peuvent également être observées le long du dos et de la nageoire dorsale.

Espèces ressemblantes

Sebastes marinus (Linnaeus, 1758) : il se distingue par sa coloration rouge jaune, la taille de ses yeux relativement petits et la grosseur de la saillie osseuse présente sur sa mâchoire inférieure.

Sebastes mentella (Travin, 1951) : de couleur rouge vif, il a l'œil relativement grand, un prolongement osseux de la mâchoire inférieure long et développé.

Alimentation

La plupart des sébastes, qui vivent en eau profonde, régurgitent le contenu de leur estomac en réaction au gonflement de leur vessie natatoire lorsqu'ils sont ramenés à la surface. Ainsi, il a pu être confirmé que l'espèce se nourrissait de petits invertébrés et de petits poissons. Les larves de sébastes se nourrissent de copépodes.

Reproduction - Multiplication

Le sébaste est vivipare*; la fécondation est interne. L'accouplement a lieu en automne et les femelles portent les larves jusqu'au printemps suivant, les libérant dans le milieu du mois d'avril au mois de juillet. La croissance est lente ; cependant, on note que les femelles se développent plus rapidement que les mâles après l'âge d'environ dix ans. La femelle atteint alors en moyenne 22 cm. La longévité est également importante, des spécimens de 80 ans ont été étudiés.

Vie associée

Les captures destinées à l'évaluation de l'état des stocks ont mis en évidence la présence de nombreux parasites de types vers plats (cestodes), de vers ronds (nématodes Anisakidés Anisakis simplex) et de copépodes.

Le sébaste acadien est à son tour la proie de certaines espèces comme la morue franche Gadus morhua, la baudroie d'Amérique Lophius americanus et le flétan du Groenland Reinhardtius hippoglossoides (turbot).

Informations complémentaires

Le sébaste possède des glandes à venin à la base des rayons épineux de sa nageoire dorsale. Il faut donc éviter de le toucher ou de le manipuler.

Réglementation

L'espèce est considerée "menacée" depuis avril 2010 selon le COSEPAC (Comité sur la situation des espèces en péril au Canada). L'abondance des individus matures a connu un déclin de 99 % en l'espace d'environ deux générations dans les régions qui présentaient historiquement les plus fortes abondances. Les principales menaces connues qui pèsent sur l'espèce sont la pêche dirigée et la récolte accidentelle d'individus lors de la pêche d'autres espèces.

A la suite d'une pêche intensive dans les années 1990, le ministère "Pêches et Océans Canada (MPO)" a imposé un moratoire sur la pêche au sébaste du golfe en 1995. Ce moratoire est toujours en vigueur aujourd'hui.

Origine des noms

Origine du nom français

L'étymologie de "sébaste" est identique à celle du nom scientifique.
Acadien : désigne l'Acadie, secteur francophone des provinces atlantiques canadiennes.

Origine du nom scientifique

Sebastes : Nom d'une dignité à la cour des empereurs de Constantinople. Hérode pour faire sa cour à Auguste fit construire en Palestine une ville qu'il appela Sébaste (nom qui en grec est le même que celui d'Auguste).
Ainsi plusieurs villes furent érigées avec le nom de Sébaste.

fasciatus : du latin [fasciatus] = entouré de bandes (référence aux rayons des nageoires).

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Acanthopterygii Acanthoptérygiens Rayons épineux aux nageoires, écailles cycloïdes ou cténoïdes, présence d'une vessie gazeuse et pelviennes thoraciques ou jugulaires, sans être systématiquement présents, sont des caractères que l'on ne rencontre que chez les Acanthoptérygiens.
Ordre Scorpaeniformes Scorpéniformes Poissons scorpions.
Sous-ordre Scorpaenoidei Scorpénoïdes
Famille Scorpaenidae Scorpénidés
Genre Sebastes
Espèce fasciatus

Nos partenaires