Gobie quagga

Pomatoschistus quagga | (Heckel, 1837)

N° 2620

Méditerranée Nord-Ouest, Adriatique

Clé d'identification

Yeux haut placés et rapprochés
Pédoncule caudal allongé
Selles vert sombre sur le dos
Stries verticales noires sur les flancs (4 chez le mâle, 3 chez la femelle)
Bande sombre sous l'œil
Barre sombre sur l'opercule
Caudale droite, avec tache noire en triangle à la base
Femelle : ventre et pelviennes jaune vif

Noms

Autres noms communs français

Gobie nageur de Méditerranée, aphie

Noms communs internationaux

Quagga goby (GB), Ghiozzetto quagga (I), Gobio de quagga (E), Quagga-Grundel (D), Quagga grondel (NL)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Gobius quagga Heckel, 1837

Distribution géographique

Méditerranée Nord-Ouest, Adriatique

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Ce gobie est présent sur les côtes nord du bassin ouest de la Méditerranée, ce qui inclut l'Adriatique.

Biotope

C'est un poisson vivant le long du littoral, au-dessus de substrats* sableux parsemés d'herbiers : on le rencontre le plus souvent entre 5 et 15 m de profondeur, mais il peut être observé jusqu'à 120 m. Selon le lieu ou la saison, cette espèce peut être commune.
De façon saisonnière également, on peut l'observer nageant en groupe en "pleine eau" (30 à 50 cm au-dessus du fond). Un danger l'amènera à retourner sur le fond ou même, à s'enfouir dans le sable.
En période de fraie, il vit juste au-dessus du fond.

Description

Le gobie quagga a un corps élancé, plus ou moins cylindrique, atteignant 5 cm de longueur au maximum. Son pédoncule* caudal est allongé. Ses yeux haut placés sont rapprochés. Sa tête est pointue, sa mandibule* proéminente. Le corps est couvert de toutes petites écailles cténoïdes* mais la nuque est nue.
Son corps gris jaunâtre, à dessins maillés et taché de sombre, porte des stries verticales noires sur les flancs : 4 chez le mâle et 3 chez la femelle. Le long de la colonne vertébrale, il peut y avoir 5 à 6 taches sombres. On peut aussi noter des selles gris verdâtre sur le dos et, en bas des flancs, une succession de taches horizontales brillantes. Ces décorations ne sont pas systématiques et dépendent de la saison ou de l'âge et de l'humeur du poisson.
La femelle, lorsqu'elle est mature, a le ventre et les nageoires pelviennes jaune vif.
Ce gobie est également paré d'une petite bande sombre sous l'œil et d'une barre sombre sur l'opercule*.
La première nageoire dorsale peut être marquée de sombre à l'arrière. Elle comprend 6 rayons épineux alors que la deuxième dorsale et l'anale ont un rayon épineux et 9 rayons mous. La nageoire pectorale n'a que des rayons mous, au nombre de 15. La nageoire caudale est marquée à sa base d'une tache noire en triangle. Elleest tronquée, parfois avec une légère concavité.

Espèces ressemblantes

Le gobie nageur de Ferrer, Pseudaphya ferreri, mesure en moyenne 4 cm de longueur. Il est marqué de 4 traits noirs horizontaux sur les flancs et d'une tache sombre sur le pédoncule caudal.
Les juvéniles du gobie quagga sont très semblables au petit gobie de Bath (Pomatoschistus bathi) qui lui, porte des marques sombres horizontales sur les flancs et n'a pas de barre sur l'opercule.
Le gobie varié (Pomatoschistus pictus) a 4 taches claires en selle sur le dos et 4 doubles taches sur les flancs. Sa nageoire dorsale porte des taches noires alignées.

Alimentation

Il se nourrit de petits animaux, tels que des amphipodes, trouvés sur le substrat.

Reproduction - Multiplication

C'est une espèce gonochorique* : les sexes sont séparés.
La maturité sexuelle est atteinte au bout d'un an environ.
La période de reproduction s'étend d'avril à juillet.
Les mâles protègent la ponte. Les larves* sont pélagiques* puis les juvéniles viennent s'installer sur le fond.

Divers biologie

L'espérance de vie du gobbie quagga est de 3 ans.

Réglementation

Le gobie quagga est classé dans la liste rouge 2012 UICN sous le statut LC (Least Concern), soit "préoccupation mineure".

Origine des noms

Origine du nom français

Gobie : du latin [gobius] = nom d'un petit poisson, le goujon,
quagga : traduction du nom scientifique.

Origine du nom scientifique

Pomatoschistus : du grec [pomatos] = couvercle et [schistos] = séparé, divisé, en référence à la forme particulière de l'opercule.
quagga : de l'afrikaans [quagga] ou [kwagga], nom donné à une sous-espèce disparue du zèbre de Burchell, partiellement rayée. Cette onomatopée imite le cri de l'animal. Quagga est employé en complément dans le nom de différentes espèces zébrées : moule, sole, requin, araignée, papillon. Pour le gobie, les dessins dorsaux ont dû l'emporter sur les autres caractéristiques.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Ordre Perciformes Perciformes Nageoires pelviennes très rapprochées des nageoires pectorales.
Sous-ordre Gobioidei Gobioïdes
Famille Gobiidae Gobiidés
Genre Pomatoschistus
Espèce quagga

Nos partenaires