Raie lisse

Raja brachyura | (Lafont, 1873)

N° 542

Manche, Atlantique Est et Méditerranée

Clé d'identification

Disque en forme de losange mesurant jusqu'à 1,2 m
Museau arrondi
Courte queue portant 2 petites nageoires
Couleur claire avec des petites taches noires jusqu'au bord du disque

Noms

Autres noms communs français

Raie blonde, raie blanche, raie douce, raie blanche douce, raie blanche lissée, raie à queue courte

Noms communs internationaux

Blonde ray (GB), Blonderoche, Blonde (D), Razza a coda corta, pichira schizzata (I), Raya de boca rosa (E), Blonde rog (NL), Raia pontuada (P)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Raia brachyura Lafont, 1873
Raia blanda Holt, 1894
Raja blanda Holt, 1894
Raja oculata (non Chabanaud & Monod, 1927)

Distribution géographique

Manche, Atlantique Est et Méditerranée

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Cette raie de belle taille est présente sur nos côtes, de la Bretagne à la Méditerranée.
Plus généralement, on la rencontre sur les côtes de l'Atlantique Est, des îles Shetland au nord de l'Écosse jusqu'au Sahara occidental au nord-ouest de l'Afrique, et plus à l'ouest, jusqu'à Madère. On la rencontre également dans l'ouest de la Méditerranée, le long des côtes espagnoles, françaises, sur les côtes ouest de l'Italie, puis sur les côtes tunisiennes, algériennes et marocaines. C'est l'une des espèces de raies les plus fréquentes autour de la péninsule ibérique.

Biotope

Raja brachyura fréquente généralement des fonds durs peu profonds, entre 30 et 100 m de profondeur, jusqu'à 150 m dans le nord-est de l'océan Atlantique, et 300 m en mer Méditerranée. Elle préfère les roches, galets, graviers, alternant avec des zones de sable grossier. Elle est souvent ensablée, s'enfouissant dans le sable à l'aide de ses nageoires pectorales.

Description

Comme toutes les raies, Raja brachyura se caractérise par un corps aplati composé d'un disque, de grandes nageoires pectorales soudées au disque jusqu'à la base de la queue. Elle a ainsi la forme d'un losange prolongé d'une queue courte, dont la longueur est inférieure au diamètre du disque. Son museau est bien arrondi et peu proéminent. Elle mesure entre 70 et 120 cm.
Sa face dorsale est entièrement rugueuse, couverte de denticules cutanés. Elle est de couleur beige à brun-clair avec des taches sombres jusqu'au bord du disque. Le dos comporte également quelques taches claires, parfois entourées de points sombres, formant des sortes d'ocelles.
La face ventrale est blanchâtre. La bouche, les ouvertures nasales, ainsi que les cinq fentes branchiales se trouvent sur la face ventrale.
La queue porte deux petites nageoires mais pas d'aiguillon venimeux. Une rangée médiane de fortes épines recourbées vers l'arrière, appelées boucles, parcourt le corps. Chez les jeunes et les femelles, cette rangée de boucles se prolonge sur la queue.
Le bord antérieur des ailes est sinueux.

Espèces ressemblantes

Parmi les raies dont la queue possède deux petites nageoires et qui n'ont pas d'aiguillon venimeux, certaines ont un museau pointu et la coloration du dos est quasi uniforme : c'est le cas du pocheteau gris, ou Dipturus batis, qui présente des taches noires sur le ventre, et de la raie-chardon, ou Leucoraja fullonica, dont le ventre est blanc sans taches noires. Cette dernière vit en profondeur sur les milieux vaseux.

D'autres ont un museau arrondi et le dos est ornementé de taches ou de lignes. On distingue alors les raies dont les boucles (fortes épines recourbées) se développent sur tout le corps, des raies dont les boucles sont cantonnées à la ligne médiane de la face dorsale.


  • Raja clavata, ou raie bouclée, fait partie du premier groupe. C'est l'espèce la plus présente dans les eaux françaises. Sa queue a des bandes alternées claires et sombres.
  • Raja radiata est présente en Atlantique, à l'est, de l'Arctique à la Manche, et à l'ouest sur les côtes québécoises. Elle possède une rangée médiane de 12 à 19 boucles sur la queue. Le dos est très rugueux, brun, plus ou moins uniforme, couvert de denticules et de boucles.
Le second de ces groupes, auquel appartient Raja brachyura, renferme de nombreuses espèces que l'on différencie, notamment, grâce à la coloration du dos.


