Rainette faux-grillon de l'Ouest

Pseudacris triseriata | (Wied-Neuwied, 1838)

N° 4831

Amérique du Nord

Clé d'identification

Corps élancé et piriforme, tête étroite et pointue
Taille entre 19 et 38 mm
Bande noire traversant l’œil
Ligne blanche sur la lèvre supérieure
Trois raies longitudinales brunes ou gris foncé sur le dos
Ventouses peu développées

Noms

Autres noms communs français

Rainette faux-criquet de l’Ouest

Noms communs internationaux

Midland chorus frog, western chorus frog, striped chorus frog (GB), Falsa rana grillo (E), Westlicher Pfeiffrosch, Westlicher Pfeiffrosch, Erwachsenen boreal Chor-Frosch (D)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Hyla triseriata Wied-Neuwied, 1838
Pseudacris nigrita triseriata
(Wied-Neuwied, 1838)

Distribution géographique

Amérique du Nord

Zones DORIS : Atlantique Nord-Ouest

L’aire de répartition de la rainette faux-grillon de l’Ouest s’étend du sud-ouest au nord-ouest de l'Amérique du Nord.
Au Québec on la retrouve dans la région de la Montérégie sur l'ile Perrot et sur la rive sud de Montréal entre Beauharnois et Boucherville, ainsi que dans la région de l'Outaouais.
En Ontario dans les basses terres du centre-sud et de l’est.

Biotope

La rainette faux-grillon de l'Ouest fréquente les milieux ouverts, humides et herbeux (marais, marécage, étang) à proximité de milieux terrestres ouverts ou ayant un couvert forestier ouvert ou discontinu (clairières, prairies...)

Description

La rainette faux-grillon de l'Ouest est une petite rainette mesurant de 19 à 38 mm. Le corps est élancé et piriforme*. La tête est étroite et pointue, une bande noire traverse l’œil. La rainette faux-grillon de l'Ouest se caractérise par une ligne blanche qui orne sa lèvre supérieure et trois raies longitudinales sur le dos. Les raies dorsales sont brunes ou gris foncé, la coloration du reste du corps varie entre le vert, le gris pâle, le gris olive et le brun. Les ventouses des doigts et des orteils sont peu développées.

Espèces ressemblantes

La rainette faux-grillon boréale Pseudacris maculata : jusqu'à tout récemment, la rainette faux-grillon de l'Ouest Pseudacris trisetaria et la rainette faux-grillon boréale Pseudacris maculata étaient considérées comme une seule espèce. Des études et des tests de réponse aux chants ont permis de différencier les deux espèces. Elle se caractérise également par la présence d'une ligne foncée s'étendant du museau jusqu'à l'aine. Sa distribution est concentrée sur les basses-terres de la Baie-James au Québec et vers l'ouest canadien jusqu'en Colombie britannique.

Pseudacris crucifer : la rainette crucifère possède un ''X'' sur le dos. La lèvre supérieure n'est pas blanche. Les ventouses des doigts et des orteils sont bien développées.

Alimentation

La rainette faux-grillon de l'Ouest se nourrit d'insectes, de fourmis, de mouches et d'araignées. Les larves se nourrissent d'algues et de petits organismes.

Reproduction - Multiplication

La maturité sexuelle est atteinte entre 1 et 2 ans. Le sac vocal du mâle devient jaune en période de reproduction et il chante pour attirer les femelles. Lors de l'accouplement le mâle saisit la femelle par derrière et combine son sperme aux œufs au fur et à mesure de la ponte. La période de reproduction est plus intense fin avril. La femelle pond de 150 à 800 œufs. Ils sont contenus dans de petits amas de 5 à 75 œufs. L'éclosion a lieu dans les trois mois suivants. La phase larvaire* aquatique du têtard est de courte durée, la métamorphose (apparition des pattes, régression de la queue ...) en petite rainette prend environ deux mois,.

Vie associée

Elle compte plusieurs prédateurs tels que les canards, Quiscalus quiscula le quiscale bronzé, et les couleuvres. Les poissons, les larves* de libellules et les dytiques se nourrissent des têtards.

Divers biologie

Elle commence à chanter dès que la neige fondue commence à former des petites mares, de jour comme de nuit. Le chant ressemble au bruit que fait un ongle passant sur les dents d’un peigne.
La rainette faux-grillon de l’Ouest produit des substances cryoprotectrices* qui lui permettent de survivre aux gelées hivernales l
ors de l'hibernation dans les sols meubles, sous des pierres, ou dans des terriers.

Informations complémentaires

La longévité moyenne est de 1 an.
Elle possède une faible capacité de déplacement tant en milieu aquatique que terrestre avec une moyenne quotidienne de 3,5 m.

Réglementation

Les principales menaces pour l’espèce sont la perte et la destruction de l’habitat par l’urbanisation intensive, l’intensification de l’agriculture, l'assèchement des milieux humides dus aux changements climatiques, la toxicité des pesticides et des fertilisants et la croissance des réseaux autoroutiers.
Le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) a inscrit la rainette faux-grillon de l'Ouest (population des Grands Lacs / Saint-Laurent et du Bouclier canadien) en 2008. Elle est actuellement inscrite comme espèce « menacée » à l’annexe 1 de la Loi concernant la protection des espèces sauvages en péril au Canada (LEP 2002).
Arrêté visant l’habitat essentiel de la rainette faux-grillon de l’Ouest (Pseudacris triseriata) population des Grands Lacs/Saint-Laurent et du Bouclier canadien, DORS/2018-169 du 31 juillet 2018.

Environnement Canada a mis en place depuis 2015 un programme de rétablissement de l'espèce. Ses objectifs visent principalement :

- à court terme (2015-2025) : maintenir les superficies d’habitats convenables occupés ainsi que le niveau de la population reproductrice au sein de chaque population locale.

- à long terme (2015-2035) : assurer la viabilité de chaque population locale et des métapopulations, lorsqu’elles sont présentes, en augmentant les superficies d’habitats convenables occupés, ainsi que le niveau de la population reproductrice au sein de chaque population local.

En juillet 2018 la Cour fédérale a donné justice aux défenseurs de la rainette faux-grillon de l'Ouest, dans un litige en infraction avec la LEP dans un projet immobilier sur la Rive-Sud de Montréal. Un appel de cette décision est en cours.

Origine des noms

Origine du nom français

rainette : par analogie à sa peau tachetée comme des pommes rainettes.
faux-grillon : par analogie à son chant.

Origine du nom scientifique

Pseudacris du grec [pseude] = faux et [akris] = criquet ou grillon : en référence à la ressemblance aux autres rainettes du genre Acris.

triseriata du latin [tri] = trois et [seriata] = rangée, ligne : en référence à ses 3 lignes dorsales.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Classe Amphibia Amphibiens Vertébrés tétrapodes caractérisés par deux stades distincts : un stade larvaire aquatique et un stade adulte en partie terrestre. Quelques formes tropicales apodes.
Sous-classe Lissamphibia Lissamphibiens Tous les amphibiens actuels.
Super ordre Salientia Salientiens
Ordre Anura Anoures Amphibiens dont la queue disparaît après la métamorphose. Ce sont les grenouilles, crapauds, et rainettes.
Sous-ordre Neobatrachia
Famille Hylidae Hylidés
Genre Pseudacris
Espèce triseriata

Nos partenaires