Gobie de sable, buhotte

Pomatoschistus minutus | (Pallas, 1770)

N° 804

Atlantique Nord-Est, Méditerranée, mer Noire

Clé d'identification

Tache noire ou bleue sur le bord arrière de la première dorsale
Tête au profil aplati au niveau des yeux
Marque triangulaire sombre sur le pédoncule caudal

Noms

Autres noms communs français

Bourgette, gobie des sables, mougne
Skanteg (Trégor)

Noms communs internationaux

Sand goby (GB), Ghiozzetto minuto (I), Cabuxino, gobio de playa (E), Sandgrundel, Strandgrundel (D), Strandgrondel, kleine govie, dikkopje (NL), Caboz de areia (P), Sandkutling (N)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Gobius minutus Pallas, 1770
Gobius unipunctatus Parnell, 1838
Gobius ekstromii Günther, 1861
Gobius cobitiformis Kessler, 1874
Gobius taalmankipii Hubrecht, 1878
Gobius minutus major Heincke, 1880
Gobius minutus guitelli Le Danois, 1913
Pomatoschistus minutus minutus (Pallas, 1770)

Distribution géographique

Atlantique Nord-Est, Méditerranée, mer Noire

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Dans l'Atlantique Nord-Est : de la Norvège au sud de l'Espagne.
Et dans la partie occidentale de la Méditerranée et de la mer Noire.

Biotope

Cette espèce littorale, abondante jusqu'à une vingtaine de mètres de profondeur, est signalée sur tout le plateau continental. Elle vit sur les substrats sablo-vaseux. Les jeunes fréquentent les zones à salinité variable ; mais plutôt à affinité marine, cette espèce se concentre dans les zones aval des estuaires.

Description

Le gobie buhotte adulte mesure en moyenne 7 à 8 cm de longueur, pour une taille maximale de 11 cm. Sa livrée générale est couleur sable, légèrement translucide. Il présente quatre taches verticales un peu plus foncées le long des flancs, plus marquées chez les mâles en livrée nuptiale. On observe dans les deux sexes une tache noire ou bleue cerclée de blanc, sur le bord arrière de la première nageoire dorsale, au niveau du dernier rayon. De même, la nuque est recouverte d'écailles en avant de la première dorsale, dans les deux sexes.
Le profil de la tête est aplati au niveau des yeux, le museau est au moins aussi long que le diamètre de l'œil. Le pédoncule caudal allongé porte une marque triangulaire sombre, mais pas toujours marquée. La nageoire caudale est arrondie.

Espèces ressemblantes

Les différentes espèces du genre Pomatoschistus sont difficiles à différencier in situ. P. minutus est fréquemment confondu avec Pomatoschistus microps car ils sont morphologiquement très proches. La morphologie de la tête plus aplatie ainsi que l'absence de marque noire au niveau de la base de la nageoire pectorale permettent néanmoins de le distinguer.

La distinction entre deux sous-espèces en fonction de l'aire de colonisation n'est actuellement pas admise.
P. minutus minutus (Pallas, 1770) pour l'Atlantique Nord-Est de la Norvège à l'Espagne.
P. minutus elongatus (Canestrini, 1862) pour la partie occidentale de la Méditerranée et de la mer Noire, différent par une pigmentation plus marquée sur la poitrine, chez les deux sexes.

Alimentation

Le gobie buhotte se nourrit principalement de petits invertébrés marins tel que des crustacés (amphipodes, mysidacés…), des mollusques et des annélides polychètes présents dans le sédiment.

Reproduction - Multiplication

A faible profondeur, Pomatoschistus minutus se reproduit sur une longue période, dès la fin de l'hiver jusqu'en été, quand la température des eaux est comprise entre 10 et 20°C. Il semble qu'il y ait deux pontes au cours de la saison : une en fin d'hiver, l'autre en fin d'été. Les œufs sont déposés sur un substrat dur, des coquilles de bivalves ou des galets par exemple. Le mâle garde les œufs pendant la période d'incubation qui fluctue en fonction de la température de l'eau : 6 jours à 20°C et 18 jours à 10°C. Les larves ont une phase pélagique avant de rejoindre le fond à une taille moyenne de 17-18 mm. La maturité sexuelle est atteinte entre 7 mois et 1 an, à une taille comprise entre 4 et 5 cm.

Des cas d'hybridation sont possibles avec P. lozanoi (De Buen, 1923).

Divers biologie

Espèce commune, elle peut être localement abondante. Le gobie buhotte ne forme pas de véritables bancs mais vit en groupes dispersés.
La longévité moyenne est comprise entre 1 et 2 ans ; l'espérance de vie peut atteindre 3 ans.

Origine des noms

Origine du nom français

Le nom français "buhotte" est d'origine normande.

Origine du nom scientifique

Pomatoschistus : des mots grecs [pomatos] = couvercle, opercule, et de [schistos] = fendu, séparé. En référence à la forme particulière de l'opercule.
minutus : mot latin signifiant menu, petit, insignifiant.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Acanthopterygii Acanthoptérygiens Rayons épineux aux nageoires, écailles cycloïdes ou cténoïdes, présence d'une vessie gazeuse et pelviennes thoraciques ou jugulaires, sans être systématiquement présents, sont des caractères que l'on ne rencontre que chez les Acanthoptérygiens.
Ordre Perciformes Perciformes Nageoires pelviennes très rapprochées des nageoires pectorales.
Sous-ordre Gobioidei Gobioïdes
Famille Gobiidae Gobiidés
Genre Pomatoschistus
Espèce minutus

Nos partenaires