  • La raie fleurie ou Leucoraja naevus, possède un ocelle marbré sur chacune des nageoires pectorales.
  • La raie mêlée ou Raja microocellata, présente des lignes claires, alors que la raie brunette ou Raja undulata, présente des lignes sombres sinueuses entourées de points blancs et des petites taches blanches bien nettes sur le disque.
  • La raie douce, Raja montagui, est très souvent confondue avec Raja brachyura. Elle a le dos recouvert de points noirs, sauf sur le pourtour du corps.
  • La raie circulaire, Leucoraja circularis, est une grande raie fréquentant les grandes profondeurs (principalement entre 70 m et 200 m) et les fonds vaseux. Ses nageoires pectorales sont arrondies. Elle possède deux rangées d'épines sur la queue et des taches blanc-crème sur les ailes.
  • La raie tachetée, Raja polystigma, présente en Méditerranée, est une raie plus petite aimant les grandes profondeurs. Elle possède un ocelle de couleur claire cerné de noir sur chacune des nageoires pectorales. Elle possède de nombreux points bruns sur tout le dos, jusqu'au bord du disque, et des petites taches claires.

Alimentation

Cette espèce est carnivore et mange des crustacés, des mollusques et également des poissons à l'âge adulte.
Elle guette ses proies à l'affût. Il lui arrive de quitter le fond pour poursuivre une proie : elle nage rapidement au-dessus d'elle, la plaque sur le fond, l'empêchant ainsi de s'échapper.

Reproduction - Multiplication

Raja brachyura atteint la maturité sexuelle entre la neuvième année et la onzième année, âge auquel elle atteint une taille d'environ 1 m.
Les raies mâles se distinguent des raies femelles par la présence de deux organes copulateurs, appelés ptérygopodes*, qui sont constitués à partir des deux nageoires pelviennes enroulées. La fécondation est interne. Les raies sont toutes ovipares*. La ponte, composée d'au moins 30 œufs, a lieu essentiellement entre février et août dans l'Atlantique. Les embryons se nourrissent uniquement du vitellus contenu dans l'œuf qui est protégé d'une coque rectangulaire dont les coins sont prolongés par une excroissance. Ils sont déposés à même le sable ou sur des substrats détritiques. Les œufs de Raja brachyura font 8 à 15 cm de long et 4 à 5,5 cm de large. Ce sont les plus grands œufs du genre Raja. Il faut environ 7 mois aux embryons pour se développer.
Les jeunes ressemblent aux adultes. Ils ont tendance à suivre les corps volumineux tels que leur mère.

Divers biologie

La longévité est de 10 à 20 ans pour une taille de 1 m à 10 ans.

Réglementation

Raja brachyura est une espèce inscrite dans la catégorie "quasi menacée" par l'UICN, Union Internationale pour la Conservation de la Nature. Dans les endroits où elle est abondante, elle est pêchée pour elle-même. Mais elle est également pêchée accessoirement, c'est à dire par hasard en même temps que d'autres espèces, par les chaluts ou les lignes.
L'espèce est rare en Méditerranée, mais il n'y a pas de données permettant de savoir si l'espèce se raréfie. L'espèce est davantage présente dans l'Atlantique. Cependant, des recensements effectués sur les côtes de Grande-Bretagne et d'Irlande montrent un déclin de l'espèce. Il reste que les données font défaut et que les statistiques disponibles sont trop peu précises.

En 2008, suivant les recommandations des scientifiques, la Commission Européenne a décidé de renforcer l'encadrement des pêches des requins et raies. En 2009, dans le cadre du nouveau Règlement qui établit les nouveaux TACs (Totaux Admissibles de Captures) et quotas ainsi que les conditions de pêche associées, des mesures sont appliquées à différentes espèces dont Raja brachyura dont les captures doivent être déclarées. Les captures de raies sont encadrées par un quota global.

Origine des noms

Origine du nom français

Raie lisse : la raie ne présente pas d'aspérité chez les mâles adultes.
Raie blonde : la raie est d'une couleur blanc cassé pour blonde.

Origine du nom scientifique

Raja : du latin [raja] = raie, qui désignait ce type de poisson.
brachyura : du grec [brachy-] = court et [oura] = queue, en référence à la queue courte.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Classe Chondrichthyes Chondrichthyens Squelette cartilagineux, deux nageoires dorsales et une anale (primitivement), nageoire caudale hétérocerque*, deux paires de nageoires paires, bouche disposée sur la face ventrale.
Sous-classe Elasmobranchii Elasmobranches Squelette des nageoires pectorales tribasal. Deux nageoires dorsales. 5 ou 6 paires de fentes branchiales et des spiracles.
Super ordre Euselachii Sélaciens Raies et requins.
Ordre Rajiformes Rajiformes Les Rajiformes regroupent l'essentiel des raies. Poissons cartilagineux sans vessie natatoire, très plats mais apparentés aux requins.
Famille Rajidae Rajidés
Genre Raja
Espèce brachyura

Nos partenaires