Rascasse de Merlet

Rhinopias aphanes | Eschmeyer, 1973

N° 2551

Pacifique Ouest

Clé d'identification

Tête volumineuse et bouche proéminente
Très long museau recourbé vers le haut
Dessin corporel en lignes sombres, réticulées, labyrinthiques
Une tache blanche sous chaque œil
Appendices très branchus au-dessus des yeux
Corps portant de nombreux appendices filamenteux ressemblant à des algues
Couleur très variable mais terne

Noms

Autres noms communs français

Poisson-scorpion de Merlet

Noms communs internationaux

Lacy scorpionfish, Merlet's scorpionfish, weedy scorpionfish (GB), Cabracho Lacy (E), Algen-Drachenkopf (D)

Distribution géographique

Pacifique Ouest

Zones DORIS : Indo-Pacifique

Cette rascasse n'est présente qu'en mer de Corail et dans les eaux avoisinantes, dont la Nouvelle-Calédonie, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, le Vanuatu et l'est de l'Australie.

Biotope

Rhinopias aphanes est un poisson solitaire, difficile à voir car il est très bien camouflé.
Il affectionne les eaux claires et fraiches, riches en corail, où il s'installe plutôt dans les creux, souvent à proximité de crinoïdes de la même couleur que lui.
On le rencontre en général entre 5 et 30 m de profondeur.

Description

Rhinopias aphanes est un poisson-scorpion atteignant 25 cm de longueur environ, au corps très comprimé latéralement. La tête est volumineuse par rapport au reste du corps et la bouche est très proéminente, recourbée vers le haut.
Il possède 12 à 18 paires d'excroissances sous la mâchoire inférieure et de nombreux lambeaux cutanés sur tout le corps, y compris sur les nageoires, lui donnant un aspect "feuillu".
Comme la plupart des poissons du genre Rhinopias, il a, au-dessus de chacun de ses yeux, une sorte de "visière" qui, dans son cas, est très dentelée et branchue. Les yeux sont placés très haut, peu visibles.
La robe de cette rascasse varie du jaune au vert et du brun au noir et ne revêt donc pas les couleurs vives d'autres rhinopias. Tout son corps est recouvert d'un dessin réticulé sombre, en labyrinthe. Une tache blanche est présente sous les yeux.
La nageoire dorsale est effilochée et les nageoires pectorales sont dentelées, effilées et percées. La nageoire dorsale est unique mais sa partie épineuse (12 rayons) est séparée de la partie molle (9 rayons) par une échancrure. La nageoire anale a 3 épines et 5 rayons mous.

Espèces ressemblantes

Il existe 7 espèces dans le genre Rhinopias :
Rhinopias eschmeyeri, le poisson-scorpion d'Eschmeyer, n'a pratiquement pas de lambeaux cutanés sur le corps. C'est une espèce de l'Indo-Pacifique.
Rhinopias frondosa,
le poisson-scorpion feuillu, présente de très nombreux lambeaux cutanés sur le corps et une livrée très variable avec des taches claires. C'est une espèce de l'Indo-Pacifique.
Rhinopias argoliba n'est présent qu'au Japon. C'est une exception dans le genre : il n'a pas de lambeau cutané au-dessus des yeux.
Rhinopias cea n'est connu que par l'holotype* prélevé à l'île de Pâques.
Rhinopias xenops n'est présent qu'au Japon et à Hawaï. Les lambeaux cutanés au-dessus des yeux sont peu développés.
Rhinopias filamentosus est une petite espèce de 3 cm présente aux Philippines, en Indonésie et en Papouasie Nouvelle-Guinée.

Les Rhinopias se distinguent des autres poissons-scorpions et rascasses par leur museau proéminent et recourbé vers le haut. Seul le poisson-scorpion de Ambon (Pteroidichthys amboinensis) présente aussi cette caractéristique mais les lambeaux cutanés au-dessus de ses yeux sont très longs, recourbés et dirigés de chaque côté, comme un gros sourcil. Il a également un très long appendice cutané qui part horizontalement de chaque côté de sa mâchoire supérieure. C'est une espèce de l'Indo-Pacifique.

Alimentation

Les Rhinopias se nourrissent de poissons, de mollusques et de crustacés vivants. Ils chassent à l'affût, surtout la nuit, et ouvrent une bouche énorme pour gober très rapidement leur proie passant à proximité.
Les Rhinopias ouvrent régulièrement leur grande bouche comme s'ils bâillaient, sans que la raison en soit connue.

Reproduction - Multiplication

Les Rhinopias sont des poissons gonochoriques* et ovipares*. La reproduction commence par une courte parade nuptiale pendant laquelle les parents se déplacent côte à côte. Puis ils s'élèvent en pleine eau et les gamètes* sont expulsés. La fécondation se fait donc dans la colonne d'eau.
Les œufs sont enfermés dans une masse gélatineuse qui remonte vers la surface.
Les juvéniles ressembleraient à leurs parents.

Vie associée

Comme il bouge peu, ce poisson se recouvre d'algues ou de micro-organismes et doit muer très souvent, en s'installant face au courant et en inspirant fortement, pour les éliminer. C'est un phénomène rare chez les poissons.

Divers biologie

Ce Rhinopias est très mauvais nageur. Il prend appui sur ses larges pectorales et se déplace en bondissant ou en se dandinant.
Les Rhinopias sont des poissons sensibles aux infections, ce qui a été remarqué en aquarium.

Informations complémentaires

Cette espèce est rare.
Avec son aspect feuillu, cette espèce serait bien camouflée parmi les algues. Mais elle s'installe généralement dans les coraux, bien en évidence, ce qui est une chance pour les plongeurs.

Réglementation

Cette espèce n'est pas évaluée dans la liste rouge de l'UICN. Pourtant, elle semble rare et très recherchée par les aquariophiles.

Origine des noms

Origine du nom français

Rascasse : de l'ancien provençal [rascas] qui pourrait signifier "atteint de la teigne", peut-être en raison des nombreuses taches que portent les rascasses et qui pourraient évoquer la teigne. En ancien provençal [rascas] pourrait aussi signifier "brut, piquant rude", mais ce sens n'est pas totalement attesté.
Merlet : en hommage au Dr Yves Merlet ayant participé à la fondation, avec René Catala, de l'aquarium de Nouméa.

Origine du nom scientifique

Rhinopias : du grec [rhis, rhinos] = nez et [pias] = gras,
aphanes : du grec [aphanos] = qui n'apparaît pas, sombre.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Acanthopterygii Acanthoptérygiens Rayons épineux aux nageoires, écailles cycloïdes ou cténoïdes, présence d'une vessie gazeuse et pelviennes thoraciques ou jugulaires, sans être systématiquement présents, sont des caractères que l'on ne rencontre que chez les Acanthoptérygiens.
Ordre Scorpaeniformes Scorpéniformes Poissons scorpions.
Sous-ordre Scorpaenoidei Scorpénoïdes
Famille Scorpaenidae Scorpénidés
Genre Rhinopias
Espèce aphanes

Nos partenaires