Poisson-clown bistré

Amphiprion melanopus | Bleeker, 1852

N° 1940

Océan Pacifique Ouest et central

Clé d'identification

Poisson-clown rouge-orangé avec une grande tache noire sur les côtés
Nageoires pelviennes noires
Large bande blanche liserée de noir en arrière de l’œil
Juvéniles rouges sans tache noire et avec 2 bandes blanches étroites supplémentaires

Noms

Autres noms communs français
Poisson-clown cannelle
Noms communs internationaux
Blackback anemonfish, fire clownfish, cinnamon clown, dusky anemonefish, red and black anemonefish (GB), Pesce pagliaccio rosso e nero (I), Payaso canela (E), Schwarzflossen-Anemonenfisch (D)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides
Amphiprion monofasciatus Thiollière, 1857
Prochilus macrostomus Bleeker, 1877
Amphiprion arion De Vis, 1884
Amphiprion verweyi Whitley, 1933

Distribution géographique

Océan Pacifique Ouest et central

Zones DORIS : Indo-Pacifique

Cette espèce se rencontre à partir de Bali et l'Australie de l’Ouest jusqu’aux îles de la Société en Polynésie française. La limite nord de répartition est aux îles Marshall et Marianne, la limite sud est aux îles Tonga et la Nouvelle-Calédonie.

Biotope

Le poisson-clown bistré fréquente les lagons et récifs coralliens externes, jusqu’à 18 m de profondeur.

Description

Amphiprion melanopus est un poisson-clown pouvant atteindre 12 cm de longueur. La couleur est rouge-orangé avec une tache noire de taille variable sur les côtés. Les nageoires sont jaune-orangé à l’exception des pelviennes et parfois les anales qui sont de couleur noire.
La tête porte en arrière de l’œil une large barre d’un blanc bleuté liserée de noir qui descend jusqu’à l’opercule*. Certains individus de la mer de Corail n’ont pas cette barre blanche, les individus des îles Fidji et du sud-est de la Polynésie n’ont pas la tache noire sur les côtés.
Les juvéniles sont de couleur rouge. Ils ne présentent pas la tache noire et portent une à deux barres blanches supplémentaires très étroites, une sur le milieu du corps et la seconde à la base de la caudale.

Espèces ressemblantes

Cette espèce peut être confondue avec d’autres poissons-clowns qui portent une seule bande blanche en arrière de l’œil, celle-ci est en général plus étroite chez les espèces suivantes :

- Amphiprion frenatus, dont le mâle est de couleur orange pâle et la femelle porte une très grande tache noire sur chaque côté, sur une couleur de fond rouge et avec des nageoires rouges. Les juvéniles ont aussi deux à trois bandes blanches. Cette espèce est présente depuis la mer de Chine, la Malaisie, Bornéo jusqu’à la partie ouest de l’Indonésie et le sud du Japon.

- Amphiprion rubrocinctus, de couleur orange à rouge, nageoires incluses, avec une tache noire de taille variable sur les flancs. Cette espèce est présente en Australie de l’Ouest et les Territoires du Nord.

Alimentation

Planctophage* diurne, il se nourrit principalement de copépodes planctoniques* et d’algues.

Reproduction - Multiplication

Comme tous les Amphiprions, Amphiprion melanopus est hermaphrodite* protandre*. Le spécimen le plus gros (associé à une anémone donnée) est toujours une femelle et le deuxième par ordre de grandeur est toujours le mâle reproducteur (taille entre 4,5 et 5,5 cm).
Cette espèce est monogame. Les couples pondent environ 7 200 œufs par an, sans préférence saisonnière, avec une périodicité de ponte de deux fois par cycle lunaire.
La fécondation est externe, la ponte a lieu sur le substrat* deux à trois heures après l’aube et dure environ une heure et demi. Pendant la période d’incubation, le mâle peut prendre les œufs dans sa bouche et les ventiler. Les larves* sont libérées de nuit, au bout de 7 à 8 jours, principalement au moment des fortes marées.

Vie associée

Amphiprion melanopus vit en association avec trois anémones, par ordre de fréquentation : Entacmaea quadricolor (souvent), Heteractis crispa (occasionnellement) et Heteractis magnifica (rare).

Divers biologie

Les Amphiprions possèdent une particularité partagée par certains groupes de poissons : la capacité d’émettre des sons.
Une étude menée par une équipe de l'université de Liège avec des chercheurs internationaux a démontré les choses suivantes : d’une manière simplifiée, le mouvement de tête vers l’arrière entraîne d’abord une ouverture de la bouche puis un recul de la langue. Cela entraîne une fermeture très rapide de la bouche et le son est émis par le choc des dents des mâchoires inférieures contre les mâchoires supérieures.
Ce système de communication avec ses semblables est utilisé soit pour exprimer son hostilité à un concurrent soit pour attirer un partenaire.

Informations complémentaires

Le poisson-clown bistré a une espérance de vie de 5 ans. Il peut être élevé en captivité et fait l’objet d’un commerce pour les aquariums.

Origine des noms

Origine du nom français

Poisson-clown bistré se réfère à la couleur sombre des flancs et des nageoires pelviennes de ce poisson.

Origine du nom scientifique

Amphiprion : du grec [amphi] = des deux côtés et [prion] = scie, en référence au bord dentelé des opercules (N.B. : Pomacentridés = « opercules épineux »).
melanopus : du grec [melas] = noir et [pous] = pied ; donc qui a les pieds noirs en référence à la couleur des nageoires ventrales.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Acanthopterygii Acanthoptérygiens Rayons épineux aux nageoires, écailles cycloïdes ou cténoïdes, présence d'une vessie gazeuse et pelviennes thoraciques ou jugulaires, sans être systématiquement présents, sont des caractères que l'on ne rencontre que chez les Acanthoptérygiens.
Ordre Perciformes Perciformes Nageoires pelviennes très rapprochées des nageoires pectorales.
Sous-ordre Labroidei Labroïdes Une seule dorsale, dents molariformes formant un puissant appareil masticatoire.
Famille Pomacentridae Pomacentridés
Genre Amphiprion
Espèce melanopus

Nos partenaires